Cela n’a pas l’air simple et pourtant, c’est de la tarte.

 

 

 

 

« Si vous voulez faire une tarte aux pommes à partir de rien, il vous faudra d’abord créer l’univers. »

Carl Sagan. 

 

 

 

 

 

Salut à toi, jeune Padawan

 

 

Décidément on a un problème sur ce blog. Dès que je parle beauté, on me réclame des recettes, dès que je propose une recette, on me dit : « À quand un billet philo? », dès que je philosophe, ou la poule, on me demande de parler musique, dès que je parle musique, on me rappelle que : « Tiens, ça fait longtemps qu’on n’a pas discuté jardin-plantes ici »… en clair, on est dans la merde ! Tout ceci pour mon plus grand bonheur, évidemment. Cela me fait plaisir de recevoir des petits messages, ici ou là, de padawans excités de la prochaine publication. Sincèrement, que ce soit ci-dessous dans les commentaires, sur instagram ou facebook : un grand merci à tous pour votre soutien.

 

Et donc, récemment, on m’a demandé un peu plus de recettes. C’est donc avec la plus grande joie que je te sors de mon chapeau un dessert décadent, assez simple, mais pourtant à se taper le cul par terre et qui était dans mon dossier des recettes à publier depuis un bail – mais je ne sais pas, disons qu’il me fallait une occasion… on m’a réclamé des recettes, en voici une !

 

Nous sommes, certes, sur le fil de la fin de saison des pommes, mais vu que la Fuji bio, par exemple, est là de janvier à juin (variété tardive, ndlr), je me suis dit qu’une petite tarte aux pommes serait la bienvenue pour un déjeuner du dimanche ou une fin d’après midi de weekend frisquet.

 

Sitôt réclamée, sitôt envoyée, ou presque, voici la recette de « ma » tarte aux pommes.

 

 

 

 

 

62A82C7E D06A 4ECD A9AA D2280B325E53 scaled - Cela n'a pas l'air simple et pourtant, c'est de la tarte.

Dans quelques instants, elle aura meilleure mine …

 

 

 

 

 

La Tarte aux pommes de Chill by Caro

Une pâte feuilletée bio
4 à 6 pommes bio, suivant la taille de tes pommes, de ta pâte feuilletée, de ton moule …
Un bocal de compote de pommes de taille moyenne et bio (ici, j’utilise un pot de 375 g de compote de pommes bio au naturel de Biocoop, sans sucres ajoutés) – ou compote de pommes maison avec 5 pommes de taille moyenne.
1/2 c. à café de vanille en poudre (ou 2 gousses de vanille)
Une c. à café de cannelle
Une c. à soupe de sucre de canne
3 c. à café de Pralin (ici le Jean Hervé, bio)
Une pincée de sel
Une poignée de pistaches au naturel, c’est-à-dire non grillées, non salées
20 g de Beurre ou de margarine

 

 

 

 

LA RECETTE

Option 1 : Étaler à plat la pâte feuilletée sur la plaque du four, comme une pizza, et ainsi réaliser une tarte fine aux pommes.
Option 2 : Dans un moule à tarte comme ici (voir photo), pour réaliser une tarte classique.

J’alterne, les deux sont chouette et font joli.

 

 

Préchauffer le four à 180 °C.

 

Placer la pâte feuilletée dans le moule à tarte ou sur la plaque du four froide, avec son papier cuisson. Piquer la pâte de partout en insistant sur les bords.

 

Étaler la compote de pomme sur tout le fond de tarte, avec amour, gloire et beauté.

 

Laver les pommes et les couper en couper en deux. Ne pas les éplucher si elles sont bio, car ici, on fait les tartes avec la peau, mais toi tu fais bien comme tu veux, c’est la tienne, lol. A l’aide d’une cuillère à pomme parisienne (tu sais, les cuillères pour faire des billes de fruits ou légumes, voilà, ndlr), évider les pommes de marnière harmonieuse, faire une petite entaille pour enlever délicatement le cul-cul et la têtête (pédoncule et sépale, ndlr).

 

Couper les moitiés de pommes en tranches fines. Soit à l’aide d’une mandoline, soit à la main, enfin avec un couteau, comme ton fidèle serviteur, c’est toi qui vois. Le but est de pouvoir dessiner une jolie rosace sur la tarte aux pommes. Je commence généralement par faire quatre pommes, et j’en rajoute au besoin, si ma rosace de pommes n’est pas finie. Pour la tarte de la photo, j’ai eu besoin de cinq pommes. Les tranches du centre de la pomme, soit les plus grandes, serviront au premier cercle, les autres pour le deuxième cercle et pour la déco du milieu.

 

 

Pour la rosace : Commencer par l’extérieur de la tarte, soit le plus grand cercle, pour ensuite revenir vers le centre. La solution la plus simple est de procéder comme sur la photo, à savoir deux cercles de pommes. Les pommes doivent être disposées de façon très serrés. Ne pas hésiter à appuyer doucement avec le plat de la main pour aplatir le tout lorsque, à force d’empilage de tranches, les pommes remontent. S’il reste quelques tranches lorsque les tours sont faits, les glisser entre deux à l’aide d’un petit couteau fin et plat. Pas de gâchis, lol. Pour fermer chaque cercle, s’aider également d’un petit couteau fin et plat pour soulever la première tranche, et y glisser la dernière. Si tu as des tranches ratées, tu peux les mettre à plat sur la compote, avant de commencer ta rosace.

Il est possible de faire d’autres formes, notamment une spirale par exemple. Chacun son truc, je trouve que cela prends un peu plus de temps et que le rendu n’est pas à la hauteur du surplus de minutes allouées à cette tâche, lol. Mais si c’est ton truc, amuse-toi ! La cuisine, c’est aussi pour passer un moment de qualité et méditatif avec soi-même, voir mon article ici.

 

 

Dans un ramequin, mélanger la vanille en poudre (ou fendre les gousses de vanille et racler les grains à l’aide de la tranche d’un couteau), la cannelle, le sel, le sucre et le pralin, puis saupoudrer doucement le tout au-dessus des pommes. Répartir quelques noix de beurre un peu partout sur les pommes. Enfourner 30 min à 180 °C.

 

Pendant ce temps, à l’aide d’une planche en bois, d’un bon couteau et d’un peu de patience, concasser grossièrement les pistaches. Si tu as peur de te couper, tu peux utiliser un mortier, ou l’astuce bonus : placer tes pistaches dans un sachet de congélation ou torchon propre, poser le tout sur une planche à découper et taper dessus avec un rouleau à pâtisser. Les pistaches, pas les personnes qui t’énervent – attention à bien viser surtout.

 

Lorsque la tarte a passé ses 30 premières minutes au four, baisser la température à 160 °C, sortir la tarte, saupoudrer les pistaches et enfourner 10 à 15 min à 160 °C. Attention à ton four, bien surveiller que la pâte et les pommes soient cuites, mais pas trop : la pâte doit être croustillante, les pommes moelleuses, l’ensemble doré, mais pas cramé … nuance !

 

Sortir la tarte du four et la laisser quelques minutes à température ambiante.

 

Nota : Le problème de la cuisson au four avec les pistaches, c’est qu’elles deviennent marron beurk. Alors ton fidèle serviteur étant un poil maniaque de la pistache, en les ajoutant juste en fin de cuisson, le problème est réglé, elles restent vertes, mais sont tout de même légèrement torréfiées.

 

 

 

 

Dressage

Pendant qu’elle est encore chaude, découper des parts de tarte et les déposer dans de jolies assiettes à dessert. Les maniaques du bulbe comme moi serviront cette tarte avec un couteau et une fourchette à dessert, car c’est comme ça qu’on fait en gastronomie française, mais tu peux aussi la présenter avec une petite cuillère, promis, je n’appellerais pas la police des chefs, ni Philippe Etchebest. Sache cependant que le pâtissier que je suis te juge déjà, lol.

 

Sinon, pour ce qui est de la présentation : Petite feuille de menthe sur la tarte, bolée de cidre brut sur le côté et basta. La boule de glace vanille est à mon sens de trop, car il y a déjà de quoi s’émoustiller les papilles avec les épices, le pralin et compagnie, mais tu fais bien ce que tu veux, sur ce coup-ci, pas de jugement, tes préférences seront les bienvenues. Et les normands rajouteront leur cuillère de crème entière, œuf corse, enfin, normand.

 

Tu n’as pas besoin de moi pour cela, mais au cas où : sache que tu peux couper cette sublime tarte en parts de la taille de ton choix et congeler le tout pour les ressortir au gré de tes envies. Ainsi, tu pourras réchauffer les morceaux au four pendant quelques minutes. Ils retrouveront tout leur « gourmand-croquant » du premier jour.

 

 

 

 

 

 

Avec ça, si tu ne passes pas un bon weekend, je bois ma bouteille de cidre cul-sec !

 

 

Salutations gastronomiques 🍏

 

 

 

IMG 0052 scaled - Cela n'a pas l'air simple et pourtant, c'est de la tarte.

La pistache, ça change des noix !

Comments

  1. Danielle
    15 avril 2021 / 23 h 28

    Genial, j’ai presque tout. Je vais la faire pour mon anniv mardi soir ………

    • 16 avril 2021 / 10 h 03

      Super, y’a plus qu’à ! J’espère que tu vas te régaler. 😁✌🏻

  2. Anthéa
    17 avril 2021 / 16 h 07

    Non, il n’y a pas de problème sur ce blog, bien au contraire, c’est parce qu’il est intéressant et agréable à lire qu’on t’en redemande! L’être humain est compliqué, il demande toujours plus que ce qu’on lui propose… et comme j’essaye de voir en lui son côté positif, je dirais plutôt qu’il est curieux et à soif de connaître de nouvelles choses. Merci pour ton éloge aux commentateurs.
    Simple et trop bonne ta tarte! Comme j’avais tous les ingrédients, je l’ai faite pour ce midi (à plat, façon pizza et rien de plus à la dégustation)… et comme le temps est toujours gris, une autre part en vue, que je vais faire tiédir pour le goûter avec un Rooibos de Noël et épices bio de chez Greenma. (Tu vois, j’utilise les produits que tu nous conseilles) Je sais, ce n’est plus Noël, mais avec la tarte aux pommes c’est trop bon! Promis, ceinture ce soir, je m’arrête là et congèle le reste!

    • 17 avril 2021 / 17 h 18

      Merci pour ton retour, et ravie que la recette t’aies plu ! 😁✌🏻

  3. laurence
    1 mai 2021 / 22 h 58

    Testée et approuvée chez moi également. Super bon ! Merci pour cette recette

    • 2 mai 2021 / 14 h 10

      Ravie que cela vous ait plu ! Merci à toi pour ton retour ❤️✌🏻

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.