Réchauffons-nous le temps que le printemps arrive, vraiment.

 

 

 

 

 

 

 

Salut à toi, jeune Padawan

 

 

Si tu fais partie des padawans qui n’ont pas encore sorti un seul short ou jupe, ni même mis de côté la doudoune ou le parapluie, sache que tu n’es pas seul. Sache même qu’ici, depuis 15 jours, j’ai recommencé à faire des soupes. Oui.

 

Après, je ne vais pas te mentir, j’apprécie le froid, j’aime être emmitouflée dans un bon cachemire, j’adore les bonnets, et ma saison préférée est celle de la neige. Cependant, je vois bien mes petits collègues et amis en avoir un peu ras le sous-pull de ce printemps qui n’arrive pas, de cette pluie qui ne veut pas nous lâcher et de ce vent froid qui a tendance à rendre les gorges fragiles.

 

Qu’à cela ne tienne, je vais te proposer une entrée de printemps qui n’arrive pas, une soupe fluide qui passe toute seule, facile à digérer, mais qui réchauffe un max, sans pour autant tenir au bide ; tu pourras enchainer avec (ta fondue, ta raclette) ton plat de printemps à ta guise, mais au moins, ton corps aura repris une température normale, et, en ce 16 mai, ce n’est pas du luxe !

 

 

 

 

IMG 8797 - Réchauffons-nous le temps que le printemps arrive, vraiment.

 

 

 

 

La soupe réchauffante de fin de printemps, parfaite pour un jour de pluie, ou un jour tout gris.

Pour 2 frigorifiés

 

2 courgettes

50 cl d’eau

1/2 cube de bouillon de légumes ou 1 c à c. de bouillon de légumes en poudre

2 c à c d’ail semoule

1 c à c de coriandre en poudre

4 beaux brins de persil

Sel (à vérifier en fin de cuisson, car les bouillons de légumes sont généralement salés), poivre de Madagascar

 

 

 

 

La recette

Dans une casserole (ou un soupe-maker), verser les courgettes préalablement coupées en rondelles fines, l’eau et les épices, à savoir, l’ail, la coriandre, le bouillon de légumes et le poivre.

 

Porter à ébullition puis faire cuire sur feu moyen à couvert pendant 10 minutes, en remuant deux fois de manière à plonger toutes les courgettes dans l’eau, chacune leur tour. Si tu as un soupe-maker, lance le programme sur 100 °C pendant 10 minutes.

 

Émincer finement le persil pendant la cuisson des courgettes, en gardant deux petites tiges pour la décoration. Réserver.

 

Les courgettes doivent être « presque » moelleuses, c’est-à-dire un peu plus cuites qu’al dente. Une fois la cuisson terminée, ajouter le persil finement émincé aux courgettes.

 

À l’aide d’un pied mixeur, réduire le tout en soupe bien lisse, si tu as un soupe-maker, tu as juste à appuyer sur « mouliner », petit veinard. Goûter et saler si besoin. Réserver au chaud.

 

 

 

 

IMG 8799 - Réchauffons-nous le temps que le printemps arrive, vraiment.

 

 

 

 

Dressage

Dans tes plus jolis bols, verser la soupe sans attendre, avec amour, gloire et beauté, et placer au centre un joli brin de persil, pour rappel.

 

Ne pas oublier d’allumer une petite bougie sur la table, pour apporter une touche supplémentaire de chaleur et de bonne humeur à ce monde de gris. Si tu as une cheminée, ce sera encore mieux !

 

 

 

Te voilà réchauffé, revigoré, il ne me reste plus qu’à te souhaiter un bon appétit pour la suite de ton repas, et je te dis à jeudi prochain, pour de nouvelles aventures.

 

 

 

Bisous bouillotte 🕯️

 

 

 

 

 

IMG 8794 - Réchauffons-nous le temps que le printemps arrive, vraiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.