Phat Thaï à perdre pour se régaler

 

 

 

 

 

 

Salut à toi, jeune Padawan

 

 

Bouleversement, une nouvelle fois, du calendrier de publication car on me dit dans l’oreillette que tu souhaiterais avoir d’autres recettes de printemps, en mode simple, efficace, rapide et que les gosses pourraient aimer. Il va y avoir un peu plus de préparation et de vaisselle que dans la recette de la semaine dernière, mais je t’assure que je ne mets pas plus de 20 minutes à faire tout ça, vaisselle comprise. Compte 30-35 minutes pour la première fois, mais sache que quand tu auras goûté, tu ne regretteras pas le temps investi.

 

Qu’à cela ne tienne Etienne, je m’exécute, non sans jeu de mot (cf : le titre. Oui c’est pitoyable, mais on en est là, que veux-tu, c’est le cerveau qui manque d’oxygène et de sociabilité, ndlr).

 

Vu qu’il a fait (beaucoup trop) beau et chaud en cette fin d’hiver, on se retrouve en mars avec des courgettes et des petits pois. Ce qui est plutôt cool, en effet. Ils sont en avance, mais les bienvenus.
Les fraises aussi ! Dans une semaine j’aurais mes premières fraises de la saison, qu’il l’eût cru?! Assez parlé de la vie de mes plantations, place au petit point petit pois (à répéter 10 fois sans fourcher) et à la recette, puisque c’est pour ça que tu es là.

 

 

 

 

Les petits pois

Le petit pois est une graine légumineuse récoltée immature riche en fibres qui se consomme comme un légume, et qui régule la glycémie grâce à un IG bas.

 

Plus riche en protéines que la plupart des légumes, le petit pois est également une magnifique source de minéraux comme le fer, d’oligo-éléments (sélénium, zinc, manganèse, fluor, cuivre) et de vitamines A, B, C, E et K.

 

Riche en antioxydants comme la zeaxanthine, la lutéine que le petit pois contient est plus biodisponible que sur d’autres légumes comme l’épinard par exemple et en fait un allié pour tes yeux et ainsi leur éviter le stress oxydatif, mais aussi bien sûr pour tes cellules et ta peau en général.

 

Petit-pois ou mange-tout ? Tout dépend pour quoi. Si on parle protéines par exemple, les petits pois contiennent deux fois plus de protéines que les mange-tout.

 

 

 

 

Phat thaï de printemps, façon rock ‘n’ roll

Pour 2-3 personnes

60g de Tagliatelles de riz (j’adore celles de la marque “autour du riz”, en Biocoop et autres magasins bio)
2 échalotes
2 poignées de fèves fraîches ou comme ici : surgelées et décortiquées (je les prends chez Picard Surgelés)
2 petites courgettes
3 poignées de petits pois
1 bloc de « Féto » de taifun ou tout autre tofu fermenté qui te fait plaisir

 

Épicerie :
5 cuil. à soupe de sauce teriyaki
3 rondelles de gingembre frais ou 1/2 cuil. à c. de gingembre en poudre
1 cuil. à café d’ail poudre
Une poignée d’arachides au soyou (je les achète chez Biocoop, marque Jean Hervé) sinon : les cacahuètes de ton choix
2 cuil. à c. d’huile d’olive
Sel
Poivre de Madagascar

 

 

 

 

La recette

Je prépare souvent mes petits pois à l’avance, en m’installant le soir devant un film d’action de mon choix (je suis entrain de revoir les “bad boys”, culte !), je les fais cuire vapeur en grande quantité, et j’en ai ainsi pour quelques jours. Tu peux faire la même avec les fèves (j’ai juste une flémmingite aigüe en ce qui concerne les fèves, lol).

 

Écosser les petits pois (si tu en trouves, sinon s’ils sont surgelés, rdv au mode cuisson), les rincer, puis les placer dans le panier vapeur de ton vitaliseur ou tout autre cuit vapeur de ton choix pendant 5-6 min (s’ils sont surgelés, compter 7-8 min).

 

Si tu as des fèves fraîches, tu peux les écosser, faire sur chacune une petite incision au couteau perpendiculaire à la trace noire et les plonger après les petits pois 30 secondes dans l’eau bouillante de ton cuit vapeur qui a servi à cuire les petits pois, en ajoutant une pincée de sel. Les égoutter, les plonger dans un saladier d’eau froide avec des glaçons, puis presser sur chacune pour faire partir la petite peau superflue, sans te brûler. À faire une fois dans ta vie si tu veux méditer sur le sens de la vie, lol. De plus, elles seront encore meilleures !

 

Faire tremper les tagliatelles de riz dans un récipient rempli d’eau fraiche, pendant 5 min. Puis, les faire cuire dans un grand volume d’eau bouillante pendant 3-4 min. Contrôler la cuisson, elles doivent demeurer al dente.

 

Éplucher et émincer les échalotes, laver et couper les courgettes en petits cubes et couper le bloc de « féto » en petits cubes également en le tranchant une fois dans l’épaisseur puis en quadrillant.

 

Dans un wok chaud sur feu moyen, placer une cuillère à café d’huile d’olive et disposer les dés de « féto » à dorer sur chaque face (grosso modo hein, ne t’amuse pas à retourner chaque morceau sur chacune des 4 faces, sauf si tu le souhaites bien sûr… lol). Une fois les dés dorés, les placer dans une assiette et les réserver.

 

Dans ce même wok, placer à nouveau une cuillère à café d’huile d’olive et faire revenir les dés de courgette sur feu moyen pendant 4-5 min. Ajouter les échalotes émincées, et poursuivre la cuisson pour 4-5 min également. À l’aide d’un presse-ail, presser le gingembre dans le wok avec les légumes, ajouter l’ail, la sauce teriyaki, puis les petits pois, les fèves (si surgelées : oui oui, t’inquiète elles n’ont pas besoin de cuisson mais juste d’être réchauffées sinon elles vont partir en purée, ndlr), les dés de « féto », mélanger et couper le feu.

 

Ajouter les cacahuètes, les tagliatelles égouttées, goûter puis assaisonner avec le sel et le poivre. Mélanger doucement et contrôler qu’il ne faille pas ajouter un peu d’eau. Si oui, ajouter une ou deux cuillères à soupe d’eau pour donner un peu plus d’hydratation au mélange.

 

 

 

 

DRESSAGE

Dans ta plus belle assiette creuse, disposer quelques cuillères de ce délicieux mélange, en n’oubliant pas de verser quelques cacahuètes et dés de féto qui risquent de se retrouver au fond du wok.

 

Accompagner le tout d’un petit bol de laitue par exemple.

 

 

 

Et voici un petit phat thaï pas vraiment thaï, avec ce qui me restait dans mes placards, et que tu pourras reproduire avec ce que tu as dans les tiens. Tu peux changer les cacahuètes par des noix de cajou, la sauce teriyaki par du bouillon de légumes. Les légumes par d’autres, ces tagliatelles de riz par des nouilles de riz… tu as le principe je pense.

 

En te souhaitant patience, sagesse et douceur pour les semaines à venir.

 

 

Bisous bisous ✌🏻

 

 

IMG 9743 3 scaled - Phat Thaï à perdre pour se régaler

Comments

  1. Danielle
    9 avril 2020 / 22 h 43

    Super, dans mes cordes …. j’adore les petits pois, quand j’etais enceinte d’alex j’en faisais des folies!

    Il me faut quelques petits ingredients sup et hop je fais la recette.

  2. Anthéa
    11 avril 2020 / 18 h 42

    …place au petit point petit pois… place au petit point petit pois… j’ai fourcher avant la dixième fois! …hi!…hi!…hi! Un peu de rire cela fait du bien. Je pense que je vais me régaler car j’aime tout ce qu’il y a dans ta recette. Merci pour tes bonnes idées saines et appétissantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.