La cuisine de la débrouille, ou le risotto de fond de frigo

 

 

 

 

 

Salut à toi, jeune Padawan

 

 

Je t’ai entendu crier corps et âme que tu as du mal à trouver ce que tu veux pour faire telle ou telle recette du blog ces dernières semaines car les gens ont acheté tout le PQ (mais quel est le rapport ?!! ndlr), les rayons sont vides (ah, ok!), que même si tu es à la maison, entre le télétravail et l’école à la maison tes journées sont trop remplies pour passer du temps en cuisine chaque jour…

 

Deux choses. Premièrement, chaque recette peut s’adapter avec des ingrédients de saison, des surgelés, avec ce que tu as dans tes placards ou ton frigo, ton inspiration ou ce que tu arrives à dénicher dans ton supermarché aussi dénudé qu’une pub Victoria’s Secret. Deuxièmement, tu peux tout à fait cuisiner plus en terme de quantité, pour que 30 minutes passées en cuisine te servent à 4 repas. Après tu congèles pour ne pas démoraliser les troupes à manger la même chose toute la semaine.

 

Ceci étant dit et parce que je ne veux pas te laisser sans exemple, voici ci-dessous une recette de mon risotto aux asperges vertes que tu peux trouver ici, sans asperges et sans les 3/4 des ingrédients car je ne les ai pas chez moi aujourd’hui et qu’il était hors de question de sortir juste pour ça.

 

Je ne dispose que de 4 ingrédients pour le réaliser et crois moi, on s’est régalés comme chez Bocuse (ou presque ! Lol, ton fidèle serviteur est toujours très entousiaste, ndlr). Bon après il te faut au minimum du riz à risotto, mais bonne nouvelle : ce riz n’est ni des pâtes, ni du PQ et en plus il est italien : tu as donc toutes les chances d’en trouver ! #badumtsss

 

Tu n’as pas de poireaux chez toi ? Tu auras peut-être un vieux bout de potiron de fin de saison, ou alors tu auras retrouvé trois pauvres courgettes qui se battaient en duel dans le fond de ton bac à légumes avec quatre échalotes, ou encore un vieux sachet de champignons dans ton congélo. Ouvre ton placard, tu y trouveras peut-être des champignons déshydratés, sais t’on jamais … des morilles ?!! Oh, petit veinard !!

Bref, tu fais avec ce que tu as. Nous, ici, on oeuvre avec l’instant et on va se péter le bide, quarantaine ou pas.

 

 

 

 

Risotto de la débrouille en 4 ingrédients (ou presque)

Pour 3 personnes

150g de riz à risotto (Arborio, Carnaroli…)
2 poireaux (ou les légumes que tu trouveras dans le fond de ton bac à légumes ou congélo)
Un demi-cube de bouillon de légumes
Persil émincé surgelé

 

Dans ton placard à coup sûr :
Huile d’olive
Sel (éventuellement, car le bouillon est souvent déjà salé )
Poivre (de Madagascar !)

 

Optionnel : de la levure maltée, que j’ai toujours dans mes placards au même titre que le sel ou le poivre.

 

 

 

 

LA RECETTE

Laver les poireaux et couper les quelques morceaux trop verts, pas tendres et les réserver au réfrigérateur pour une future soupe.

Fendre les poireaux en deux dans le sens de la longueur et les émincer finement. Dans un wok, les faire revenir à feux doux avec une cuillère à soupe d’huile d’olive pendant 5-7 min.

 

Pendant ce temps, faire chauffer 1L d’eau à l’aide d’une bouilloire ou d’une casserole (Tu n’auras pas besoin de toute l’eau, mais qui peut le plus…).

 

Remuer les poireaux émincés régulièrement, puis ajouter le riz, mélanger de nouveau et laiser cuire 2-3 min. Lorsque le riz commence à être transparent, recouvrir le tout d’eau bouillante. Attention à ne pas les noyer non plus, juste recouvrir le riz et les légumes. Ajouter le bouillon de légumes émiétté, mélanger une fois et laisser cuire à feux doux.

 

Au bout de 5-7 minutes, mélanger doucement de manière à ce que le riz cuise uniformément, puis lorsqu’on commence à se rapprocher doucement du temps de cuisson indiqué sur ton paquet de riz, qui est généralement entre 15 et 20 minutes au total (le mien, c’est 18 !), contrôler régulièrement qu’il n’est pas temps de rajouter un peu d’eau chaude. Si c’est le cas, ne pas tout recouvrir mais juste mouiller le fond du wok et mélanger régulièrement.

 

Couper le feu lorsque le riz est al dente (il ne doit pas être mou, car mou = trop cuit), ajouter (si tu en as) deux ou trois cuillères à soupe de levure maltée, poivrer, contrôler le goût et saler au besoin (attention au bouillon de légumes qui est déjà salé). Ajouter le persil, mélanger une dernière fois.

 

 

 

 

DRESSAGE

Dans tes plus belles assiettes creuses, disposer quelques cuillères de ton splendide risotto. Regarder dans ton frigo si tu ne pourrais pas, pas hasard, l’accompagner d’une petite salade, d’un peu de crudités, pour les vitamines… sinon on se rattrapera avec un fruit en dessert par exemple, pas d’inquiétude.

 

La « final touch » : ici un brin de fenouil, tu peux peut-être trouver sinon quelques graines de sésame, une pincée de curcuma en poudre, une feuille de basilic, ou ce que tu peux, en mode « cerise sur le gâteau » pour apporter la petite déco, tu auras ainsi tout donné pour faire un truc sympa.

 

Et voilà, tu as réussi à faire du neuf avec du vieux, du super bon avec du super simple. Tes convives peuvent t’appeler chef, tu as réussi à les régaler avec trois fois rien, et c’est beaucoup !

 

 

Bisous et bisous aux copains italiens 🇮🇹

 

 

IMG 5375 2 scaled - La cuisine de la débrouille, ou le risotto de fond de frigo

Comments

  1. danielle shifman
    3 avril 2020 / 13 h 28

    riz oui, mais meme pas de vieux poireaux ou de courges dans le frigo : trader jo a des poireaux surgeles. Mais pour y entrer, longue queue. Et je trouve que les poireaux ici n’ont pas tt a fait le meme gout, moins prononce. Mais recette sympa.

    • 3 avril 2020 / 15 h 20

      Avec cette crise sanitaire et si on a un peu de chance, tous les pays reviendront à une agriculture sous forme de permaculture. J’aime me dire qu’on a encore une raison, ou qu’on va bientôt la retrouver avec tout ça. Ainsi, tous les poireaux de la planète seront fameux ! lol 😁✌🏻

  2. Anthéa
    5 avril 2020 / 11 h 39

    Ah… J’aime le système débrouille… faire avec ce que l’on a! Avant la crise, au lieu de stocker des rouleaux de PQ, pâtes, bières… j’ai acheté plein de fruits et légumes frais que j’ai congelé nature en les préparant selon les recettes futures: cubes, émincés, tranches, râpés, jus… donc, j’ai tout ce qu’il faut pour faire ce risotto et d’autres variantes plus tard! J’ai même eu la bonne idée d’acheter des pots d’herbes aromatiques pour compléter ce que je ne trouve pas dans le jardin. Merci pour ta pensée pour les amis italiens car j’en connais quelques uns et merci aussi pour ton humour.

    • 5 avril 2020 / 14 h 31

      Voilà de bonnes idées à reproduire.. espérons que ce confinement ne s’éternise pas non plus ! 😁✌🏻

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.