Changer le monde.

 

 

 

Je te vois d’ici à travers ton écran avec ma webcam magique, tu as le cœur gros et des étoiles plein les yeux en lisant ces 3 petits mots. Sèche tes larmes, car tes rêves d’enfant peuvent encore être réalité….

 

 

Salut Jean-Classe Moyenne,

 

Ne t’es-tu jamais demandé : « J’aimerais tellement avoir le pouvoir de changer les choses, de manière durable, mais voilà… Je ne suis pas milliardaire ! ».

Mais si on l’était, ça changerait quoi ? Aurions-nous plus de pouvoir pour faire évoluer les choses ? l’argent et le pouvoir peuvent-ils être utiles ? Oui, assurément, mais pas que !

Un homme avec ses convictions chevillées au corps vaut 30 C.E.O et 10 présidents (enfin presque) alors il faut y croire, il faut se battre. Chacun d’entre nous avons le pouvoir de faire avancer les choses, chacun à son rythme, avec ses capacités, ses idées, et il est plus que temps de se bouger pour sauver l’humanité.

Oui tu as bien lu, il ne s’agit pas de « sauver la planète » comme peuvent le dire certains, car la planète, lorsque les humains auront disparu de sa surface, ne s’en portera que mieux, ne t’en déplaise. Regarde ce qu’il se passe à Tchernobyl par exemple : 30 ans que cette ville a été abandonnée par les humains, on constate que la végétation et le règne animal ont repris leurs droits. Et il en sera de même pour l’ensemble de notre belle planète.

Les animaux pourront enfin retrouver une place digne de ce nom dans l’écosystème, la pollution disparaitra petit à petit, l’eau redeviendra saine partout même sur la seine (tu la sens la petite rime ? Ok je sors) …

Oh quel beau programme, ça donne « presque » envie de tous crever ! J’ai dit « presque ».

 

Car cela nous pourrions le faire, en y incluant l’humanité, alors arrêtons de nous comporter comme des cloportes (oui pardon, c’est méchant pour les pauvres cloportes !).

Vivre main dans la main avec mère nature ne veut pas dire qu’il faut commencer dès maintenant à construire des cahutes dans les bois, vivre tout nu, et se torcher le cul avec des feuilles de vigne, pardon si tu es vigneron tu ne vas plus dormir après celle-là, mais il peut y avoir un « juste milieu » (non je ne ferais pas de jeux de mots ici, bien trop facile, pas besoin de se couper la raie en quatre, tout dépend de laquelle, ça commence à être tiré par les cheveux tout ça… reprenons).

Non tu ne vides pas l’océan avec une petite cuillère lorsque tu tries tes déchets ou que tu coupes l’eau quand tu te savonnes mec, c’est utile, chaque geste individuel est utile. Cependant il y en a d’autres qui ont un impact de malade. Du lourd !

La solution passe par des milliers d’initiatives individuelles. Toutes forces rassemblées. C’est un peu comme quand tu décides de faire un déménagement, si tu te fais aider par 5 potes, que chacun y vas de son observation, puis de sa réflexion et enfin de son initiative, boum, ça va vite et en trois coups les gros c’est plié !

Bon ok là, on donne plutôt dans le micro-déménagement, mais si tout le monde y met du sien… t’imagines ? Oui je te vois, tu souris, on a gagné !

 

 

Maintenant du concret, au quotidien, voici ce que j’ai trouvé :

Tout d’abord, ta carte bleue. C’est ton arme la plus efficace. Chaque fois que tu la sors de ton portefeuille tu fais le choix de tuer le game ou de faire un achat intelligent.

Et naaaaan c’est pas une question de budget ! Naaaan.

Ma grand-mère m’a dit une fois qu’acheter un parapluie « à son époque », c’était environ 1/3 de son salaire. C’était un objet de qualité qui te survivait (si tu ne le perdait pas…), que tu pouvais genre léguer sur 10 générations… Tout ça on l’a oublié car on a été formatés pour être des cons qui (sur)-CON-somment. Con con con con con…co(n)pris ?

Pour prendre cet exemple du parapluie : plutôt que d’acheter un parapluie à 5 balles que tu vas remplacer tous les 6 mois car c’est de la merde, finir par en avoir 4 ou 5 « pour le cas où il y en ait un qui pète », de plus made in « les pays où les petits enfants de 5 ans sont exploités 15 heures par jour à respirer des solvants dangereux pour nous les fabriquer pas cher », pourquoi ne pas plutôt en acheter un de très bonne facture, après avoir économisé un peu, made in Camembert, et qu’il te dure 20 ans ?

Car au final, non seulement ça t’auras coûté moins cher, mais en plus, tu auras provoqué moins de pollution car chaque article que tu jètes ça pollue oui, ensuite il y aura moins de trou de la sécu (je compte les points de sutures au coin de de l’oeil car ils se retournent facilement ces petits vicieux de mauvaise qualité), enfin tu auras créé du boulot dans ton pays avec un salaire digne à des adultes en âge de travailler ; bref, tu repartiras avec ton nouveau pépin fière comme un pape, le cœur plein d’amour, le regard pétillant de ce bon geste que tu auras fait pour notre communauté humaine, et pour la planète, c’est ta femme (ou ton mec) qui va être content(e) ce soir (j’ai honte de celle-ci, ndlr). Que demande le peuple !!

 

Alors tu vois qu’il ne s’agit pas de trouver la recette de la pierre philosophale (ni gourou, ni porno sur ce blog, je l’ai déjà dit, désolée si tu es déçu(e)!) mais au contraire d’utiliser son cerveau pour arrêter de moutonner.

Moutonner (copyright moi-même, en attente de validation par l’académie française) : Action de bêêêêê !! à chaque fois que tu rentres dans un magasin et que tu craques sur un truc sois disant pas cher en tête de gondole, si, si, ne ment pas, je sais que ça te parle.

Posséder moins, mais augmenter la qualité et donc la durabilité. Tu l’auras compris, cet exemple peut s’appliquer sur quasi tout. Je ne parle pas non plus de n’avoir qu’un seul gant de toilette pour une famille de 5 personnes, nous sommes d’accord (big up si toi aussi tu as visualisé l’état du dit gant de toilette).

 

 

Ensuite il y a ce que nous mangeons. Là aussi tu peux taper lourd.

20% des émissions de gaz à effet de serre sont émis par l’élevage industriel d’animaux non humains, des végétaux et de l’eau dont ils ont besoin pour engraisser avant de passer dans l’assiette, et sont également responsable de 80% de la déforestation en Amazonie (les sources se trouvent partout et concluent toutes aux mêmes chiffres approximatifs).

Enfin, la Harvard Medical School (https://www.hsph.harvard.edu/nutritionsource/healthy-eating-plate/translations/french_canada/) recommande pour être en bonne santé de diminuer son apport en protéines à 25% de notre assiette et de limiter la viande rouge pour les omnivores.

Si tu suis ces recommandations, si tout le monde te prends le pas, c’est comme si on diminuait de 50% le parc automobile mondial. Oui oui tu as bien lu, pas besoin de prendre rendez-vous chez l’ophtalmo.

 

Changer le monde 1 1024x801 - Changer le monde. végétarien, végétalien, vegan, surconsommation, responsable, initiative, consommation, conseil bonheur, conseil bien-être, conseil altruisme, changer le monde, bonne action

 

Tu l’auras deviné, je suis végétalienne. D’abord il est vrai par respect des animaux non humains, mais ensuite pour sauver l’humanité car un végétalien émet 2,5 fois moins de gaz à effet de serre qu’un omnivore du même pays, et enfin pour ma santé.

 

 

En conclusion deux choses simples à mettre en place :

– Moins consommer, avec plus d’attention et de respect, ne pas céder aux sirènes du marketing qui te plombe le cerveau. Sortir ta carte bleue doit devenir un acte engagé, responsable. Nous sommes tous responsables.

– Limiter sa consommation de produits animaux et si on le peut, le veut, pourquoi ne pas les éliminer définitivement.

Et là tu ne vides plus l’océan avec une petite cuillère (et si tu ne manges plus de poisson tu laisses se reposer ce pauvre océan pillé dont il ne reste qu’un maigre souffle de vie).

Et là tu agis de manière efficiente. Bien sûr il y a d’autres idées, d’autres solutions à apporter, mais ces 2 là mon pote, en matière de diminution d’impact individuels sur l’environnement, à part le suicide je ne vois pas plus efficace ! (humour, ndlr)

 

Petit disclaimer pour le cas où : il ne s’agit pas de se juger les uns les autres en mode « nan mais toi tu fais ça, mais tu ne fais pas ceci cela », car le manque de discernement et de courage n’a jamais fait avancer les choses, au mieux ils sont des échappatoires pour ceux qui tentent encore de s’auto-convraincre que l’immobilisme est utile… attention ce faible niveau intellectuel vous rend les cheveux orange et la bouche en cul de poule (Donald, si tu me lis je te salue bien bas, non plus bas encore… oui c’est ça parle à mon cul).

Il s’agit bien sûr d’agir chacun à la hauteur de ses possibilités. Et vu qu’il faut de tout pour faire un monde, on n’a pas tous les mêmes idées, les mêmes aptitudes, et tant mieux. Mais il est important d’admettre que nous sommes tous responsables. Toi. Moi. TOUS.

 

Alors bougeons-nous pour réparer tout ça, sinon tes enfants connaitront la guerre à cause des migrations dues aux réchauffements climatiques et au manque de nourriture dans certains pays. La tension monte et ton pays ne sera pas épargné, ni le mien, même si j’en ai deux (des pays, petit coquin).

Il faut y croire, pour nous mais surtout pour les générations à venir, chacun avec nos idées, motivons-nous, encourageons-nous, avançons la main dans la main, la coalition citoyenne est notre plus grande force.
On va y arriver !

 

Et toi, quelles sont tes belles idées, pour faire avancer les choses ?

 

Bisous Superman.

 

UNADJUSTEDNONRAW thumb 8583 1 - Changer le monde. végétarien, végétalien, vegan, surconsommation, responsable, initiative, consommation, conseil bonheur, conseil bien-être, conseil altruisme, changer le monde, bonne action

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.