Faut-il faire souffrir pour être beau ?

 

 

 

 

 

« Aucune Beauté extérieure n’est complète si aucune grâce intérieure ne l’éclaire. »
Victor Hugo.

 

 

 

Salut à toi jeune Padawan,

 

 

Nous y sommes, le printemps est là et tu as envie de te faire beau, de sentir bon, de te pouponner après avoir passé l’hiver dans la grisouille de ta routine bureau-dodo (La grisouille, c’est la grisaille mais avec une pointe de taupe. Approuvé par Pantone, j’attends juste la validation de l’académie française qui tarde un peu, ndlr).

 

Loin de moi l’idée de forcer qui que ce soit à faire quoi que ce soit, cependant si vous souhaitez vous informer sur les marques cosmétiques qui ne testent pas sur les animaux, autant le faire avec une source fiable et non achetée par des lobbies.
Alors voici la LISTE OFFICIELLE PETA référençant les marques de cosmétiques qui ne testent pas sur les animaux.

 

On me demande souvent mon avis sur la position de telle ou telle marque, sur la liste machin ou la liste truc, mais sachez que certaines marques paient des organismes pour avoir des labels bidons ou figurer sur des listes sois-disant green ou cruelty-free qui ne le sont pas, tout ça pour embrouiller le consommateur (cruelty-free = sans cruauté animale, donc non testés sur animaux, ndlr).

La seule et unique liste dans laquelle nous pouvons avoir encore confiance à ce jour est la liste officielle peta cruelty-free.
Et les seuls logos cruelty free non greenwashés ou soudoyés à coups de pognon sont ceux en en qui on peut avoir confiance (en terme de cruelty-free), voici ceux auxquels je me réfère, mais la liste n’est pas exhaustive bien-sûr :

 

logo non tests animaux 1024x326 - Faut-il faire souffrir pour être beau ?

 

Par exemple (mais un c’est exemple parmi tant d’autres), j’ai arrêté de consommer KIKO car ils ont une position trouble. Ce qu’ils notent sur leur site est faux quand ils parlent de ne pas « s’associer à des organisations privés pour ne pas payer de frais annuels » (ils parlent de figurer sur des listes ou labels cruelty-free ndlr). La plupart des labels, notamment ceux que je vous ai mis plus haut n’ont pas de cotisation annuelles et les droits d’entrée ne sont pas chers : par exemple 700 euros (que tu paies une fois pour l’ensemble de ta marque) pour Peta par exemple. À l’échelle de toute une marque, 700 balles, une seule et unique fois, non c’est pas cher.

 

Enfin, quand sur le site internet de la marque où tu essaies de te renseigner, la page de la F.A.Q commence par “Conformément à la législation européenne en vigueur …” fuis et ne te retourne pas.
En clair si tu vois ça noté sur leur site internet de cosmétiques : ils testent sur les animaux ou font faire le sale boulot par d’autres, car lorsqu’ils sont vraiment cruelty-free ils en sont tellement fiers qu’ils l’affichent partout placardé en gros tu ne peux pas le louper.

Ma philosophie sur ce sujet ? Elle est très simple : doute, pas de doute.

 

Mais quid de la législation européenne qui dit (qui y est) qu’il n’y a plus de tests sur animaux ? Le plan REACH : mensonge ?

Oui, car il peut imposer des tests sur animaux : « De nombreux sites de protection animale ont déjà expliqué que si l’usage principal d’un produit est autre que cosmétique mais rentre dans la composition des produits cosmétiques, il peut avoir été testé sur des animaux. En outre, le règlement REACH (cadre règlementaire de l’Union européenne sur les produits chimiques) peut imposer des tests sur animaux. Ce règlement prévaudrait sur la directive européenne du 11 mars 2013 concernant les tests sur animaux. » (source vegan marketing over blog).

 

Sinon en marque de maquillage, vernis, soin visage, soin corps ou d’hygiène cruelty-free pas cher et de super qualité t’as tout un tas de pépites de la mort qui tue le style mais pas les animaux, non pas pour t’imposer de changer tes habitudes mais si tu veux essayer :

The Balm, leurs palettes de fards sont chouettes, sinon tu as aussi Nyx en pas cher (marque cruelty free mais qui appartient à l’oréal pour les puristes). Les deux vendus chez Monop.
Sinon t’as aussi : Zoeva, Boho, Avril, Wet and Wild, Physicians formula, The body Shop, E.L.F, Essence, Pacifica (j’adore), Andalou, H&M beauty, Lush, les ¾ des marques allemandes chez DM pour ceux qui voyagent un peu ou habitent pas trop loin de la frontière comme Lavera, Catrice ou Santé par exemple (marques qu’on trouve aussi dans certains magasins bio en France type Biocoop), en vernis à ongles on a ceux de Kure bazaar et la collection Green de Manucurist, les vernis Pacifica et Boho par exemple …

Après tu as des marques un peu plus chères comme Weleda, Tarte (c’est pas de la tarte mais des cosmétiques de super qualité, un vrai coup de coeur), Too Faced, Rouge bunny rouge, Honest Beauty et Honest Company, Sunday Riley, Aveda, Tata Harper, Marc Jacobs, Fenty beauty, Urban Decay, Kat Von D, Becca, Hourglass, Anastasia Beverly Hills… et bien sûr beaucoup de petites marques artisanales qui pour la plupart ne pratiquent pas de tests sur animaux…

 

On a tellement le choix en matière de cosmétiques cruelty-free qu’il serait dommage ne pas en profiter pour se faire beau sans faire de mal aux animaux non-humains.

 

IMG 1975 - Faut-il faire souffrir pour être beau ?

Beauté cruelty-free 🐰❤️

 

Youpi ! Il y a une application gratuite sur smartphones.

 

 

bunny free 150x150 - Faut-il faire souffrir pour être beau ?

La liste peta est sur une appli qui s’appelle « Bunny free ». Tu tapes la marque et tu sais si elle est cruelty free ou non, si elle appartient à un groupe qui teste ou non, etc. Super rapide quand tu es dans les rayons de ton drugstore. C’est l’appli que j’utilise avant d’essayer toute nouvelle marque de cosmétique.

 

 

 

 

Alors tu vois que ce n’est finalement pas un sacerdoce mais au contraire une merveilleuse excuse pour faire le plein de belles découvertes !

 

 

 

 

Bisous fardés.

 

 

 

 

Sources :
http://veganmarketing.over-blog.com/2014/02/kiko-la-marque-qui-monte-respecte-elle-vraiment-les-animaux.html
http://www.galasblog.com/les-labels-cruelty-free-et-vegan-a-privilegier/

IMG 1976 - Faut-il faire souffrir pour être beau ?

Un échantillon (sans honte aucune) du butin de votre fidèle serviteur. Oui, il faut bien avoir quelques passions-défauts-manies-folies… 😅

Comments

  1. 23 Mars 2018 / 13 h 00

    Génial, j’adore le concept !
    J’achète assez peu de maquillage mais j’ai la base et pour s’y retrouver c’est difficile ! Généralement je fais confiance à mon esthéticienne qui bosse avec des marques écoresponsables et des produits non testés sur des animaux mais je vais tenter l’appli ! Et voir ce que ça donne 😉

    A bientôt,
    Line
    https://la-parenthese-psy.com/

    • 23 Mars 2018 / 14 h 03

      Oui c’est une vraie jungle pour s’y retrouver, tu verras l’appli est facile à utiliser, et rapide.
      C’est top d’avoir une esthéticienne sensible à ces sujets, il en faudrait plus !
      Caro.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.