Gérer le jet-lag comme un Jedi

 

 

 

 

« Plus je vais loin, plus je me rapproche de moi même ».

Andrew McCarthy

 

 

 

 

 

 

 

Salut à toi, jeune Padawan

 

 

 

Toute l’équipe de ce blog se joint à moi (oui on est plusieurs dans ma tête, mais pas d’inquiétude, nous sommes en consensus) pour te souhaiter en cette nouvelle année amour, gloire et beauté, humour, compassion, voyages et découvertes des plus beaux endroits de cette planète, des autres, ainsi que de toi même.

 

Voyager c’est accepter de se perdre pour mieux se retrouver, c’est relativiser comme jamais tu n’aurais pu, c’est ouvrir son coeur et son âme à d’innombrables trésors que même Bill Gates ne pourrait pas s’offrir, c’est s’émerveiller devant d’énormes paysages (encore plus énormes que les fesses de Kim Kardashian.. si si !) et c’est surtout savoir revenir à l’essentiel : l’humilité. Et cela ne fait pas de mal en ces temps Instagram.

 

Je t’entends déjà râler : « oui mais moi j’ai pas l’oseille », « oui mais moi j’ai changé de boulot, j’ai pas de vacances », « oui mais moi j’ai eu un bébé cet année, c’est impossible », et blah blah blah. Blah. Sauf que t’as tout faux mon petit Padawan. Voyager ce n’est pas forcément partir à l’autre bout de la terre, c’est savoir ouvrir les yeux, peu importe où tu te trouves, car n’oublie pas que sur chaque pierre millénaire que tu foules de tes pieds délicats s’est sans doute trouvé un globe trotter avec sac à dos et casquette à hélices. Oui, j’aime bien l’image. Super Mario en mode guide du routard en somme.

 

Et donc même si tu vis à Bourg la Reine (ou le Roi, tu fais bien ce que tu veux), tu peux juste sortir de chez toi, en baskets et partir à la découverte. Un quartier dans lequel tu n’est jamais allé, un parc devant lequel tu ne fais que passer chaque soir, un joli bois dans les environs (si tu vois plein de monsieur-dames, en tenue légère en plein hiver faisant tourner leur sac à main, fais demi-tour, je t’expliquerais lors d’un prochain post si tu veux). Bref, il n’est pas nécessaire de partir à Acapulco pour faire du tourisme. Peut-être que dans ta ville tu as une jolie Église ou de vieilles bâtisses qui mériteraient que tu les honores de ta présence, un petit musée qui ne paie pas de mine mais qui s’avèrera être divertissant, de superbes endroits dont tu ignorais l’existence, bref tu l’auras compris, bouge de là comme disait MC Solaar, enfile tes moufles et part à la découverte.

 

Fi de ce petit plaidoyer en faveur de ton quartier et place à ceux qui ont l’intention de se faire un voyage cette année, ou ceux qui ont envie d’en connaitre un peu plus sur le « comment ne pas avoir la tête dans le vague quand tu voyages dans un pays qui ne vit pas aux mêmes heures que toi, ou quand tu en reviens » (t’as vu je n’ai pas dit « cul », j’ai dit « vague ». Non je ne l’ai pas dit, ndlr).

 

 

 

 

 

Bien préparer sa valise pour partir serein

Partir dans la tranquillité, c’est se donner toutes les chances pour la suite. Je t’invite à aller jeter un oeil à mon article sur le sujet, y’a pas de quoi. Tes valises sont faites et bien faites, ton petit paquetage n’est pas pollué de trucs inutiles, tu es sûr de ne rien oublier, l’assurance d’avoir tout le nécessaire en vol et sur place mais sans superflu, un truc de moins à penser. Zou, au suivant !

 

 

 

Dormir dans l’avion, uniquement si c’est l’heure dans le pays de destination

Pour savoir quelle heure il est dans chaque pays où tu vas : Sur une carte, toutes les villes qui sont à ta gauche (Ouest) sont en retard sur ton heure à toi, et donc en toute logique, toutes les villes à ta droite (Est) sont en avance sur ton heure à toi. Donc si tu habites Londres tu es en retard d’une heure sur Paris. Si tu habites Detroit tu es en avance sur Los Angeles mais en retard sur Paris pour fêter la nouvelle année.

Ndlr: Et si tu voyages en mars ou en octobre, renseigne-toi sur les changements d’heure.

 

LA tactique ultime pourtant simple comme bonjour : dès que tu poses tes fesses dans ton avion et avant d’éteindre ton téléphone, regarde quelle heure il est là bas. Et à partir de cet instant, adopte leur rythme à eux.

 

Il est 23h à New York quand tu décolles d’Amsterdam ? Préviens les hôtesses de ne pas te déranger (après avoir récupéré une bouteille d’eau) et fais ton possible pour piquer un roupillon de la mort qui tue. Où tout du moins de fermer les yeux et te reposer. Petit chanceux, ça te permettra également de jeûner pendant le vol. Le jeûne étant le meilleur moyen pour apprivoiser ton jet-lag.

Prévois également de faire un petit 3h de sieste chez toi avant de monter dans l’avion si tu sais que tu ne peux pas dormir en vol.

 

Il est midi à Singapour quand tu décolles de Genève ? Si tu le souhaites : Bon appétit.

 

Et caetera.

 

Profite-en, tu as le cul vissé sur ton siège : au plus tu vas te conditionner et au mieux sera ta forme à l’arrivée. Évites aussi, si tu ne souhaites pas jeûner, de trop manger leur bouffe industrielle, c’est pas nourrissant, mieux vaut attendre d’être arrivé pour se faire une belle orgie de fruits et légumes (attention à la turista suivant le pays de destination…).

 

 

 

Bien s’hydrater pendant le vol

Et je ne te parle pas d’alcool. Je sais qu’ils en proposent dans les avions, mais je t’assure que c’est bien la dernière des conneries à faire. Après je ne suis pas ton père mon petit Padawan (ho ho !! tu la sens, la référence ?!, ndlr) tu fais bien ce que tu veux.

 

Déjà en dehors de l’avion tu sais que l’alcool déshydrate ton corps, alors imagine pendant un vol avec l’atmosphère de la cabine. Non n’imagine pas et bois de l’eau. Tu auras tout le temps de (te saouler) profiter sur ton lieu de vacances.

 

Pas de café (excitant), pas de boissons sucrées (acidifiantes et peinent ton pancréas). De l’eau mon brave, de l’eau.

 

Et jeûne, si tu le peux.

 

 

 

Se forcer à prendre le rythme dès la descente d’avion

Il est 19h à NYC mais 1h du mat pour toi? Ne vas surtout pas te coucher. Prends possession de ta chambre et hop, sors dîner (Attention la douche chaude, ça endort et c’est pas top pour la circulation sanguine dans les 3-4h après l’atterrissage, mieux vaut la prendre après). Tu es claqué ? Oui c’est normal, mais force-toi le plus possible, l’idéal étant de ne pas se coucher avant 22h. Pas d’ordi, de téléphone, de tablettes pour éviter les lumières bleues qui sont mauvaises pour tes hormones, notamment la mélatonine.

 

Ainsi, tu vas te faire un cycle de sommeil normal et te réveiller aux mêmes heures que le gars du coin. Je conseille aux plus comateux ou insomniaques d’entre nous de mettre quand même un réveil à genre 8h heure locale, pour prendre le rythme en douceur.

 

Tu atterris à 11 h à Paris et tu viens du Michigan ? Il est 5h du mat pour toi. Tu as « dormi » dans l’avion sauf si tu n’as pas pensé à mon astuce, les hotesses t’ont donc peut-être dérangé toutes les 2 heures et t’ont fait manger n’importe comment, tu es claqué.

 

Mais ne vas pas te coucher, repense à ta jeunesse où tu faisais des nuits blanches à l’aise avec un teint de pêche (comment ça, « ta gueule » ?!) et force-toi à te bouger. Pose ta valise et va te promener en extérieur. Bien sûr ne fait rien d’intellectuel, le Louvres est là depuis plusieurs centaines d’années, alors il attendra.

 

 

 

S’exposer le plus possible à la lumière du jour

Pourquoi faut-il aller dehors, de nuit comme de jour ? Parce qu’au plus tu sera exposé à la lumière naturelle du jour (ou à la nuit) et au plus vite ton corps se régulera. On se cale naturellement par rapport au soleil puisque nous, les humains, avons des rythmes circadiens.

 

Et donc aussi le cas échéant, ne pas s’exposer aux lumières bleues quelques heures avant le coucher, car elles inhibent la production de mélatonine.

 

 

 

Règles et voyage

Non, je ne vais pas te parler de ton passeport ou des douanes ici. Comme expliqué plus haut, notre rythme métabolique en général et hormonal en particulier est circadien. C’est à dire qu’il se régule sur 24h.

 

Donc tu l’auras deviné, la production d’hormones peuvent être perturbées avec le décalage horaire, ce incluant œstrogènes et progestérone car nous sommes soudainement exposées à la lumière (ou à la nuit) à une heure différente de ce qui est habituel pour nous. Ne soit donc pas paniquée si tu as du retard (soit sûr de ton coup tout de même si tu vois ce que je veux dire…) ou si tu es en avance sur ton cycle. Il peut être aussi plus court ou plus long (et merde… oui je sais, ndlr).

 

Pour t’aider à faire le point sur ton cycle et te comprendre un peu mieux, il y a une excellente application gratuite sur smartphone qui s’appelle « clue », disponible sur iPhone et Android. Je l’utilise depuis plusieurs années et elle m’est très utile pour savoir notamment « quoi » emporter ou non dans ma valise, ou « programmer » mon emploi du temps (les heureuses propriétaires d’utérus m’auront comprises ici). Bisous.

 

 

 

Faire du sport

Si tu fais un vol de nuit (du point de vue du pays de destination, essaie de suivre) mais qu’il fait bien trop jour ici au décollage, avant de te rendre à l’aéroport, je te conseille 1 bonne heure minimum de natation des familles. Ou alors de ton sport favori (mais la natation ça marche bien pour dormir, je t’assure !). Dodo assuré.

 

De même, si tu es fatigué sur place, ou au retour, un bon coup de sport remet les pendules à l’heure, si je puis dire (je sais, s’il y avait un Oscar de l’humour pourri, je l’aurais eu depuis longtemps, ndlr).

 

 

 

 

 

 

 

 

Et bien voilà, si avec tout cela tu n’apprivoises pas la bête et ne profite pas de ton voyage (et de ton retour…) je vais nager toute nue au Lac St Clair en plein mois de janvier ! #memepaspeur

 

 

Bisous Wanderlust ✈️

 

 

 

IMG 4455 - Gérer le jet-lag comme un Jedi

Lac d’Annecy, Haute-Savoie, France.

Comments

  1. Danielle
    4 Janvier 2019 / 10 h 36

    Je me souviens, a paris, lorsque je travaillais a l’amexco, pendant mes heures de lunch, je prenais un bus pour un autre quartier que je neconnaissais pas …. mes petits voyages …..
    Quant a la preparation de la valise, la mienne 7 minutes. J’emmene des fringues que je roule, style militaire, et je laisse certains articles derriere moi ….. j’aime voyage super leger ……….

    • 4 Janvier 2019 / 13 h 56

      7 minutes la valise, c’est ce que j’appelle une préparation de voyage efficace ! 👍🏻😁

  2. Anthéa
    4 Janvier 2019 / 16 h 36

    Je vois avec plaisir que tu n’as pas perdu ton humour durant le changement de millésime. Les années se suivent… et on espère toujours que la prochaine sera meilleure, je vous le souhaite à tous. Mais l’important c’est de penser tout au long de l’année aux personnes qu’on aime et de profiter de chaque petit instant de bonheur tant qu’elles sont là. Les «petits voyages de quartier» dont tu parles si bien dans ton prologue en font partie! J’ai la chance de ne pas souffrir du jet-lag mais je garde tes précieux conseils si un jour le syndrome apparaît.

    • 4 Janvier 2019 / 21 h 50

      Il n’est pas nécessaire de partir pour voyager, l’important est d’avoir de bonnes baskets ! 😁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.