Le bistouri est ton ami, ou comment se préparer à une intervention chirurgicale

 

 

 

« Si j’étais chirurgien je dirais au patient, au moment où il s’endort : « Toujours ok pour changer de sexe ? » pour voir combien de temps il lutte. »
Anonyme.

 

 

 

 

Salut à toi, jeune Padawan

 

Instant partage d’expérience mon petit aujourd’hui sur le blog. J’espère que tu es prêt.
Une fois n’est pas coutume, ou plutôt si car tu vas noter rapidement que ton fidèle serviteur à plus d’une expérience dans ce domaine, nous allons parler chirurgie aujourd’hui ; ou plutôt que faire en tant que patient avant, pendant et après le billard pour la meilleure convalescence possible.

 

Je compte à mon actif plus d’une dizaine d’anesthésistes générales et donc de chirurgies. Je me suis organisé une « routine » au fil du temps (si, si. #psychopathe) afin de préparer mon corps puis récupérer au mieux, plus rapidement et me me suis naturellement dit que ce serait une bonne idée de t’en faire profiter. Rien de Perlimpinpin je ne suis pas Président, je ne vais pas te faire miroiter des trucs que tu n’auras jamais. Du bon sens, de l’écoute et encore du bon sens au final. Et peut-être un ou deux trucs que tu ne connais pas mais qui ont tellement fait leur preuves que ce serait dommage de ne pas en profiter.

 

 

 

“AVANT”

 

 

Le yoga

Et nous voici nous voilà dans le bon gros cliché bobo. Mais force est de constater que le yoga aide à la détente du corps et de l’esprit, c’est donc à 100% ce que nous recherchons avant une opération. Mets tes préjugés de côté, enfile ton plus beau caleçon fluo « poutres apparentes » et c’est à toi de jouer. J’attends tes photos.

 

Le jeûne

Un corps fort de l’intérieur sera plus à même de récupérer. Préparer sont corps est donc la clé. C’est l’essentiel. Pour cela, il y a un truc que les allemands ont bien compris : les bienfaits du jeûne.
Une semaine avant une intervention je fais une monodiète de pommes bio de 3 jours pour mettre mon foie en santé olympique, puis jusqu’à l’intervention : jeûne intermittent, je mange uniquement sur la plage horaire 17h-21h. Soit une collation à 17h et un diner à 19h. A valider par son médecin suivant ce qu’on se fait opérer bien sûr, mais sachant qu’on recommande même le jeune aux patients pour récupérer de chimiothérapie je ne vois pas bien qu’elles peuvent être les contre-indications, mise à part la cachexie.

 

L’hygiène

Cela va sans dire donc je préfère le dire quand même : plus tu auras une hygiène irréprochable et plus tes cicatrices seront belles et ton corps en général guériront vite. Alors le jeu en vaut la chandelle.
Avant l’intervention : faire une maison propre en insistant sur les sanitaires, draps propres, serviettes et linge de maison propres. Se couper les ongles des mains et des pieds, effectuer une douche complète à la bétadine (oui même les cheveux…) comme indiqué sur le petit papier de notice, dans l’ordre indiqué (ne pas nettoyer le cul-cul avant la tê-tête) le nombre de fois qu’il est indiqué. Mettre des vêtements propres. Se laver régulièrement les mains et bien les sécher pour se contaminer le moins possible. Il y va de notre responsabilité de patient de respecter le protocole pré-opératoire. C’est essentiel.

Une petite dernière pour la route : lave et désinfecte ton smartphone bordel. Y’a pas de quoi.

 

 

 

“PENDANT”

 

 

No stress y’a point s

Déjà sache que tu as plus de chances de mourir en traversant la rue qu’en ayant une anesthésie (ou un emploi, note de la République). Ça va mieux hein ?
Ce n’est pas parce que tu vas te faire des nœuds au bide que ça va mieux se passer et je te dirais même bien au contraire. D’expérience j’ai pu constater que les patients les plus stressés ont les réveils les plus pénibles. Peut-importe ce qu’il doit arriver, tu n’as aucun contrôle dessus, alors lâche prise, fais confiance à l’équipe médicale, et carpe diem.

 

Respire / médite

Respirer et vider son esprit. Les amateurs de médiation ici auront un avantage, mais si c’est la première fois il y a un exercice tout simple que tu peux faire qui s’appelle la respiration en conscience : Tu fermes les yeux, tu vides l’air de tes poumons en rentrant un max le ventre puis tu prends une première inspiration avec le ventre en le gonflant un maximum durant 5 secondes, tu bloques ton air pendant 5 secondes, puis tu expires en rentrant le ventre durant 5 secondes. Tu attends 5 secondes sans prendre d’air, puis tu recommences l’exercice et ce durant une minute environ.

 

 

dédramatise

L’humour. Ça paraît bête, mais si tu rigoles avec l’équipe tu vas te sentir mieux, et eux aussi par la même occasion. C’est du win-win. L’humour aide beaucoup notre organisme à se détendre. Je pars également du principe que s’ils n’ont pas à s’occuper de ton stress ils auront encore plus de focus sur tout le reste puisqu’un truc de moins à gérer dans leur liste. C’est mathématique. Alors tagada tsoin tsoin.

 

 

 

“APRES”

 

Le réveil

Il peut arriver, si tu es une perle rare comme ton fidèle serviteur, que tu aies un réveil rapide, clair et lucide. C’est génial tu vas me dire. Oui, chez moi c’est 0% pâté, sitôt réveillée je peux te réciter un poème de Victor Hugo ou ma prochaine liste de courses (pas les numéros gagnants du loto. Pas encore ! Ndlr), mais …
Dans ce cas charmant d’un réveil rapide et lucide, tu vas donc te réveiller intubé. Pas de panique, il suffit juste de respirer calmement par le nez, de déglutir doucement et régulièrement et de faire du bruit en tapotant la barre en métal du lit avec tes ongles (ou le machin en plastique que tu as sur l’index pour prendre le taux d’oxygène) pour appeler l’infirmière qui va venir rapidement pour te soulager et rassure-toi, c’est comme ta première fois : c’est rapide et tu sens rien.
Ne cherche pas à parler j’ai déjà essayé plein de fois et ça ne marche pas, on doit avoir les cordes vocales bloquées avec le tube j’imagine, seul de l’air sort, pas de son. Tapote juste la barre en métal et si tu as la possibilité lève un bras en l’air en lui faisant coucou, elle comprendra plus vite que le son viens de toi. Je te rassure on est un cas sur 100 parait-il. Mais maintenant que tu es au courant que ça peut arriver, tu ne paniqueras pas si tu te réveilles en mode Darth Vader. Tu as les clés. C’est ça le partage mon ami. #jenesuispastonpere

 

BOIRE

Ça paraît con mais s’hydrater après une intervention est absolument essentiel. Pour éliminer les produits de l’anesthésie d’une part et pour le corps et la peau en général d’autre part. Picole mon gars, picole. De l’eau bien sûr. À la tienne.

 

SE LEVER SI LE DOCTEUR DIT QU’ON PEUT

Je sais qu’on a toujours une appréhension et c’est normal, mais si le monsieur au stéthoscope te dis que tu peux, essaies. Si tu as quelques réticences appelle le personnel médical, il pourront t’accompagner pour t’aider à te lever en sécurité. Au plus tu reprendras une vie active et au mieux tu récupéreras vite et bien.
Si bien sûr les consignes sont à l’alitement, ne fais pas ton Indiana Jones et fais pipi dans ton haricot. C’est pas un drame, repose-toi, dors, regarde les films que tu n’as jamais le temps de voir ou lis les bouquins qui sont depuis 2 ans sur ta table de chevet et le temps va passer très vite.

 

Le jeûne

Si si, encore lui. Ah ces allemands, ils n’en avaient pas assez de nous inonder avec leur berlines, maintenant le jeûne et dans deux ans ce sera quoi… les sandalettes avec chaussettes ? (OMG!)
Faisant partie de la team Rocky Balboa, dès que je rentre à la maison j’enchaine direct sur une monodiète de pommes bio de 3 jours. Pour le foie en priorité, puis faire du bien aux intestins, éliminer les toxines des produits anesthésiques et j’en passe.
Puis après je repars en jeûne intermittent, plage de repas 17h-21h, où à 17h heures je romps le jeûne avec un jus à la centrifugeuse : 1 fenouil, 1 citron, 1 pomme, 2 cm de curcuma et 2 cm de gingembre. Pour le foie toujours, et faire repartir mon métabolisme comme en l’an 40 (ou plutôt 81 pour ma part). Je le bois lentement, puis le soir diner bourré d’anti oxydants vers 19h. Jusqu’à pleine convalescence.

 

Bouger

Si tu te fais opérer du bras, tu peux marcher. Du genou, tu peux faire des exercices de mouvements avec altères avec les bras, ou si ta condition physique te le permets : des squats à une jambe avec un kiné.
En fait c’est simple, il faut toujours écouter ce que le toubib te dit. Mais c’est très rare qu’il te dise de rester strictement alité pendant 6 mois.
Ça m’est arrivé il y a quelques années et je faisais tout de même des exercices de respiration, de mouvements des diverses parties du corps auxquelles j’avais le droit comme la nuque et les bras, les pieds. Il y a toujours quelque chose à faire pour rester en mouvement, sans pour autant courir un semi, il faut juste s’adapter à nos capacités du moment. C’est la chose la plus naturelle du monde, on est nés pour ça. Alors bouge.

 

L’hygiène

Nous y revoilà mais c’est essentiel. Ne touche JAMAIS tes cicatrices en cours de cicatrisation avec des mains qu’on dirait des pieds (copyright : Coluche). Si tu dois pour une raison ou une autre toucher ou refaire toi même ton pansement, assure-toi d’avoir des mains lavées ET désinfectées. Comme le fait ton infirmière. Copie là sur ce point, applique les mêmes gestes. Ne touche pas la compresse, utilise le papier de la compresse pour la tenir et la positionner par exemple. Le moins de bactéries il y aura et au plus tes cicatrices seront belles et ta guérison rapide alors le jeu en vaut plus que la chandelle.

 

PAS DE SOLEIL SUR LES CICATRICES. SOUS AUCUN PRETEXTE

Tu veux une grosse boursouflure violacée ? Rendez-vous à la plage, après toi. Je dirai même sans moi. Déjà la plage est un nid à microbe et en plus le soleil est ton pire ennemi si tu as subi une opération.
Je dirais qu’il vaut mieux attendre plusieurs mois avant de s’exposer le corps en général et plus d’un an pour la cicatrice en elle même, si vraiment tu y tiens mais pour ma part je n’expose même pas des cicatrices qui ont 20 ans. Je ne souhaite pas avoir un trait blanc sur une peau dorée et souhaite garder un maximum de souplesse à la peau. J’ai choisi la team « blanc bidet » et ça me va très bien. Si ce n’est pas ta team choisis le meilleur écran total pour tes cicatrices.

 

Patience

Peut importe de quoi ni où tu auras été opéré, il va falloir t’armer de patience. Le temps et ton corps font leur œuvre, toi tu fais ta part en le respectant et en le bourrant d’anti-oxydants (fruits et légumes crus) pour l’aider à se remettre au mieux, mais après il y a une variable que tu ne peux éviter : le temps d’une bonne convalescence. Même si tu as terriblement envie d’aller au ski avec tes amis, si tu t’es fait opéré il y a 8 jours d’une appendicite c’est peut être pas la meilleure idée. Il y aura d’autres occasions, le jeu n’en vaut pas la chandelle. Concentre-toi sur ta convalescence et ensuite lorsque tu auras retrouvé ta forme olympique à ce moment là tu feras ton marathon, ton voyage, ta zumba ou que sais-je. Un temps pour chaque chose, ne brusque pas ton corps, ce serait dommage de devoir repasser sur le billard et repartir de zéro.

 

Courage

Garde en tête que les 48h heures sont les plus difficiles, ensuite focalise sur l’objectif de la première semaine, à partir de la deuxième ça va déjà mieux et à la troisième tu as oublié une bonne partie des moments pénibles. Étape après étape, rester concentré sur des objectifs à court terme. Serre les dents demain ça ira déjà mieux 😉

 

 

 

Voilà mon petit padawan, c’est pour l’essentiel du bon sens, je t’ai peut-être appris un truc ou deux, si non une réédite ne fait jamais de mal, surtout quand il s’agit de santé. Tu n’as qu’un corps, il faut en prendre soin, encore plus lorsque tu lui demandes des efforts comme celui d’une chirurgie.
Je te souhaite la meilleure santé du monde et si tu es un poil casse-cou : fais attention bordel.

 

Bisous compresse.

 

 

IMG 3678 - Le bistouri est ton ami, ou comment se préparer à une intervention chirurgicale

The Dequindre cut, Detroit, Mi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.