Le royaume de la triche, ou l’art de l’autobronzant

 

 

 

 

« Tourne-toi vers le soleil et l’ombre sera derrière-toi »

Proverbe Maari – plutôt pragmatique, lol.

 

 

 

 

 

Salut à toi, jeune Padawan

 

 

C’est par un temps morose, une fin d’avril aussi déprimante qu’une minute à regarder BFMTV, c’est dire si c’est déprimant, que je m’en vais te parler de soleil. Enfin, de « faux » soleil.

 

À cette période de l’année, nous sommes généralement au top de notre non-bronzage, pas un poil de hâle à l’horizon. Pour ma part, j’appelle cela le teint « blanc bidet ». Or, malheureusement, c’est aussi le moment de l’année où l’on souhaite commencer à mettre nos premiers nu-pieds et T-shirts, nos premières jupettes et robes de printemps, alors une petite fraude serait la bienvenue. Tu la vois, l’embrouille ? Je pense que oui.

 

Aujourd’hui, nous allons parler de triche, de faux, de superficiel, mais nom de Zeus que parfois ça fait du bien (surtout par les temps qui « marchent » dans tous les sens, sauf dans la bonne direction, ndlr). Même si l’autobronzant est au look ce que le regard apathique est au poker, si ça peut donner illusion qu’on est partis une semaine dans les îles, même juste dans la tête, enfin sur le cuissot, on signe. Place à l’autobronzant et ses copains les rois de l’esbroufe.

 

 

 

 

IMG 0158 scaled - Le royaume de la triche, ou l’art de l’autobronzant

 

 

 

 

L’autobronzant, le vrai

Dois-je préciser que l’autobronzant ne protège en rien du soleil ? Je pense que non.

 

Celui qui tient 10 à 15 jours (un mois si tu mets deux couches) que si tu te plantes tu es condamné à rester dernière un rideau mi-bariolé, mi-ombre, pour donner l’illusion que ce n’est pas toi qui es zébré, c’est le rideau – Essaie la pose « photographie éditoriale », ça peut peut-être passer, lol. Nan je déconne, deux gommages successifs et il n’y aura plus rien, pas d’inquiétude. Mais pour t’éviter une petite (ou grande) déception, avant de parler produits et de te voir foncer corps et âme pour finir par ressembler à un poulet rôti mi-trop-cuit, mi-cru, place à quelques conseils d’application.

 

 

-Déjà, pour les débutants et débutantes : L’autobronzant requiert patience et minutie. Utiliser un produit coloré, pour bien voir où l’on est passé (et surtout où l’on n’est pas passé) est obligatoire. Sincèrement, prends le gant spécial pour appliquer l’autobronzant, tu verras il y a une réelle différence. J’ai celui de la marque St Tropez mais je pense qu’ils sont tous à peu près de la même qualité. Perso, pour ce qui est du type de produit, je préfère la mousse, plus simple à étaler. Retirer tout vêtement, tout bijou, il faut être nu comme un vers pour procéder à une application correcte.

 

-Attention à la couleur de l’autobronzant et à l’intensité de celui-ci. En effet, il y en a avec des tons olive (DHA) qui conviennent aux peaux à sous-tons plus roses/neutres, et d’autres plus rouges (bêta-carotène) pour les peaux à sous-tons plus dorés. Ils se déclinent de léger à ultra-dark. Plus tu choisiras un produit loin de ta carnation naturelle, plus il y aura de risque d’être déçu du rendu. L’autobronzant se choisit donc par rapport au sous-ton de notre peau (rosé, neutre ou doré) et notre couleur (claire, médium ou foncé).

 

-Préparer la peau avant en faisant un gommage la veille, et en hydratant bien la peau après la douche. Une demi-heure avant l’application de l’autobronzant, appliquer de la crème hydratante sur les articulations (coude, genoux, chevilles, etc) et sur les plantes des pieds et des mains. Attention aux poils : passer de l’autobronzant sur une zone qui a des poils (par exemple barbe, aisselles…) colorera le tout en orange. Si c’est pour faire une blague, ça passe, sinon, on évite la zone.

 

– Toujours l’appliquer zone par zone et en commençant par le milieu de l’endroit choisi, en finissant par les articulations lorsqu’il n’y a plus que l’excédent de produit sur le gant, sous peine de te retrouver avec des coudes, des chevilles ou des genoux orange-marron. Par exemple, pour une demi-jambe, j’étale deux pompes de produit en commençant par le tibia et le mollet, en faisant des petits cercles dans tous les sens, pour ensuite finir par la cheville et le genou lorsque je ne sens plus de produit sur le gant (ou les mains et coudes quand je fais les bras, ndlr). Ne pas faire les paumes des mains et des pieds.

 

-Se rappeler, une nouvelle fois si je n’ai pas été claire, de ne faire les articulations ou les « fins de zones » qu’avec l’excédent de produit sur le gant. Ne jamais rajouter de produit pour faire le cou, les pieds ou les mains par exemple. Si tu décides de ne faire que les jambes : remonter sur le haut de la jambe et la fesse avec ce qu’il reste de produit sur le gant, à la fin de l’application, de même pour le pied, histoire de ne pas avoir de démarcation.

 

-Bien secouer le produit à chaque fois qu’on en reprend, et bien prendre son temps pour masser et faire pénétrer en faisant des petits cercles, dans le sens horaire puis anti-horaire.

 

-Rester nu(e) et debout le plus longtemps possible. Pourquoi pas ne pas t’occuper de tes cheveux pendant ce temps, te maquiller, te faire un masque visage, passer un coup de fil, animer une conférence avec tes collègues en n’oubliant pas de couper la caméra (lol), ou cuisiner (sans vis-à-vis). Bref, occupe-toi en tout cas au moins 5 à 10 min minimum le temps que le produit sèche bien, et enfile ensuite si besoin une robe de chambre large, ou un vieux jogging trois tailles au-dessus. Laisser poser le temps indiqué et suivre les conseils du produit. Attention à choisir des vêtements pas trop précieux et sombres de préférence : le joli négligé en soie sera taché, préférer du coton sombre qui pourra facilement être lavé à 40° C.

 

-Ne pas avoir peur de la couleur qui se développe, le rendu final (toujours plus clair) ne se voit qu’après la douche. Éviter les gels douche agressifs (avec des sulfates, ndlr) qui feront partir beaucoup plus vite l’autobronzant, tamponner délicatement avec une serviette sans la frotter sur la peau, et toujours bien hydrater la peau après pour fixer le bronzage puis conserver un beau rendu.

 

-Et donc, pour faire partir l’autobronzant, on utilise tout simplement un gommage, ou un gant de crin pour les plus courageux (ou les peaux les moins sensibles, lol).

 

 

 

Il y a deux produits que j’aime pour leur facilité d’application et pour leur efficacité (et qui ne sentent pas l’autobronzant) : le « Self Tan Express Mousse » de St Tropez, qu’on laisse poser une heure pour un effet « light », deux heures pour un effet « medium », et trois pour un effet « dark ». J’utilise aussi la « Bronzing mousse » de Love Tan qu’on laisse poser toute la nuit et dont on découvre le hâle le lendemain, après la douche. Dans le cas d’une application qu’on laisse poser la nuit, prévoir de laver les draps le lendemain, car ils seront tachés. Une nouvelle fois, éviter de dormir dans des draps précieux, même si l’autobronzant part à la machine, on ne sait jamais.

 

 

 

 

L’autobronzant, le faux

Il s’agit des produits autobronzants progressifs. J’en connais deux sortes : les crèmes hydratantes avec un effet de hâle progressif et les gouttes autobronzantes que l’on ajoute à notre propre crème hydratante. L’effet est plus ou moins intense, selon la marque ou l’intensité du produit.

 

Ces produits sont bien, car ils évitent le gros risque d’erreur, mais n’empêchent pas les petites taches ou zébrures s’ils ne sont pas appliqués de manière précautionneuse. Donc à utiliser les jours où on a tout de même le temps de bien appliquer le produit et la patience de voir un résultat, sur plusieurs jours ou plusieurs semaines, suivant l’intensité du produit.

 

J’ai essayé le « fameux » lait pour le corps « lait corps effet soleil » de chez Mixa, mais il développe après quelques heures une affreuse odeur d’autobronzant. Si cela ne te dérange pas, c’est son seul défaut. Le rendu est plutôt sympa, visible à partir du troisième jour.

 

Mon préféré est l’addition concentré éclat de Clarins. Ce sont des gouttes autobronzantes à ajouter à la crème hydratante de notre choix. L’effet est visible au bout d’une petite semaine, suivant la quantité de produit utilisé et la couleur de ta peau au départ.

 

 

 

 

Le maquillage, le faux du faux.

Il s’agit d’huiles ou crèmes sublimantes ou colorées, de poudres ou crèmes bronzantes dont j’ai déjà parlé ici.

 

-J’ai testé la crème « supermodel » de Charlotte Tilbury dont j’ai eu un échantillon. C’est un produit de soin raffermissant qui uniformise la peau, mais qui ne bronze pas. Un petit effet « ma peau en mieux », avec quelques paillettes, c’est tout, mais c’est sympa. Sachant la petitesse du tube reçu je n’ai pas vu d’effet sur la fermeté.

 

-La « sun kissed body glow » de Kora Organics est une huile de soin pour le corps à l’odeur botanique qui bronze très légèrement la peau, lui apporte de la lumière, mais c’est aussi un soin qui aide à l’élasticité et la fermeté de la peau. En fait, j’utilise cette huile pour le corps pour sublimer ma peau lorsque j’ai déjà de l’autobronzant. Elle apporte un vrai coté « bonne santé » à la peau. C’est également ce que j’utilise lorsque je n’ai pas le temps d’appliquer un autobronzant, mais que j’ai quand même envie d’un léger effet Hollywood sur ma peau « blanc bidet ».

 

-Je n’utilise pas de crèmes corps colorées qui teintent vraiment la peau, car elles tachent les vêtements, je n’aime pas ça. Toujours peur de me retrouver avec du marron sur les vêtements, les chaises ou les nappes, et l’été, avec la transpiration, bonjour les dégâts. Chacun son truc, j’ai déjà vu la couleur et l’effet sur d’autres personnes, et il est à s’y méprendre. On dirait du vrai, lol.

 

-Vu que je n’utilise jamais d’autobronzant sur mon visage, car ce sont des produits très comédogènes et que je ne veux pas avoir de bouton ou de points noirs après utilisation, lorsqu’il me faut rattraper une différence de couleur entre le corps et la têtête, j’utilise du maquillage, à savoir une poudre bronzante (ou poudre de soleil, ou bronzer, ndlr) au format poudre ou crème et ni vu ni connu, je t’embrouille, lol. Pour plus d’informations, je t’invite à aller jeter un oeil à cet article.

 

 

 

 

 

 

 

Voilà j’espère t’avoir donné l’envie d’être tout nu et tout bronzé chez toi. À défaut de pouvoir partir en vacances, faisons venir le soleil à la maison, et sous les jupettes.

 

 

 

Salutations cosmétiques 🧴

 

 

 

 

IMG 0156 scaled - Le royaume de la triche, ou l’art de l’autobronzant

Comments

  1. Danielle
    30 avril 2021 / 0 h 53

    Il faut avoir le tour de main pour bien appliquer …… et ne pas ressembler a notre ex prez lol

    • 30 avril 2021 / 13 h 19

      Oui, lol, il faut être un minimum concentré et minutieux, mais après 2 ou 3 applications on a le coup de main ! 😁✌🏻

  2. Anthéa
    30 avril 2021 / 18 h 39

    J’ai la chance de ne pas être « blanc bidet » mais plutôt « épi de blé » dorée par le soleil toute l’année… jalouse, hein? Mais, comme d’habitude, j’ai pris plaisir à lire ton article car, même si cela ne me concerne pas, j’aime me mettre au courant de tout ce qui se fait ne serait-ce que pour conseiller mes copines nordiques au teint pâle.

    • 2 mai 2021 / 14 h 08

      Être blanc bidet n’est pas donné à tout le monde 😁✌🏻

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.