Les aventuriers de l’usine perdue

 

 

 

 

 

 

“Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux.”

Marcel Proust

 

 

 

a ext 12 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

 

Tu as lu le titre, ton Spielberg s’éveille ? J’aime quand tu perçois mes références. On va pouvoir commencer l’article de bonne humeur pour une fois ! #boutade

 

 

 

 

 

Salut Indiana Jones,

 

Ces fins de vacances estivales me font toujours remonter des questions philosophiques alors ne dérogeons pas à la règle :

 

N’as-tu jamais eu envie de partir à l’aventure ?

– “Nan j’aime pas les bestioles grosses comme le bras, je suis pas du genre à faire Koh-Lanta…” #philosoquoi?

 

Ok, très bien, je te reçois 5/5 mais sais-tu que l’aventure ne se limite pas à visiter la forêt vierge d’Amazonie ? Tu sais, près de chez toi tu peux aussi découvrir des ruines de civilisations aujourd’hui disparues, de vieux témoins de notre passé pourtant pas si vieux et pas là peine de remonter aux romains ou à la renaissance.

Il nous suffit parfois de quelques décennies pour reléguer ce qui pouvait être une institution au rang de ruine oubliée.

 

Ah ! l’ère industrielle, si tu es de ma génération nous l’avons étudiée au lycée et elle m’a autant fascinée qu’effrayée. Le taylorisme, le fordisme, Chaplin et “Les temps modernes”… Avons-nous vraiment tant évolué depuis cette époque ?

 

Tu te doutes sûrement au vu de la photo d’accueil de ce blog que je suis une Detroit addict, comme la potion magique je suis tombée dedans à pieds joints, or il y a quelques mois j’ai eu le plaisir de visiter la mythique usine Packard.

 

47 bâtiments déssinés par l’architecte Albert Kahn au début du 20e siècle. De 1903 à 1958 elle a été le fleuron de l’automobile. Le déclin puis la crise ont eu raison de cette belle bête. Elle a servi comme lieu d’entreposage jusqu’à la fin des années 1990 et est depuis à l’abandon. Mais une bandes d’irréductibles…

 

La société “Pure Detroit” qui depuis 1998 oeuvre à faire découvrir ma merveilleuse ville de Détroit (si si c’est un peu la mienne aussi), organise depuis peu des visites de cette usine aujourd’hui interdite d’accès.

 

Tu l’as compris, aujourd’hui nous allons donner dans le reportage photo de Packard Plant, pour te faire découvrir ce qu’elle était et ce qu’il en reste, ainsi que (et surtout) ma passion pour le street art…

 

 

 

 

 

La belle époque

 

Et ce n’est pas qu’un jeu de mot puisque Packard Plant a été érigée en 1903, donc en plein dedans (1871-1914 La belle époque, si tu te demandes… y’a pas de quoi).

Voici ce à quoi elle ressemblait alors (photos empruntées au site “The packard plant project”, il y en a plein d’autres sur leur site pour les amateurs de photo N&B) :

 

 

3 - Les aventuriers de l'usine perdue

Photo credit : The Packard plant project : www.packardplantproject.com

 

4 - Les aventuriers de l'usine perdue

Photo credit : The Packard plant project : www.packardplantproject.com

 

 

10 - Les aventuriers de l'usine perdue

Photo credit : The Packard plant project : www.packardplantproject.com

 

11 - Les aventuriers de l'usine perdue

Photo credit : The Packard plant project : www.packardplantproject.com

 

 

 

 

Une sacrée belle bête n’est-ce pas ?

 

Voici un joli photo montage trouvé sur le site de pure Detroit qui fait appel encore une fois à mon humble âme philosphe : Cette photo m’évoque que rien n’est définitif…

 

pure detroit - Les aventuriers de l'usine perdue

Photo credit : www.puredetroit.com

 

 

 

 

 

 

 

Packard plant aujoud’hui : L’extérieur du site

 

Nous sommes en novembre, il ne fait vraiment pas beau, il caille et va pleuvoir, mais la motivation n’a pas baissé pour autant. Détroit est belle avec son temps pourri, c’est aussi pour ça qu’on l’aime #lacaniculepasmacame

 

Mais c’est pas tout, il a fallu se déguiser pour l’occaz’. Votre fidèle serviteur en mode YMCA :

 

moi 576x1024 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

 

 

Maintenant que le décor est planté, voici donc par où nous débutons la visite :

 

a ext 1 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

a ext 2 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

a ext 3 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

 

 

Il y a des instants comme ceux-ci ou le noir et blanc, le plus obscur possible, appelle la rétine…

a ext 4 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

a ext 8 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

 

 

Le long du bâtiment principal :

 

a ext 5 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

a ext 6.1 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

a ext 6 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

a ext 7 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

 

 

 

Les ruines désaffectés sont une réelle source d’inspiration photographique. Pourquoi ? Parce qu’en quelques mètres à peine tu peux faire plein de super photos pardi 😉 (mamie verveine est toujours là, en mode #fangirl tout de même, ça force le jeunisme).

 

a ext 9 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

a ext 10 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

a ext 11 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

 

 

Nous nous dirigeons vers une des cours principales…

 

facade serie 1 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

facade serie 3 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

facade serie 4 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

facade serie 5 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

 

Si cet artiste est un homme : je t’épouse.

facade serie 6 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

 

 

On arrive à présent dans un des blocs où nous sommes autorisés à entrer…

 

 

 

 

 

Packard plant aujoud’hui : L’intérieur du site

 

Si tu es fan de street art aussi, assieds-toi prends un thé, sinon regarde c’est sympa aussi de voir dedans, il y a de jolies couleurs :

 

 

interieurs 0 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

interieurs 1 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

interieurs 2 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

interieurs 3.1 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

interieurs 3 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

interieurs 4 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

interieurs 8 - Les aventuriers de l'usine perdue

Oui c’est marqué “Caro”, non c’est pas moi qui ai graffé 😇

 

 

 

 

Et voilà le petit tour est déjà fini, n’hésite pas à me dire ici ou sur les réseaux sociaux si ça te plait, les reportages photos un peu insolites comme celui-ci, je serais ravie de t’emmener à nouveau avec moi dans les tréfonds de hell’s kitchen.

 

 

Bisous graffitis 🎨

 

 

interieurs 9 - Les aventuriers de l'usine perdue

 

 

 

Comments

  1. danielle shifman
    17 Août 2018 / 1 h 48

    Super reportage, mais je dois avouer que je prefere la touche albert kahn d’avant, art deco …. il y a bcp d’immeubles a detroit, concus par M.Kahn ……..

    • 17 Août 2018 / 10 h 26

      Merci beaucoup ! Ah oui l’art déco … c’est vraiment mythique, j’aime beaucoup également.
      Il y a un builduing downtown, le Detroit Free press building, j’ai découvert récemment que c’était Kahn qui l’a fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.