Les huiles, meilleures amies ou ennemies de ta peau.

 

 

 

« La meilleure façon de prendre soin du futur est de prendre soin de l’instant présent. »

Thich Nhat Hanh.

 

 

 

 

 

 

 

Salut à toi, cher Padawan

 

 

Au moment où l’on cherche à nous standardiser par des délires transhumanistes, qui ont au passage davantage besoin d’un psy que de gouverner l’humanité, il suffit pourtant de constater que, si en appliquant ne serait-ce qu’une simple huile sur la peau on peut passer du carnage au sublime ou l’inverse, que donc les réactions peuvent être radicalement opposées d’une personne à une autre, c’est bien que ces individus ont un tout petit peu à revoir leur copie avec leur vision normalisée, leurs théories robotisées, leur virtualisation du réel et j’en passe. Voilà ce qu’il se passe lorsqu’on s’entoure de personnes qui pensent rigoureusement et uniquement comme nous : on s’aplatit le Q.I. Et le pire, c’est que tu ne le sens même pas passer, tu te réveilles juste un matin et « poof ! » tu es devenu con. Pauvres petits.

 

Le paradis des uns peut être l’enfer des autres, disais-je, mais revenons aux huiles, même si nous n’avions jamais vraiment quitté le sujet. Parce qu’il n’y a pas de rituel universel, pas de soin unique qui peut aller à toutes les peaux, les huiles par exemple peuvent être soit une panacée, soit une catastrophe sur la peau. Encore une preuve que le seul moyen d’avoir une peau nickel est d’apprendre à se connaitre, mais d’abord, le b.a.-ba.

 

 

 

 

Les huiles visage

Véritable panacée pour la souplesse, le rebondi, l’éclat et la fermeté de la peau, les huiles, utilisées depuis l’antiquité, sont un rituel bien connu de nos ancêtres. Intégrer des huiles à son rituel anti-âge apporte une réelle plus-value, quant aux peaux sèches, difficile de s’imaginer comment elles pourraient passer dignement l’hiver sans elles. Mais les huiles ne conviennent pas à toutes les peaux, ni même à toutes les périodes de l’année. Pour ma part, par exemple, je n’utilise les huiles sur mon visage qu’à la saison froide. À toi de trouver ce qu’il te convient personnellement ou pas, voici deux ou trois infos pour te permettre de voir si ta peau les tolère ou pas, sachant que plus la saison est froide et plus la peau a besoin de gras, ainsi, en été, seules les peaux sèches les apprécieront.

 

La peau du visage accueillera mieux la synergie des soins en appliquant son huile en dernier, afin de sceller le rituel d’hydratation. Une huile visage s’applique en très petites quantités. On prélève entre deux et quatre gouttes d’huile, on les fait chauffer entre les paumes des mains, on respire profondément et on applique, les paumes des mains déroulant lentement sur le visage, en commençant par les joues (zone la plus sèche du visage), puis le front, le menton et le cou. On ne se tartine pas non plus le contour des yeux, mais on y va avec parcimonie au risque d’avoir des grains de milium ou des poches au matin.

 

L’huile peut obstruer les pores et provoquer points noirs, acné, etc, et pas que sur le visage : le corps aussi peut être concerné. Il est donc pertinent de gommer les zones où sont appliquées les huiles minimum deux fois par semaine, afin de ne pas se retrouver au royaume du comédon. L’huile est un agent nourrissant, il apporte souplesse, fermeté, éclat … mais n’hydrate pas, ainsi, ne pas oublier la crème hydratante sous l’huile.

 

Comment savoir si ta peau supporte les huiles ? Si tu utilises une huile pour ton contour des yeux en très petites quantités et que malgré cela tu commences tout de même à avoir des grains de milium, ou des poches au réveil : on oublie. Si ton visage, malgré des gommages réguliers, te fait cadeau de quelques points noirs inhabituels ou autres comédons, kystes, acné ou que sais-je : on oublie. Dans le cas où tu as la même chose sur le corps : on oublie aussi. Attention à la saisonnalité également, comme dit plus haut : pour ma part, pas d’huiles sur le visage de mai à septembre, mais chaque peau est différente, cher Padawan, tu ne pourras pas, de ce fait, faire l’économie d’apprendre à connaitre la tienne.

 

J’utilise deux types d’huiles sur mon visage, l’huile de graines de pastèque de Green Keratin pour son côté non grasse et pénétrant très rapidement (et ses vertus anti-âge, ndlr), et la synergie d’huiles de On The Wilde Side plus nourrissante et qui sent divinement bon.

 

Pour mon contour des yeux, c’est la troisième fois que je rachète ce petit roll-on de Kora organics, qui est mon arme anti-fripouille du contour de l’œil. Sa bille de quartz rose permet une application fraiche, ciblée et en très petites quantités, le top.

 

 

 

 

IMG 2438 scaled - Les huiles, meilleures amies ou ennemies de ta peau.

 

 

 

 

Les huiles corps

L’huile est toujours mieux tolérée sur la peau du corps parce qu’elle est généralement plus sèche et plus épaisse. Pour ce qui est de la sensorialité, il y en a deux que j’adore : l’huile corps coco rose d’Herbivore que je viens de racheter, c’est un mélange d’huile de coco et d’huile de rose, un bonheur, à condition d’aimer la rose, lol, et mon huile corps au noni de Kora organics, que je ne cesse de te présenter année après année. J’adore l’odeur botanique de cette marque, l’huile laisse une belle peau ferme, fraîche, rebondie, et qui sent divinement bon, rien à ajouter.

 

Concernant les mains, si tu es à la recherche d’une bonne huile pour les ongles et cuticules, j’ai trouvé le graal : L’huile verte de Manucurist. En trois jours, tu retrouves des ongles et des cuticules sortables, en bonne et due forme, lol.

 

Astuce d’application anti « peau de croco » : Pour une peau souple et rebondie en un clin d’œil, étaler généreusement l’huile corps sur peau mouillée, juste après la douche, puis masser jusqu’à ce que la peau ait absorbé le tout. Tu vas adorer te passer de ta serviette.

 

 

 

 

IMG 2435 scaled - Les huiles, meilleures amies ou ennemies de ta peau.

 

 

 

 

 

Les huiles cheveux

Presque tous les types de cheveux sauront les apprécier, à condition d’adapter les quantités et de trouver le bon type d’huile. En effet, plus un cheveu est sec et frisé, plus tu peux choisir une huile dense, nourrissante, et plus tu peux en mettre, pour des boucles rebondies du plus bel effet. À l’inverse, plus ton cheveu est fin et plat, plus tu choisis une huile légère et en toute petite quantité, par exemple une à deux gouttes uniquement sur les pointes pour un divin effet soyeux.

 

Après, à toi de choisir, sois tu portes ton dévolu sur une huile en particulier pour ses propriétés x ou y, sois tu choisis des synergies d’huiles. En ce qui concerne les synergies, il y a deux types d’huiles que je me plais à utiliser sur mes cheveux fins : Celle de Gisou pour son rendu cheveux divinement doux et son parfum à tomber, et celle de Cut by Fred pour son côté soin. Elle sent très bon elle aussi.

 

En effet, depuis que j’utilise des synergies d’huiles, mes cheveux sont beaucoup plus beaux qu’avant, une huile seule ne leur allait pas visiblement. À chaque chevelure son type d’huile, à toi d’essayer de trouver ton bonheur. Ceux-là aussi, il te faudra apprendre à les connaître.

 

 

 

 

IMG 2445 scaled - Les huiles, meilleures amies ou ennemies de ta peau.

 

 

 

 

Les huiles fanfreluches

Parce qu’on ne pouvait pas décemment finir ce petit article sur les huiles sans parler des lèvres…, pardon ? Tu ne connais pas les huiles pour les lèvres ? Eh bien, c’est très simple, c’est comme un baume à lèvres, en moins pâteux, ou comme un gloss mais en version soin et moins collant. En clair, c’est juste génial ! À toi la petite touche brillance, voire colorée pour des lèvres rebondies, en bonne santé, voire, allons-y c’est le printemps : sexy.

 

Mes trois préférées : Une huile à lèvres neutre en teinte 01 Honey – non colorée – mais qui sent divinement bon le miel de chez Clarins, le lip glow oil à l’huile de cerise de Dior backstage, en teinte 015 cherry, qui apporte une jolie teinte rosée, et celle de M.A.C en teinte doll to diva, un rose fuchsia froid très transparent qui apporte juste une touche de frais aux lèvres – Ils en ressortent chaque année vers avril-mai.

 

 

 

 

 

 

Voilà, j’espère que ce petit article sur les huiles t’aura réconcilié avec ces dernières, ne serait-ce pour une petite huile à lèvres inoffensive par exemple, lol. Tu l’auras compris, le soin de la peau et en particulier celui du visage demande, pour être optimal, de connaitre sa peau a minima, et de ne pas insister si on voit apparaître des réactions x ou y, afin que le rituel de soin reste une chose agréable et profitable à la peau.

 

Te voilà maintenant un Padawan expert en huiles, alors à tes soins, je m’en vais de ce pas m’occuper des miens !

 

 

Salutations cosmétiques 🌾

 

 

 

 

IMG 2440 - Les huiles, meilleures amies ou ennemies de ta peau.

Comments

  1. Anthéa
    3 avril 2022 / 11 h 31

    Très belle phrase de Thich Nhat Hanh emplie de vérité qui peut s’appliquer à bien des domaines de notre vie… aaaah!… la sagesse des moines bouddhistes!

    J’aime ta façon subtile d’intégrer des références à l’actualité quel que soit le sujet principal de tes articles.

    Merci d’avoir amélioré mes connaissances en huiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.