Un pas de géant dans le jazz, avec John Coltrane.

 

 

 

 

 

« Je ne me suis jamais demandé si les gens comprennent ce que je fais. La réaction émotionnelle est la seule chose qui m’intéresse. Du moment que cette communication instinctive s’établit, la compréhension n’est plus nécessaire. »

John Coltrane.

 

 

 

 

 

 

Salut à toi, jeune Padawan

 

 

Dans cet article musical, nous allons partir sur une écoute plus technique, mais tellement agréable. Souvent, je dis deux choses concernant la musique. D’abord, qu’il est pertinent d’entendre un album en entier et dans l’ordre, surtout pour les premières découvertes, comme on lit un livre ou comme on nous raconte une histoire de manière à bien s’imprégner de l’univers du disque et à comprendre le message de l’artiste – pour le jazz, c’est encore plus vrai. Et puis, je dis aussi qu’une oreille, ça s’éduque – et c’est encore plus exact avec le jazz.

 

En outre, on entend qu’il faut être fortement éveillé à la musique classique pour pouvoir apprécier le jazz (comme Rachmaninov, ndlr), je suis d’accord, mais je dis que tu peux quand même t’essayer à des albums très musicaux, ou à des artistes si talentueux que tu vas être happé par l’aura de l’artiste. Et quand on parle de jazz et d’aura, un nom sort du chapeau : celui de John Coltrane. Lui, peu importe d’où tu viens, le style de musique que tu écoutes ou l’âge du capitaine, il saura séduire tes écoutilles.

 

C’est parti pour découvrir ou redécouvrir cet artiste magistral ensemble, et pour se faire du bien aux oreilles.

 

 

 

 

BD74A74D E1B7 4810 AD6C CA83D5D6CE1D scaled - Un pas de géant dans le jazz, avec John Coltrane.

 

 

 

 

John Coltrane, une vie trop courte pour un si grand talent.

Né en septembre 1926 et mort en juillet 1967, peu avant ses 41 ans, John Coltrane nous a offert une courte, mais magistrale carrière musicale.

 

Reconnu par ses pairs, tels que Charlie Parker ou Miles Davis, comme l’un des artistes majeurs de sa discipline, l’un des plus révolutionnaires et influents de l’histoire du jazz, John Coltrane, surnommé « Trane », a toujours cherché à se dépasser, à évoluer, à trouver de nouvelles sonorités, de nouveaux timbres, et de nouvelles façons d’étendre la tessiture et la dynamique du saxophone.

 

De parents éduqués à la musique – son père, tailleur, jouait du violon et du ukulélé, et sa mère avait étudié la musique, chantait et jouait du piano – il quitte sa Caroline du Nord natale en 1943 pour aller à Philadelphie étudier la musique. En 1945, âgé de 18 ans, il fait sa première apparition sur la scène de jazz au saxophone alto, puis part faire son service militaire dans la marine américaine à Hawaï, où il y jouera de la clarinette et fera son premier enregistrement, en 1946.

 

Lors de ses débuts en tant que musicien professionnel, il joint différents ensembles, tout en continuant sa formation musicale. En 1955, il collabore avec le « Miles Davis Quintet », mais commence aussi à avoir de sérieux problèmes d’alcool et de drogues jusqu’en 1957, année qui fut une véritable révélation tant dans sa carrière que dans sa vie personnelle, où il reprend sa vie en main après s’être fait remplacer dans le groupe de Miles Davis et avoir failli tout perdre.

 

À partir de cette année, ayant surmonté sa toxicomanie, il signe un contrat avec Prestige records, collabore avec le pianiste de génie Thelonious Monk, et commence, nourrit de cette fabuleuse inspiration, à sortir des albums de folie comme Milestones en 1958 et Kind of Blue en 1959 avec le « Miles Davis Sextet », et en solo, au saxo ténor, le fameux chef-d’œuvre : Giant Steps.

 

 

 

 

john coltrane 1963 1024x864 1 - Un pas de géant dans le jazz, avec John Coltrane.

John Coltrane – Photocrédit : The Paris Review.

 

 

 

 

Giant steps

Si le jazz te parle un peu, et que tu entends le nom de Coltrane, tu devrais me dire « A Love Supreme« , l’un des albums les plus emblématiques de l’histoire du jazz. C’est donc pour cela que nous n’allons pas en parler aujourd’hui. Déjà parce que tu connais sûrement (peut-être ?) et puis parce que je voulais te faire découvrir cet artiste par l’un des albums les plus emblématiques… de son histoire à lui. Bon, nous sommes d’accord, Giant Steps est un monument également.

 

Cinquième album studio de Trane, sorti en février 1960, Giant Steps est l’album de la résurrection, de son éveil spirituel, de l’inspiration. L’album du premier jour du reste sa vie, celui du renouveau, et de la révélation à son public.

 

Classé 102e parmi les 500 meilleurs albums de tous les temps par le Rolling Stone magazine, ce n’est peut-être pas l’album le plus accompli de Coltrane, mais certainement le plus intime, familial, et personnel.

 

Si tu as l’appréhension de te mettre au jazz, ce que je peux comprendre, mais que tu souhaites tout de même donner une chance à ce brillant artiste, commence par Naima. Portant le prénom de la première femme de John, cette sublime composition saura te séduire, te détendre et tes esgourdes ne seront pas perdues. Si tu as été happé par ce chef-d’œuvre, alors fais-toi un bon thé ou un bon café, installe-toi confortablement pendant 37 minutes dans ton canapé et écoute l’album en entier. Attention, ça va démarrer de façon plus complexe, plus rythmée, il va falloir te concentrer et ne pas avoir près de toi quelques voleurs d’attention comme un smartphone, par exemple. Trente-sept minutes, avec ton thé ou ton café, et Monsieur Coltrane.

 

Rappelle-toi enfin qu’il faut toujours plusieurs écoutes pour apprécier un album, même de variété d’ailleurs, alors pour intégrer la complexité d’un album de jazz, il faut s’ouvrir au temps long, aux multiples écoutes et persévérer. Le jazz se mérite, comme dirait mon prof de chant, mais je dirais plutôt, si je puis, que le jazz, c’est comme la musique métal ou la cuisine aigre-douce, il faut lui laisser sa chance.

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà, cher Padawan, je t’avais promis sur cette rubrique musicale une certaine diversité et qu’on allait monter en puissance, je pense avoir tenu mes promesses ici. Je te souhaite une bonne détente et une belle écoute avec cet artiste majeur de notre histoire musicale, et te dis à jeudi !

 

 

 

Bisous bebop 🎷

 

 

 

 

SourcesThe Paris review, wikipédia, wikipédia, John Coltrane’s biography, livre Coltrane, a Biography – C.O.Simpkins, m.d.

 

 

A2FF6D28 99D7 4113 A62F 41AECFF631D3 scaled - Un pas de géant dans le jazz, avec John Coltrane.

Comments

  1. Danielle
    2 avril 2022 / 10 h 55

    Je ne suis pas une tres grande connaisseuse de jazz, mais lui oui je le connais … feelings.

  2. Anthéa
    3 avril 2022 / 18 h 01

    En matière de musique je n’ai aucun a priori. Ce sont mes émotions qui vont me dire si j’ai du plaisir à écouter tel son ou tel rythme. C’est pour cela que la phrase de John Coltrane me convient bien.

    J’ai apprécié de découvrir cet artiste que je ne connaissais pas bien.
    Merci pour ce chouette moment d’émotions.

    • 3 avril 2022 / 22 h 31

      Avec plaisir, Coltrane fera le reste de l’opération séduction, lol 😁✌️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.