Oyez oyez, parlons oyas.

 

 

 

« Sous le chapeau du jardinier toujours se cachent sagesse et vérité »

Adage populaire.

 

 

 

 

 

 

Salut à toi, jeune Padawan

 

Aujourd’hui, nous allons parler plantes. Mes plantes, ce sont des membres à part entière de mon clan. Elles ont un petit nom, je leur parle, je prends soin d’elles, bref, j’en suis gaga … et j’assume !

 

Que tu sois toi aussi passé de l’autre côté de la barrière en termes de santé psychiatrique, ou bien que tu souhaites simplement qu’elles ne meurent pas dans d’atroces souffrances, ce billet est fait pour toi.

 

Outre leur choisir un bon emplacement pour leur apporter la meilleure luminosité et température selon les variétés, il y a deux raisons principales pour lesquelles nos plantes peuvent faire grise mine : le stress hydrique, ou à l’inverse, l’arrosage trop abondant.

 

En effet, très vite, ça peut être le drame.

 

Que ce soit un départ en vacances un peu trop ambitieux en termes de durée, ou un propriétaire de plantes qui ne peut se retenir de verser la moitié de son arrosoir quotidien dans son cactus, lorsque la feuille est sèche au bout ou que les racines pourrissent, ce n’est pas bon signe et malheureusement, il n’y a pas de chapitre « plantes » au brevet de secourisme. Après, tu peux toujours essayer de te mettre en PLS devant ton alocasia, ça t’aidera peut-être à ne pas pleurer toutes les larmes de ton corps, mais lui, pas sûre que ça lui soit d’une grande utilité.

 

Dans les solutions à la grande question « Mais c’est quand qu’on arrose ? », il peut y avoir une solution bien sympa : l’oya.

 

 

 

IMG 4416 scaled - Oyez oyez, parlons oyas.

 

 

 

Mais c’est quoi qu’est-ce ?

Les oyas sont des machins (pots en céramique micro-poreuse, ndlr) en terre cuite de différentes tailles et formes que tu remplis d’eau et que tu plantes dans la terre à côté de ta merveille à feuilles. Les oyas sont fabriqués en France, de manière artisanale, dans l’Hérault.

 

Le 34, tu sais vers Montpellier, ce sont des gens bien même s’ils ne le revendiquent pas. Oui, souviens-toi de la chanson « Je ne suis pas un Hérault ». Oui j’espère que tu n’as pas un début de migraine car ça risque d’être difficile pour toi sinon, surtout que pendant que je bats en retraite, il y en a un autre qui bat l’avoine. Bon chance. #taken

 

 

Il y a celles adaptées à l’extérieur type jardin ou potager, que tu enterres complètement en ne laissant dépasser que le goulot : une réserve d’eau pour tes plantes à l’abri de la chaleur et du soleil et qui te fera économiser beaucoup d’eau.

 

Il en existe pour les plantes d’intérieur ou d’extérieur en pot, type plantes d’appartement ou jardinières, où tu ne plantes dans la terre que l’embout pointu. Tu peux les remplir à moitié ou totalement, suivant si la plante aime les environnements secs ou humides, tu peux les utiliser aussi lorsque tu es absent quelques jours, ta plante ainsi pourra patienter environ une semaine sans mourir de soif.

 

 

 

IMG 7722 scaled - Oyez oyez, parlons oyas.

 

 

 

 

Les avantages

Ils sont nombreux. Tu peux éviter de faire mourir tes plantes en oubliant de les arroser pendant quatre semaines si tu es de la team Dori le poisson rouge, tu peux aussi éviter de noyer ton pauvre ficus et devoir finir par l’amputer d’un membre si tu fais partie de la team Titanic, ou si tu es parti en vacances en oubliant de laisser ta clé à tes gentils voisins, sacré Dori, elle est de retour. #nemo

 

Les plantes qui aiment l’humidité sont ravies et encore plus belles qu’avant. Mon meilleur exemple : le piléa peperomioides, a.k.a « la monnaie chinoise », qui d’ordinaire s’arrose 2 fois par semaine. Depuis que je lui ai installé son oya, je la remplis une fois toutes les 2-3 semaines, et il fait sa petite vie. Deux astuces concernant cette plante : ne pas laisser d’eau dans son cache pot, et planter une pièce dans la terre apporterait prospérité à ta famille. Je suis sure à 100 % pour la première astuce, concernant la deuxième, tu me diras, lol.

 

Le design est discret et sympa. Ça dépend des goûts de chacun, je te l’accorde, alors ceci n’engage que moi : j’aime beaucoup l’esthétique des oyas. Il y a les simples (sur mes photos, ndlr), et ils en vendent aussi des peintes, de couleur unie ou décorée à la main par des artisans.

 

Il y en a de différentes tailles, que tu peux donc adapter aux besoins de tes pensionnaires.

 

 

 

IMG 7724 scaled - Oyez oyez, parlons oyas.

 

 

 

Les inconvénients

Sur ton balcon ou rebord de fenêtre exposé plein sud : évaporation. Ils ne sont pas enterrés, donc l’eau va partir plus vite que la même jardinière exposée ouest ou nord. Oui j’ai fait le test pour tes beaux yeux.

 

En intérieur : contrairement au piléa, certaines plantes (ou certains terreaux ?) n’apprécient pas l’humidité constante. Il faut donc faire quelques recherches sur tes bébés, ou faire un test de quelques semaines afin de ne pas retrouver des champignons ou des genres de micro pucerons blancs qui grouillent et qui sautent, trop content de cet environnement (trop) humide. Surveiller donc la plante les premières semaines de test, car certaines aiment avoir les pieds au sec.

 

 

 

 

 

Voilà mon retour sur ces solutions pour arroser tes jolies plantes, si tu veux aller faire un tour sur leur site, c’est par ici.

 

 

Salutations botaniques 🌱

 

 

 

IMG 4027 scaled - Oyez oyez, parlons oyas.

Comments

  1. Danielle
    14 mai 2020 / 20 h 07

    Super bonne idee …… je le trouve joli ce oyas tout simple …..

  2. FORESTIER
    15 mai 2020 / 18 h 41

    Salut c’est Yoda,
    Merci pour ton blog, vraiment intéressant ton article (comme les autres d’ailleurs !!)
    Personnellement je ne connaissais pas les oyas, ils sont simples d’utilisation 🙂 et c’est beaucoup mieux qu’une bouteille en plastique à l’envers 🙁

    • 15 mai 2020 / 18 h 46

      Merci pour ton retour. Oui c’est une solution polyvalente, et bien plus esthétique 😁✌🏻

  3. Anthéa
    17 mai 2020 / 17 h 46

    Je suis d’accord avec tout le monde, ils sont jolis et font un bel élément de décoration dans une jardinière. Je ne connaissais pas non plus, c’est dommage qu’une fabrication française aussi sympa ne soit pas mieux connue. Merci pour ton blog car j’y apprends toujours des tas de choses intéressantes dans des domaines très variés.

    • 17 mai 2020 / 22 h 14

      Oui ce sont de petits artisans qui méritent à être connus ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.