Comment rester motivé quand l’objectif te semble encore si loin ?

 

 

 

 

« Beaucoup de ceux qui ont échoué n’ont pas réalisé qu’ils étaient aussi près du succès lorsqu’ils ont abandonné. »
Thomas Edison.

 

 

 

 

Salut Jean-Impatient,

 

Que tu te sois fixé de petits ou grands buts à atteindre dans ta vie, dès fois le quotidien entre le moment où tu décides d’entreprendre et le jour où tu y arrives peut te sembler un peu long. Voir démotivant. Mais il ne faut pas te laisser entrainer par le spleen du jeune padawan fougueux. En effet, un ambitieux projet, un joli but dans ta vie, ça se mérite, prend du temps et il faut l’accepter car ça fait partie du processus.

 

 

 

La clé est de toujours rester en mouvement.

Bien sûr tu vas traverser des lenteurs, surtout si tu dois faire des démarches administratives par exemple, mais il ne faut pas te laisser entrainer dans ce cercle vicieux, si tu es bloqué pour x ou y raisons à un moment donné et bien c’est simple : peaufine le reste. Ce n’est pas parce que tu es en attente que tu dois te mettre en mode pause, au contraire, c’est même une bonne opportunité pour revoir les choses, être sûr que ton projet est au point, viable, que tu n’as rien oublié. Ainsi lorsque les choses se débloqueront, tu seras fin prêt.

 

Plus tu es passif, plus ton moral et ta motivation baissent, à l’inverse plus tu est actif, plus tu as d’énergie à revendre, moins tu es sujet à la fatigue (dans une proportion raisonnable bien sûr) plus tu es inspiré, plus tu as d’idées, c’est un véritable cercle vertueux.

 

Ne pas oublier qu’il est normal de rencontrer des obstacles sur son chemin et que ça fait partie du processus. Tout le monde y passe et tu n’y couperas pas mais sache que c’est formateur, alors considère que ce n’est pas du temps perdu mais que ça te rendra plus expérimenté et plus fort pour la suite.

 

 

 

Visualiser la ligne d’arrivée.

Comme tu le sais déjà puisque tu lis religieusement tous mes articles (je visualise… lol, ndlr), nous avons un pouvoir sur notre humeur absolument insoupçonné mais réel. Or, lors des instants un peu longs, un peu difficiles ou tu as envie de baisser les bras, tu peux te concentrer 5 minutes à faire ce petit exercice :

 

Assis confortablement, les mains sur les cuisses (tu fais bien ce que tu veux avec tes mains en temps normal petit coquin, mais là on fait un exercice de pensée positive hein, pas un « Jacquie et Michel »).

Tu prends trois grandes inspirations, en inspirant lentement par le nez en gonflant le ventre et en soufflant lentement par la bouche en essayant d’amener ton nombril contre ta colonne vertébrale. A noter que si tu y arrives c’est que tu n’as pas d’intestin, ndlr.

 

Tu te projettes dans le « toi » du futur ayant réalisé ses projets. Et tu y vas à fond les ballons :

 

– Ça y est, tu as réalisé tes objectifs, tu est un guilleret chef d’entreprise, avec un beau costume tout neuf et tu es content d’avoir accompli tout ce que tu avais en tête, la joie au cœur et la fierté au ventre, tu te sens prêt à déplacer des montagnes, vivement le bilan car tu as encore plus assuré que tu ne l’imagines, les chiffres sont excellents ! Ta famille est à l’abri du besoin et toi plus heureux que jamais, prêt à te lancer dans de nouveaux challenges.

 

– Tu maitrises enfin ta guitare, tu arrives non pas à jouer mais carrément à interpréter les morceaux qui te tenaient tant à coeur et tes amis sont ravis des petits concerts improvisés dans le salon, vivement cet été que tu sois la vedette de la plage. Ah ! la guitare au coin du feu, intemporel et piège à gonzesses. Cabrel ou Brassens à côté, c’est des nullos.

 

– Tu as réussi à perdre ce poids qui te rendait dépressif et t’inquiétait tant pour ta santé, aujourd’hui tu te sens bien, tu n’es plus essoufflé quand tu montes les marches du métro, mieux tu les montent 4 à 4, les escalators tu ne connais plus, trop lent c’est pour les vieux, tu rigoles de voir les petits jeunes dessus et toi à coté les doublant par les escaliers du haut de tes 50 piges. De plus, tu prends de plus en plus de plaisir à prendre soin de toi, la petite crème machin chouette, la petite veste bidule, le petit pantalon de chez truc, c’est simple aujourd’hui tu es fier, libéré et heureux.

 

 

 

Y croire et ne pas regarder que le haut de l’iceberg de la réussite chez les autres.

Il faut croire en ton projet.
Les exercices de visualisation vont t’aider dans ce sens, mais tu sais quoi ? Tu n’es pas plus con qu’un autre et tu vas y arriver.
D’autres ont franchi la ligne d’arrivée alors pourquoi pas toi ? Tu as les ressources, l’intelligence, tout le nécessaire pour la réussite. Souvent le frein est la confiance en soi.
Alors il faut bien te mettre en tête une chose importante : essayer n’est jamais un
échec. L’échec c’est ne pas faire, ne pas oser, abandonner. Si tu ne réussis pas du premier coup, tu
auras appris, tu en sortiras plus fort, avec un gain d’expérience.

 

Derrière les paillettes se cachent généralement des tonnes de charbon, beaucoup de déconvenues.
Sache que la plupart de ceux que les autres mettent sur un piédestal n’ont pas réussi du premier coup, c’est un leurre. Avant d’être champion du monde, 100% des athlètes de haut niveau ont connu des échecs, des blessures, beaucoup ont été à deux doigts d’abandonner. La plupart des entrepreneurs à succès ne l’ont pas été à la première tentative, c’est d’ailleurs rare de monter sa première entreprise et de devenir milliardaire du premier coup. La réussite ne tombe pas du ciel, c’est du travail, des échecs, des déconvenues, des déceptions, des erreurs, puis on apprend de tout cela pour enfin tomber sur la stratégie qui va marcher. Et boom c’est parti mon kiki (mamie verveine à repris du service).

 

La clé du succès d’un projet viable est d’oser, puis d’être persévérant. Et tu vas réussir.
Pourquoi ? La bonne question serait plutôt : pourquoi pas ?

 

Alors réfléchis, planifie, organise et peu importe ton projet … lance-toi !

 

Bisous Rocky.

 

 

22 Rester motivé quand lobjectif te semble encore si loin - Comment rester motivé quand l'objectif te semble encore si loin ?

Quelque part en Europe entre Genève et Amsterdam…

Comments

  1. danielle shifman
    9 Mars 2018 / 1 h 12

    il faut etre pro actif …… et ne pas abandonner tout a fait d’accord …. la vie est un long pourquoi pas ….. J’aime bcp l’exercice de pensee positive …… j’adore tous ces conseils si joliment et drolement emballes …..

    • 9 Mars 2018 / 5 h 22

      merci pour ce retour ça fait chaud au coeur ! oui la touche d’humour c’est pour ne pas que le lecteur s’endorme … et moi aussi j’ai besoin de me tenir éveillée quand j’écris ! 😁✌🏻

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.