Un trésor de force et de courage se cache en chacun de nous

 

 

 

 

Salut à toi, cher Padawan

 

Je te dérange entre deux apéros-palmiers pour un petit article un peu plus profond que d’habitude, mais si tu es détendu ça va bien se passer (il n’y a absolument aucun autre niveau de lecture à voir dans cette phrase, ndlr). Surtout que ce sont pour la plupart des principes que nous avons déjà aobrdé, mais sous un angle un peu différent.

 

Aujourd’hui.

 

Est-ce un jour ordinaire, ou le jour numéro un, le jour J ? Le premier jour du reste de ta vie ?

 

Tu sais, ce projet auquel tu réfléchis depuis toi seul sais quand, mais au fond de toi tu admets que cela fait suffisamment longtemps que tu lorgnes à travers la serrure de ta réalisation personnelle, et qu’il serait temps d’enfoncer la porte et de te bouger le cul. Pardon, de te bouger le popotin. Ça fait plus classe.

 

Et bien ce jour est venu ; c’est parti.

 

 

 

L’état des lieux

Tu vas rire lorsque je vais porter à ta connaissance ce petit détail de ma vie privée, qui va d’ailleurs donner lieu à un futur article (oh le spoil!) : je déménage en ce moment. État des lieux, déménagement, lol. Ah, ça y est, tu l’as !

 

Il n’y a pas que ta maison qui a besoin d’un état des lieux lorsque tu l’achètes ou la loues, ta vie aussi mérite de faire des petits inventaires réguliers, histoire de ne pas te retrouver à la fin avec une liste de choses à faire longue comme le bras, et pléthore de regrets.

 

Justement, qu’en est-il de ce projet que tu as en tête depuis des lustres et qui ne bouge pas, par peur ou manque de courage ? (Oui sache que le « manque de temps » n’existe pas sur ce blog, car le temps on le met là où on le décide. Si, si. Attends, bouge pas, je te désabonnes de Netflix ou te retires ton smartphone et tu vas voir que tu en as du temps, lol, pas taper ! c’était une blague, ndlr).

 

Concrètement, si tu veux atteindre un but il va falloir donner un peu de ta personne pour y parvenir, en toute honnêteté et sans second degré aucun (même si la promo canapé avec toi même peut-être un concept, ndlr). Un regard franc et sans jugement à toi même dans ton miroir peut te remettre les idées en place. Que veux-tu vraiment faire de ta vie ? Quels sont tes objectifs ? À quoi aspires-tu ? (si tu réponds les poussières, tu sors de suite, ndlr).

 

 

 

Le déclic

Souvent, on l’attend comme le messie. On se dit que lorsqu’il arrivera, la lumière descendra du plafond pour illuminer notre tête (comme dans les films, c’est beau! ndlr), que l’évidence frappera ta poitrine comme le coup de foudre que tu avais eu pour Simone ou Jean-Baltazar lorsque tu étais en 5e.

 

Seulement ce n’est pas si simple. Parfois on a un début de flamme et paf ça retombe comme un viagra oublié dans le fond d’un tiroir de table de nuit. Et c’est un faux-espoir qui ramollit à la descente. Je parle toujours du déclic, essaie de suivre, lol.

 

Rare sont les déclics qui s’envolent vers l’infini et au delà dès le premier coup. Tout le monde n’est pas Buzz l’Éclair, c’est pourquoi il est utile de savoir les aider. En effet, si l’impulsion est suivie d’une belle course, un athlète peut gagner le 100m, alors pourquoi pas toi ?

 

 

 

 

la prise de conscience

Pour cela, il faut réaliser un truc vachement simple qui, quand tu en as conscience et y travailles, te change la vie pour le meilleur.

 

L’être humain est une créature de routine et d’habitudes.

 

Ouais ça fait pas rêver dit comme ça. Adieu James Bond, Indiana Jones et autres Héros téméraires, place à Al Bundy et Homer Simpson. C’est pourtant la réalité. La nouveauté nous fait peur, certains d’entre nous en sont même épouvantés.

 

Cependant, c’est en ayant conscience de ce fait qu’on arrive à contourner le problème. Ainsi un nageur un peu trop lent, qui est terrifié à l’idée de se mesurer à nouveau aux autres plus rapides, peut travailler à corriger le tir lors de séances d’entrainement et installer l’exercice dans une nouvelle routine pour ensuite réussir à pulvériser ses records.

 

Il en va de même pour ce que tu veux faire de ta vie, il te suffit d’installer une nouvelle routine d’entrainement, ainsi ton corps sera habitué à fournir cet effort qui passera d’inédit à routinier, et cela te semblera facile à la fin.

 

 

 

Passer à l’action efficacement

Tu l’auras compris, pour changer ce que tu désires dans ta vie il te faut donc installer une nouvelle routine. Comme ta mamie Simone qui sirote sa petite verveine tous les soirs. C’est pas sexy mais bigrement efficace (mamie Verveine est une copine de mamie Simone, ndlr).

 

Trois points concrets pour t’aider dans ta réussite :

 

1/ Ne commence pas demain. Ou le pire du pire : lundi. Si tu veux changer, il faut commencer de suite. Si cet article ne déclenche ne serait-ce qu’un début d’envie, une micro-flammette, c’est le moment de décider de commencer maintenant, de faire d’aujourd’hui le premier jour du reste de ta vie.

Il est 21h et ton objectif secret est de te remettre au sport ? A la fin de cet article, fais 5 fois 30 secondes de gainage (ou le max de secondes que tu puisses tenir les 5 fois), ou vas marcher 20 minutes au lieu de regarder la télé. Tu as donc commencé ce soir. Tu l’as fait, bravo, et ce n’est que le début. Tu vas aller te coucher avec un regain de confiance en toi que tu ne peux même pas imaginer, demain c’est le jour deux de ta reprise en main, tu choisis l’activité que tu souhaites faire, c’est parti.

Il est 2h du matin, tu veux perdre du poids et tu tombes par hasard sur cet article ? Prends de suite un sac poubelle, vire toutes les merdes qui n’ont rien à faire dans ton placard, recherche sur internet l’adresse d’un bon nutritionniste, au dodo, et ce sera le premier coup de fil que tu passeras demain matin. Tu as donc commencé ce soir. Tu peux être fier de toi.

 

2/ Écris. Prends un calepin, note ton objectif puis toutes les étapes pour y parvenir. Commence par où tu es actuellement, le constat, puis les différentes phases de la réalisation. Combien de temps tu te donnes (en restant raisonnable, ndlr), note toutes les étapes qui te semblent importantes, ce qui te fait peur, les solutions que tu entrevois pour contourner les embuches, auprès de qui ou quoi tu peux avoir des infos aux questions laissées sans réponses s’il y en a, etc.
Exemple : Tu rêves de changer de boulot. Ceci est donc ton objectif, à toi de lister toutes les étapes pour y parvenir. Peut-être as-tu besoin de faire une formation, pour cela il faudra te renseigner auprès de ta DRH, avec un plan B si ton employeur actuel refuse la formation, comme rechercher sur le net les formations en cours du soir ou a distance…

 

3/ Parle-en aux autres après. Quand je parle des autres, j’entends tout ceux qui ne sont pas dans ton cercle extra-intime. Comment savoir qui ils sont ? Mais c’est très simple, ce sont ceux avec qui tu n’aurais pas honte de faire pipi la porte grande ouverte. Non je déconne (en fait j’étais très sérieuse, ndlr). Ce sont ceux qui ne t’ont jamais jugé, toujours encouragé, et pour qui tu as le même sentiment à leur égard.

C’est ce que j’appelle personnellement : le cercle moteur. C’est à dire les gens de ton entourage qui te tirent vers le haut. Pour tous les autres : motus, jusqu’à la réalisation dudit projet. Crois moi avec cette astuce ton cœur sera plus léger.

 

4/ Bonus. N’hésite pas à t’entourer de professionnels pouvant t’aider si ton objectif est par exemple médical, sportif ou psychologique… Il t’éviteront une grande perte de temps.

 

 

 

 

 

21 jours.

 

C’est ce qu’il faut en moyenne au cerveau humain pour adopter une nouvelle habitude. Le temps nécessaire pour démarrer un projet et prendre confiance dans son avancement, entrevoir le spectre de la réalisation de l’objectif que tu t’étais fixé.

 

Nous sommes le 8 août, ce qui veut dire qu’au 29 août tu seras fier de toi, fier de ta progression, satisfait d’avoir osé mettre en place ce qui te tient à cœur malgré la peur qui te freinait tant jusqu’alors. Fier d’avoir ton objectif concrètement en ligne de mire et cette sensation tellement grisante de savoir que tu as décidé le chemin de ta vie.

 

Ta satisfaction, ton bonheur n’a pas de prix, ta vie est trop précieuse pour la gâcher à attendre le bon moment pour te décider. C’est maintenant, le bon moment.

 

Vingt et un jours. Demain il ne t’en restera plus que vingt. Le chemin vers la réussite est pris.

 

Salutations pragmatiques.

 

 

A779141F 080F 4AA7 8AF6 86BB7B2403F7 - Un trésor de force et de courage se cache en chacun de nous

Downton Detroit, Michigan, USA.

Comments

  1. Anthéa
    9 Août 2019 / 20 h 28

    Waouh! Pour être profond c’est profond ! Et bien pour moi, ça se passe bien. Je me mets des objectifs au fur et à mesure que les souhaits ou obligations se présentent, sans attendre le lendemain. Comme tu dis, cela évite d’accumuler les choses à faire avant que cela ne devienne fastidieux à réaliser, ceci afin de m’organiser une vie la plus sereine possible. Il faut savoir investir du temps pour être heureux. Bon, maintenant je vais continuer à siroter mon apéro sous les palmiers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.