Tu ne peux pas aller au Mexique cet été ? Mets-le dans ton assiette.

 

 

 

 

 

Salut à toi, jeune Padawan

 

 

Hola Qué tal ? Moi, ça va muy bien, merci !

 

Tu l’auras compris, aujourd’hui on va se revisiter le chili des familles en mode salade fraicheur d’été.

S’il y a un aliment transformé qui est toujours dans mes placards pour les jours de flemme, c’est bien la sauce tomate. En version basique « tomate basilic », histoire de pouvoir préparer un repas rapide pour les jours de flemme tout en y apportant ce dont j’ai envie. Et c’est rarement des pâtes. Et ouais, ici on est des rebelles de la sauce tomate #gangsta.

 

Car oui quand il fait chaud et beau, je ne sais pas toi mais moi j’ai tout sauf envie de passer 20 000 ans derrière les fourneaux. L’avantage de cette recette est que justement presque tout peut-être préparé à l’avance, il n’y aura que les légumes à découper vite fait, et les fajitas et haricots à réchauffer pour plus de saveurs. Que demande le peuple ?

 

 

 

La tomate préserve ta jeunesse et celle de tes cellules

Comme nous l’avons vu pour la recette du gaspastèque, les fruits et légumes de couleur rouge ont des propriétés antioxydantes grâce aux lycopène qu’ils contiennent. Le lycopène étant un caroténoïde (pigment naturel allant du jaune au rouge, ndlr), il contribue à la santé cardiovasculaire (coeur et vaisseaux sanguins), protège la peau des UV et joue un rôle dans la prévention de certains cancers, notamment le cancer de la prostate.

 

Comme pour tous les pigments caroténoïdes, la cuisson et la présence de matières grasses augmentent la biodisponibilité du lycopène. Il permet aussi de stimuler l’action des autres antioxydants. Mais d’un autre coté, la tomate est aussi intéressante crue pour préserver ses vitamines. Qu’à cela ne tienne, faisons les deux !

 

 

 

Salade mexicaine façon chili

Pour 2 personnes

100g de haricots rouges secs à faire tremper une nuit
1 grosse tomate bien mûre (ou 2 petites)
1 petite boite de maïs
2 oignons cébette
8 feuilles de basilic + 2 pour la déco
8 grandes feuilles de salade type feuille de chêne
2 maracas. Tu es encore là ?
1 petit pot de sauce tomate végétale neutre type « sauce tomate-basilic »
1 cuillère à café d’huile d’olive (s’il n’y en a pas dans ta sauce tomate)
3 cuillères à café d’épices à chili
Sel, poivre de Madagascar

 

Option pour les gourmands :
4 fajitas pour rouler la préparation dedans.
1 sombréro. Olé. C’est pour voir si tu suis toujours.

 

 

 

LA RECETTE

La veille : faire tremper les haricots rouges dans de l’eau claire pendant au moins 8h, changer l’eau une à deux fois si possible.

 

Dans un vitaliseur ou cuit vapeur, faire cuire les haricots rouges pendant 5 à 7 min max. Ils doivent demeurer al dente, encore croquants.

 

L’avantage des haricots, c’est qu’on peut en préparer une plus grande quantité en avance… pour info.

Si tu te demandes pourquoi je n’utilise pas de haricots en boîte, et pourquoi la cuisson doit être al dente sur les legumineuses, va jeter un oeil sur ma recette de chili sin carne, tu y trouveras toutes les réponses.

 

A l’aide d’une planche à découper et d’un bon couteau de cuisine, émincer les oignons, couper la tomate en dés, et hacher finement le basilic. Verser le tout dans un grand saladier.

 

Rincer le maïs, et le déposer dans le saladier également. Ajouter la sauce tomate, l’huile d’olive (s’il n’y en a pas dans la sauce tomate), les épices à chili, le sel et le poivre, les haricots rouges lorsqu’il sont cuits et encore chauds et mélanger le tout.

 

Option gourmands : Feu éteint, vider l’eau de cuisson du cuit vapeur encore chaud de la cuisson des haricots, puis déposer les fajitas dans le panier 2 à 3 minutes pour les réchauffer, la chaleur restante du cuit vapeur suffira (sinon tu peux utiliser un micro ondes, un four ou le capot de ta bagnole #humour).

 

 

 

DRESSAGE

Option classique : Dans ta plus belle assiette creuse, disposer les feuilles de salade dans chaque assiette, entières ou non c’est toi qui voit. Ajouter quelques cuillères de ce magnifique chili, une jolie feuille de basilic pour la déco et tu es prêt à baila sur les rythmes endiablés du pays des Mayas, ou plutôt à te régaler et te croire en vacances le temps d’un instant, ça fait toujours du bien.

 

Option gourmands : Disposer les feuilles de salade, le chili et les fajitas dans des bols sur la table et c’est aux invités de jouer.
Il suffira de déposer les feuilles de salade et un peu de chili dans une fajitas, piler le côté vers soi, rouler le tout et savourer.
Avec un peu de pratique tu te débrouilleras comme un vrai mexicain.

 

 

 

 

 

 

Tu auras même mérité ta petite sieste à l’ombre comme ils font là bas. C’est le mois d’août, après tout. N’oublie pas ton sombréro (mais je veux une photo, ndlr).

 

 

Muchas besitos.

 

IMG 6242 - Tu ne peux pas aller au Mexique cet été ? Mets-le dans ton assiette.

Version « classique » de la recette.

Comments

  1. Danielle
    1 Août 2019 / 19 h 54

    j’ai tous les ingredients, car moi aussi toujours sauce tomate de cote, et meme un sombero …..

  2. Anthéa
    4 Août 2019 / 13 h 50

    Miam-miam ça me fait trop envie! Une recette sympa comme je les aime l’été. T’as de bonnes idées tu sais. Moi, j’ai pas de sombrero alors je mettrai mon chapeau de paille provençal avec le bruit des cigales en prime!

    • 4 Août 2019 / 22 h 13

      J’espère que les cigales n’oublieront pas leur guitares et leurs chapeaux !! 😁✌🏻

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.