Astuces anti spleen, l’aspect physiologique.

 

« Et sans prévenir, ça arrive
Ça vient de loin,
Ça s’est promené de rive en rive
Le rire en coin
Et puis un matin, au réveil
C’est presque rien
Mais c’est là, ça vous émerveille
Au creux des reins
La joie de vivre. »

Charles Baudelaire.

 

Mon cher Jean-Quotidien, le spleen n’est pas qu’affaire de psychologie, c’est également physiologique.

 

« Hein, c’est quoi qu’est-ce ? »

 

Et oui. Si tu manges par exemple un peu trop de sucre au déjeuner, ma main à couper qu’à 15h tu seras tout flagada de la moumoute et que ton moral aussi sera dans tes chaussettes. Tant que c’est la moumoute et les chaussettes ça va, tu vas me dire, petit coquin.
Pour en revenir à nos moutons, ou plus précisément à nos moumoutes (oh bordel, euthanasiez-moi de toute urgence !) ton moral à plat n’est pas que en corrélation avec les idées qui travaillent dans ton petit cerveau fécond.
Donc dans un premier, temps, check ce que tu as mangé récemment : trop de sucre, c’est l’ennemi du bon moral.

 

Ensuite, depuis combien de temps n’as-tu pas décompressé, fait le vide, pensé à rien ? Tu ne te rappelles plus ? Ok alors ce midi, à la place du déj entre collègues tu vas me faire le plaisir d’aller dehors. Va te dégourdir les jambes.
Par exemple achète 2 bananes au petit épicier du coin, déguste-les au parc et prends un bon bol d’air en observant les petits oiseaux. Non tu ne passeras pas pour un pervers en mangeant une banane en public, moi par exemple, je suis une fille et mange quasi tous les jours des bananes dans la rue et est-ce que … Euh joker. On s’en fout on assume, on les emmerde !
« C’est bon les bananes, c’est pas sexuel. » Chill By Caro, le 11/01/2018.
Si tu veux un T shirt avec cette citation fais moi signe, mais photo obligatoire !!

 

Troisièmement, ça fait combien de temps que tu ne t’es pas remué ? Oui je parle de sport. Comment ça « Ta gueule » ?!!! Bah oui mon grand, le moral et le sport ont fort à faire ensemble.
Mais t’inquiète, il n’est pas question de t’inscrire aux 12 travaux d’Hercule, ni même ta tante, car ça peut faire mal (si tu ne l’as pas tu ne loupes pas grand chose, calembour vulgaire très approximatif. Tentaculaire oserais-je dire…).
Une demie-heure de marche rapide journalière c’est le minimum syndical, après bien sûr si tu peux faire mieux tout bénef, tu sécrèteras plus de bonnes hormones de la joie, tu auras plus d’énergie et tu finiras ta vie à raconter des blagues pourries et graveleuses sur un blog. Nan je déconne juste à tes collègues. Naaaan je déconne, c’est génétique. Comment ça « ouf ! » ?

 

La baisse de moral peut aussi être due à des douleurs chroniques non ou mal soignées. Bah oui, ça fatigue les nerfs de faire face à la douleur. As-tu pensé à prendre soin de toi pour essayer de rendre ces douleurs chroniques supportables (voir inexistantes) ?
Je ne peux aborder que ce que je connais, donc le mal de dos et les douleurs articulaires. Et c’est très simple car il s’agit du même remède miracle pour les deux : le sport et une alimentation anti inflammatoire. Pour preuve dès que je fais une pause, au bout de quelques semaines le mal de dos et les douleurs articulaires reviennent même si elles n’ont pas été invitées.
Pour ma part côté sport c’est natation, marche rapide et yoga (je débute ! J’essaie ! Vas-y moque-toi), et si ça pique il y a le kiné et/ou l’ostéopathe en complément. Mais ça fait deux ans que je n’en ai pas eu besoin. Et côté alimentation anti inflammatoire c’est le sujet du prochain billet 😉

 

Enfin, il y a des personnes sujettes à la dépression saisonnière. Il s’agit en clair des gens qui ont moins le moral dès que les jours raccourcissent en automne puis en hiver.
Pour aider il y a des lampes de luminothérapie vendues dans les 60 balles qui marchent très bien. Tu te mets par exemple devant tous les matins pendant que tu te prépares, ça te fait ta petite dose de soleil fictif (c’est sans UV, ndlr.) et au bout de 15 jours/3 semaines tu en ressens les effets… ou sinon tu me rejoints dans la fine équipe de pervers mangeurs de bananes dans les parcs au déjeuner. Rejoints-nous mon petit, il fait bon vivre au royaume du second degré !

 

Voilà en conclusion, je suppose que tu as compris qu’il est mille fois plus cohérent d’avoir la banane plutôt que la frite (ne lève pas les yeux au ciel et avoue que tu aurais été déçu que je ne la fasse pas celle-là).
Donc pour les aspects physiologiques : Attention au sucre, plus de lumière naturelle surtout si tu bosses à l’intérieur, plus de sport, prends soin de toi pour t’éviter l’arrivée de douleurs chroniques et sinon dès que tu les sens arriver agis en conséquence et tu verras la vie en rose.

 

Pour un bon moral, ton corps est ton meilleur ami,
Bisous Framboise Fraise.

 

IMG 1472 - Astuces anti spleen, l'aspect physiologique. spleen, psychologie, luminothérapie, déprime, dépression saisonnière, dépression, conseil bonheur, conseil bien-être, bonheur, bien-être, astuces anti spleen

Genève vue d’avion, Suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.