L’alimentation anti-inflammatoire pour les nuls (Ou les pressés qui veulent un résumé succinct).

 

« Que ta nourriture soit ta seule médecine »
Hippocrate.

 

 

Donc voilà chose promise mon petit bouchon, un résumé je l’espère simple concis et accessible pour tous sur ce qui devrait être enseigné à l’école dès le plus jeune âge :

L’Alimentation anti-inflammatoire.

Peut-être que si tu as lu un ou deux bouquins sur le sujet, ou vu un naturopathe ou un médecin pointu en nutrition, tu as déjà entendu qu’un certain type d’aliments acidifie l’organisme et donc l’agresse c’est à dire créé des inflammations, le rend plus faible, voir le conduit à la maladie, tandis qu’un autre type d’aliments le basifie donc le désenflamme, le protège, l’aide et optimise son fonctionnement naturel.

Et donc il y a un truc hyper important à comprendre : 80-90% des maladies et/ou douleurs peuvent être évitées. Comment ? Par une alimentation anti-inflammatoire. Elle a le pouvoir d’éviter certaines maladies, diminuer voir supprimer les douleurs, voir même te faire retrouver tes 20 ans (nan je déconne, mais si toi aussi tu scroll de plus en plus loin ton année de naissance quand tu dois remplir un formulaire sur internet, répète après moi : « team mammouth, présent, et je vous emmerde ! »).

Je développe au cas où je n’ai pas été assez claire : la plupart des maladies se développent sur un terrain acide.
Plus ton corps est acide et plus il peut être sujet à maladies cardio-vasculaires, cholestérol, diabète, et bien sûr : cancers en tout genres. Je ne dis pas que si tu es malade c’est uniquement parce que tu manges mal, je dis que si tu es malade, ou que tu veux éviter au maximum de l’être, voici le chemin pour aider à faire une belle équipe avec ce corps qui t’appartient et qu’il est important de chérir, car c’est ton unique véhicule jusqu’à la fin de ta vie.

 

Et donc pas besoin de te faire un dessin pour comprendre : les aliments acidifiants sont à consommer avec le copain modération.

Je suppose également que tu auras compris tout naturellement de quels aliments il s’agit : alcool, charcuterie, friandises, gâteaux (je sais tu me détestes), raclette (tu me haies) et produits laitiers quels qu’ils soient en général et de vache en particulier, junk food et aliments transformés en général (non pas taper !), protéines animales en général et viande rouge en particulier et enfin gluten industriel.
Par gluten industriel j’entends les céréales génétiquement modifiées qui représentent la quasi totalité de ce qu’on trouve dans les produits et pains industriels, le bon pain fabriqué avec des farines anciennes qu’on trouve en biocoop par exemple agresse beaucoup moins ton intestin, donc abime moins ta flore intestinale et t’expose moins au cancer du colon (et oui c’est pas que l’abus de viande le cancer du colon…).
Et bien sûr dans les aliments à privilégier nous avons tout le reste, dont par exemple les fruits et les légumes (oh, surprise !), oléagineux, etc.

 

J’ai trouvé un petit schéma sur le net pour illustrer tout ça, il est en anglais mais il y a des petits dessins pour les réfractaires à la langue de Shakespeare 😉

 

22 1024x1014 - L'alimentation anti-inflammatoire pour les nuls (Ou les pressés qui veulent un résumé succinct). nourriture, alimentation anti-inflammatoire, alimentation, aliment acidifiant

 

Bon ok tu n’apprends pas grand chose jusqu’ici, mais attends, c’est pas fini, le meilleur est à suivre…

Dans les Marvel tu as les super héros et dans la vie tu as les « super-basifiants » :

 

– Les pommes de terre cuites vapeur ou à l’eau consommées froides, de préférence telles quelles avec un peu de sel de bonne qualité c’est à dire chargé en minéraux, ail, poivre, persil frais, et filet d’huile de colza… (et surtout pas en purée, car l’amidon va créer un indice glycémique élevé donc acidifiant pour ton organisme. Oui je sais, c’est technique, la patate). Essaie c’est con comme la lune mais c’est une tuerie, sinon t’as la classique salade de patates (avec ou sans patates … celle-ci est de trop, mais j’assume !).

 

– La betterave. C’est un super-basifiant. Pas besoin d’aller chercher les baies magiques de bachi-bouzouk du fin fond de trifouillis les zouilles à 300 balles le sachet, la betterave mon gars. La nature est bien faite, elle t’as tout mis devant tes beaux yeux. Use et abuse-en, fais toi régulièrement de belles petites entrées par exemple et si tu n’aimes pas la betterave incorpore-là dans tes jus, ça fait une jolie couleur.
« Les slow-juicers, c’est cher !!!! » : Acheter un slow-juicer est un vrai investissement pour sa santé et investir pour ta santé est le plus intelligent à faire, car point de loisir sans santé. Pas de bras pas de chocolat en somme.
Par exemple mon petit Padawan, essaie un jus : d’une betterave, une orange, trois carottes et un morceau de gingembre, c’est une tuerie internationale, et quand tu n’es plus un padawan essaie comme moi le jus d’une betterave, une orange, fenouil, gingembre : sexy.

 

– Une parenthèse importante à noter : Le goût est un muscle. Nan t’inquiètes je suis bien à jeun, promis, c’est une expression bien sûr.
Ce qu’il faut comprendre, c’est que plus tu l’entraines, et plus ton panel s’élargit. Plus tu essaies de goûter différentes saveurs, plus tu ré-essaies des aliments que tu n’aimes pas et plus ton palet va se diversifier et tu vas te mettre à aimer des choses que tu n’aimais pas auparavant.
Oui ce n’est pas que pour les enfants, ça marche aussi pour les adultes, à condition d’être ouvert et de re-goûter sans cesse. Par exemple il y a quelques mois je n’aimais pas la mangue. Je trouvais que ça avait le goût de liquide vaisselle. Faute avouée… et bien figure-toi qu’aujourd’hui j’adore ça !
Fût un temps (mamie est de retour, verveine power) je n’aimais pas la betterave non plus d’ailleurs, j’ai commencé à l’incorporer dans le jus pour padawan ci-dessus, puis j’ai goûté régulièrement dans l’assiette de collègues ou amis, jusqu’au jour où j’ai apprécié en manger, et désormais je me fais régulièrement ma petite assiette de betterave (Bizarrement les frites j’ai toujours adoré, faute avouée n°2…ndlr).

 

– L’ail, même pas mal. Cardio-protecteur, anti-bactérien, anti-oxydant, anti-crabe, excellent pour les défenses immunitaires, et si tu ne sais pas comment te débarrasser de « Gilbert l’informaticien collant du 2e », l’ail lui sait, fais-lui confiance, double ration.
Use et abuse de ce super aliment pas cher et qu’on peut mettre dans beaucoup de plats. Au revoir Gilbert, bonjour santé de fer.

 

– Le citron. Malgré son goût acide il est basifiant pour l’organisme. Il contient de la vitamine C, vitamines du groupe B, du calcium, du fer, du magnésium, du potassium, des fibres. Le jus d’un demi citron dans de l’eau tiède le matin à jeun (1 citron entier si tu pèses plus de 70kg) en cures 4 fois par an est un vrai réflexe santé.
L’eau citronnée réduit l’acide urique dans tes articulations, ce qui est l’une des principales causes des inflammations.

 

– Le persil. Vitamine C, vitamine A et minéraux, excellent pour le foie et les intestins, il possède en plus des vertus anti-inflammatoires. Sachant que c’est quand même hyper facile d’avoir son pot de persil sur son rebord de fenêtre, il est vraiment préférable de le consommer frais (plutôt que surgelé ou séché) afin de lui conserver toutes ses propriétés. Et bio, ça va sans dire, mais je le dit quand même.
Fais comme moi au marché, relance la mode du persil qui dépasse du cabas et ta santé te remerciera ! (« elle a osé ». Oui j’ai osé. Oh si tu savais…)

 

– Le dieu Curcuma. Allez je lui colle même une majuscule, il le mérite. En plus d’être vachement bon, pas trop fort pour ceux qui seraient un peu sensibles aux épices, il a tout un tas de vertus dont deux particulièrement intéressantes : anti-crabe et anti-inflammatoire. Mais l’un ne vas pas sans l’autre comme vu plus haut.
Le curcuma c’est comme la petite robe noire dans la mode, ça va avec tout ! Incorpore-le à tes jus, à ton riz, à tes légumes, à ce que tu veux, tartine t’en ce que tu veux quand tu veux n’hésite pas, le dieu curcuma est ton meilleur ami.
Mais n’oublie jamais de lui ajouter une pincée de poivre, pour en libérer les effets, même dans tes jus (pas d’inquiétude on ne le remarque pas). Une tonne de curcuma, une pincée de poivre on a dit. Partout partout (oui tout partout).

 

– La déesse ginger. Aaaah !! Oooooh !! Le gingembre, soit tu adores soit tu détestes, mais même si t’aimes pas prends-en un tout petit peu quand même, c’est excellent pour les défenses immunitaires. Bon après si tu adores comme moi tu en mets à toutes les sauces et tu finiras ta carrière en bloguant des sous entendus malsains toutes les deux lignes. Car oui, en plus d’être basifiant, de renforcer l’organisme (toi aussi quand tu lis organisme tu lis toujours orgasme d’abord ? Non ? … euh moi non plus…), il possède une vertu connue : Stimuler la libido.
Oui je sais Monique, tu aimerais que je te donne l’idée de menu du siècle pour une soirée avec ton Jean-Jacques chéri, papier-stylo et je m’exécute (sachant pour info que sans alcool la fête est plus sexy et surtout dure plus longtemps, et plus dure… longtemps… ah ça y est t’as compris, il t’en a phallus du temps !) :
Cocktail orange carotte menthe gingembre, salade thai au gingembre, tempeh rôti parfumé au gingembre et son riz gingembre-cardamome suivi d’une salade de fruits de saison aromatisée cannelle-gingembre-badiane-vanille et ses petits muffins poire-chocolat-gingembre.
Bonne soirée. Fais une sieste avant le diner, et prends un jour de congé pour t’en remettre.
Et oui, même si je suis une fille, je n’ai pas honte à être fière de revendiquer que vivre en mode « Pépé le putois » rends heureux. Enfin Pépé le putois en tout bien tout honneur, Pépée avec son putois en somme.
Donc tu auras compris que même si t’aimes pas, mets-en un peu dans tes jus par exemple pour commencer. Si madame ou monsieur a des douleurs articulaires, cuisine aussi avec du gingembre car il est anti-inflammatoire on a dit. C’est le sujet de l’article. Enfin je crois…

 

Tu as trop forcé sur l’apéro la veille, couché trop tard ? Adopte une alimentation hyper basifiante le lendemain pour désenflammer tout ça, et surtout reposer ton foie (d’alcoolique) de fêtard : Un petit jus au réveil avec (1) pomme (½) citron et (2) fenouils (1 morceau) gingembre, si tu as faim ajoute un fruit de ton choix, le midi betteraves-curcuma en entrée, patates cuites vapeur ou à l’eau consommées froides avec une tonne de persil et un filet d’huile de colza et sel poivre, à 16h une pomme, au diner une soupe à base de radis noir (Voir ma recette de « soupe anti-gueule de bois » . Oui je l’ai rêvée en pensant à toi).

 

Tu as des douleurs articulaires ? Fais une petite cure composée d’un demi citron (ou un citron si tu pèses plus de 70kg) dans un verre d’eau tiède à jeun, de betterave-curucuma (on n’oublie pas le poivre) 3 fois par jour, incorpore-les à tes repas, dans un jus le matin, une entrée midi et soir, le tout pendant trois semaines (réduis petit à petit sur la troisième semaine pour finir à une fois des betteraves-curcuma tous les deux jours la 4e semaine) et viens mettre un commentaire sous cet article, juste un retour pour les personnes qui seraient encore sceptiques.

 

Tu auras remarqué que je n’ai choisi que des aliments pas chers, ceci pour éviter les pensées de mauvaise foi et les fausses excuses, et bien sûr c’est une liste non-exhaustive car tu as aussi toutes les baies (myrtilles, mûres, grenade, cranberries, etc mais beaucoup plus chères et rares) … Et attends c’est pas fini, la semaine prochaine on s’attaque à l’intestin (oui je sais : sexy !), cet ami te veux du bien, et tu l’ignores. Si, si et c’est pas bien, car c’est un de tes organes les plus cruciaux.

Alors à jeudi 😉

Bisous gingembre-curcuma.

 

UNADJUSTEDNONRAW thumb 804f - L'alimentation anti-inflammatoire pour les nuls (Ou les pressés qui veulent un résumé succinct). nourriture, alimentation anti-inflammatoire, alimentation, aliment acidifiant

Comments

  1. Chrissy
    18 Janvier 2018 / 20 h 45

    Merci .j essais demain le super jus 😊

  2. Anthéa
    24 Janvier 2018 / 20 h 40

    Blog très agréable à lire. Je vais revoir mon alimentation pour essayer de soulager mes douleurs d’arthrose. Merci pour ces précieux conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *