Je m’aime.

 

 

 

« S’aimer soi-même, c’est se lancer dans une belle histoire d’amour qui durera toute notre vie. »

Oscar Wilde.

 

 

 

 

Salut à toi, cher Padawan

 

 

Je parie que tu as tilté en voyant le titre de cet article en mode « oh dis donc, elle s’est pris le melon celle-là !, elle va bientôt ne plus pouvoir passer les portes ! ». Ne sors pas ton Porto tout de suite, je te rassure, ce titre est pour nous, pour toi, pour moi.

 

Tu sais que j’aime ça, te bouger le neurone de gauche à droite, et cette semaine, ça va encore être l’heure de la fessée. Non je ne te parle pas de celle que tu vas prendre ce soir après ton diner romantique petit coquin, mais de la fessée intellectuelle, celle que tu te prends quand on te sort quelque chose d’évident mais que tu n’avais peut-être pas encore pleinement intégré.

 

Et là question intégration, dans cette société de l’image parfaite, de l’ère d’Internet où tout est fait pour développer des complexes même sur les trucs que tu trouvais les plus sympa chez toi, il va falloir taper fort.

 

 

 

Ce ne sont pas tes amis

Si tu commences ta journée par un petit tour sur je ne sais quel réseau social, disons facebook avec les photos de la cousine Gertrude en short sur la plage à Malibu, ou Instagram avec Gisele ou Robert et leurs corps parfaits, ou encore Pinterest et les photos de Monique qui ont tout pour te filer la … pardon… la typique envie de changer toute ta déco et l’ensemble de tes fringues, ou enfin twitter et Ricardo qui s’est acheté la dernière Maserati Levante, pas étonnant que tu aies envie d’aller te recoucher avec un énorme somnifère. Là au moins, en rêve, tu as la vie que tu veux.

 

Mais au fond, pourquoi est-tu abonné à ce genre de comptes ? La vie que tu veux, la vie dont tu rêves oui, c’est quoi ? Veux-tu rejoindre Monique à la plage ? Veux-tu piquer la vedette à Gisèle ou avoir la bagnole de Ricardo ? Vraiment ? Es-tu sûr que tu t’aimerais plus ? Car au fond, s’aiment-ils sincèrement ces gens, sont-ils en harmonie avec eux mêmes ?

 

Je ne pourrais pas répondre à cette question car je ne les aient jamais rencontrés, mais il y a une chose que je sais aujourd’hui avec une certitude absolue, c’est qu’à trop regarder ce que font les autres on se perd soi même. Or, pour ne pas se perdre il faut être soi, et pour Être, il faut s’aimer.

 

Donc le matin, si tu veux aider ton estime de toi : ne touche pas à ton téléphone. Écoute ta musique préférée, prépare toi ton meilleur thé ou café et danse sous la douche. Et vire ces comptes qui te font perdre du temps dans ta précieuse vie et ne t’apportent rien de positif.

 

 

 

Les projets

S’il y a un truc qui aide à l’amour de soi, c’est bien les projets. Car avoir des projets c’est se transposer dans un futur proche ou lointain avec une issue positive. Et ça, c’est cool.

 

Pour cela, il faut apprendre à apprécier de passer du temps seul, avec notre petite personne, apprendre à s’apprivoiser. Ne plus avoir peur de la solitude pour enfin s’écouter et laisser parler nos vraies envies et pas celles que la société voudrait qu’on ait. Seul avec soi, beaucoup prennent cela pour une punition, je vois ça comme un privilège. Le privilège de pouvoir se centrer, pour ensuite avancer. Et les projets font partie du « centrage ». Où suis-je ? Où est-ce que je veux aller ?

 

Donc ne jamais lésiner sur les projets, des plus minis aux plus ambitieux. Les plus simples à réaliser t’apporteront de la confiance lorsque tu les réaliseras, et les plus géants te donneront de la motivation à revendre et confiance en l’avenir, car tu sauras où tu veux aller.

 

Note tout ça dans un petit carnet avant de t’endormir, tu te surprendras à faire de doux rêves et te réveiller avec la patate, que dis-je, la frite !

 

La vie, c’est fait pour avancer sur ses propres envies, et paradoxalement cela nous rend aussi plus disponible pour les autres.

 

 

 

L’amour des autres

Et les autres dans tout ça ? Si tu aimes les autres sans t’aimer toi même, tu les aimeras mal.

 

J’en saute une ligne. Oui je sais, tu tiltes. Mais note que c’est facilement vérifiable. Regarde autour de toi les gens qui ont des problèmes de couple, de famille, avec leurs enfants, avec leurs amis, ou qui reprochent, qui jugent, qui critiquent, ou qui ont des attentes absolument insensées. Cela ne fait pas d’eux ou de nous de mauvaises personnes, juste des êtres qui ne se donnent pas assez d’amour, pas assez de pardon, qui ne se donnent pas le droit d’aller de l’avant, de vivre au présent, et enfin de laisser le passé là où il devrait être c’est à dire : derrière. On a tous un jour fait partie de l’une de ces catégories sauf que le bien-être se trouve à l’opposé de cet état d’esprit : avec l’amour de soi.

 

L’amour, ce n’est pas vouloir que machin range ses slips ou fasse la vaisselle, ni que truc fasse ceci ou cela pour toi. Si tu veux que la vaisselle soit faite à heure fixe sans te mouiller les mains, il y a une solution efficace pour cela : engage une femme de ménage. Ou organise une ménage party avec Jackie en string panthère à la maison (nota : sans les enfants, ndlr).

 

Aimer les autres c’est néanmoins avoir des points communs, Adrian Monk ne se remariera jamais avec Piggy la Cochonne, sauf si elle l’est uniquement dans l’intimité. Tu me suis où tu nages ? Tiens à propos de nager, souvent j’entends l’idéal du couple décrit comme un tournoi de natation synchronisée, tout le monde lève le bras au même moment (t’as vu hein, j’ai pas dit la jambe, ndlr) mais l’amour c’est pas être un robot qui répète une chorégraphie apprise par cœur, ni s’oublier pour plaire à l’autre en négligeant ce pourquoi on était fait.

 

L’amour c’est le chaos mais dans le respect, avancer dans la même direction mais pas avec le même GPS, et surtout oublier sa fierté et ses animosités lorsque l’autre a besoin de soutien. Aimer c’est savoir pardonner, soi même et les autres. Être là, coûte que coûte pour ceux qu’on choisit au sein de notre clan, y compris nous même.

 

 

 

Et si je suis tout seul pour la St Valentin ?

Tu vas donc partager cette soirée avec la personne la plus importante de toute ta vie : toi même.

 

Que tu sois seul, en couple, entre amis, avec ton chien, ou ton poisson rouge, c’est un jour comme un autre après tout. A toi de décider ce que tu veux en faire, de marquer le coup ou non, d’être joyeux ou non, mais sache que c’est toi qui décides et personne d’autre. Tu peux décider de te faire un petit plateau avec le repas que tu aimes et te mater un bon film ou lire un bon bouquin, ta soirée n’en sera pas moins sympa.

 

 

 

 

 

 

Tu auras compris où ira ma conclusion : la Saint Valentin devrait être avant tout la fête de l’amour de soi, car à quoi bon essayer d’aimer les autres si on ne s’aime pas soi-même ? Alors aime-toi.

 

Murmure-toi ceci, ou dis-le à voix haute si tu es moins timide : « Je m’aime ».

Ceci est ton nouveau Mantra quotidien mon petit poussin, à répéter autant de fois que tu en doutes, et crois-moi, avec un petit peu d’entrainement, ça va imprimer là-haut. À agrémenter avec les épices de ton choix :

 

 

« Je m’aime » et me respecte,

« Je m’aime » et me pardonne,

« Je m’aime » et je suis fort,

« Je m’aime » car je fais de mon mieux, et c’est déjà beaucoup !

 

 

 

 

Aime-toi, aime les autres, aimons-nous bordel.

Bisous altruistes. ❤️

 

362EDF6F E27F 4580 9913 E1A29DDEFFE6 - Je m'aime.

Quartier Opéra, Paris, France.

Comments

  1. Anthéa
    15 Février 2019 / 18 h 00

    Tu as l’art d’aborder des sujets complexes en toute simplicité et en pimentant tes conseils avec des jeux de mots coquins. C’est très sympa à lire. Eh bien, moi je m’aime! et je ne m’ennuie jamais avec moi-même. Comme tu dis: s’aimer pour mieux aimer les autres…

    • 15 Février 2019 / 19 h 24

      Merci. Question jeux de mots pourris et références en dessous de la ceinture on peut difficilement faire concurrence avec ce blog, je m’y attèle en tout cas ! 😁

  2. danielle
    16 Février 2019 / 4 h 32

    j’aime beaucoup ton « st valentin c’est l’amour de soi », et si en plus tout le monde savait ce que la st valentin represente …….

    • 16 Février 2019 / 10 h 01

      Ah oui clairement, et en fait il y en avait 3, des Valentin 😁
      Après ils disent aussi que c’est le moment où les oiseaux commencent à s’accoupler… ceci explique sans doute cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.