La claque.

 

 

 

 

 

« L’attitude est une petite chose qui fait une grande différence ».

Winston Churchill.

 

 

 

 

Salut à toi, cher Padawan,

 

 

Bon ça y est, on s’est pris une nouvelle décennie dans la tronche.
Gueule de bois ? Essaye donc ma recette magique. Nostalgie ? Te fais pas de mouron, t’en verras d’autres.
Ici ce n’est pas tant le changement de décennie qui me fait mal à la tête, ni même les relents d’alcools que je n’ai pas bu, c’est autre chose. Et crois moi aujourd’hui, j’en ai gros.

 

Quand j’étais petite je voulais déjà être adulte car j’avais compris que les années 80 avaient cette innocence que nous ne connaitrions jamais plus. La meilleure musique de l’histoire de l’humanité se jouait à ce moment là (bon ok, des 70’s au début des 90’s, je te l’accorde, ndlr), les plus grands artistes de tous les temps régnaient en maîtres sur les médias de l’époque, les gens étaient sexy, sans même le savoir, sans jamais le travailler, c’était pour eux une évidence. Les films et séries de science fiction, très populaires à l’époque, nous emmenaient dans les années 2000 qui nous semblaient tellement loin, on s’imaginait des voitures volantes, et même des guerres dans la galaxie avec des fusils laser. 2020 à ce moment là n’était qu’un chiffre, on avait une vie tellement innocente et vraie à l’époque qu’on ne s’embêtait même pas à s’imaginer aussi loin. Et pourtant, nous y voilà.

 

Pour cette nouvelle année, je te souhaite grand. Oui j’ai fini ma phrase, pourquoi tu te grattes la tête ?!

Ok je développe, je te souhaite de laisser grandir en toi ton moi intrinsèque qui ne demande qu’à t’épanouir sur le chemin de cette nouvelle décennie : je parle bien sûr de ton attitude.

 

 

 

 

Je refuse de faire le deuil de l’attitude.

Ce simple mot en français, attitude, existe également en anglais mais veut dire tellement plus pour eux, je vais tenter de te l’expliquer. Dans les années 60, 70, 80 et jusqu’à mi 90’s, chacun avait une « attitude ». Même s’il y avait des modes, même si dans les 80’s toutes les femmes avaient une choucroute sur la tête, il n’en restait néanmoins qu’elles avaient chacune leur propre attitude. Les filles avaient leur style, les garçons de même, y compris les monsieur-dames et les dame-messieurs.

 

Ton attitude, c’est toi. Ce que tu choisis d’aimer, de transparaitre, ton style musical peut-être, ta formation pourquoi pas, ta politique ou même tes blessures si tu le souhaites, bref, le choix d’assumer, d’arborer tes couleurs, ce qui te définit. C’est l’allure d’un artiste évoluant sur la scène, la manière dont tu descends l’escalier du métro, la façon dont tu tiens ta cigarette ou ton verre de whisky. Ton attitude, c’est ta manière d’afficher ce que tu penses ou ressens, c’est ta posture, ta gestuelle, ton mental, tes boyaux, tes os, ton âme. Ce qui transpire de toi, ce que tu choisis de révéler. Nous avons chacun la nôtre, sauf que ça, c’était avant le drame.

 

Avant nous étions tous habillées pareils, mais nous avions chacun notre propre attitude, aujourd’hui, chacun est toujours habillé selon les modes, mais nous faisons le deuil de notre attitude.

 

Nous nous standardisons jusqu’aux poses sur les clichés, notre façon de commander un verre dans un bar, je ne note plus de touche d’humour, de jeux de mots personnels (tu la ressens, ma détresse ? Ndlr), tout le monde arbore la même moue ou le même sourire en coin, certains artistes se comportent comme d’autres de peur de disparaitre, le style est mort, parti se suicider avec l’allure, le charisme et le particularisme. Où sont les personnalités ? Où est passée l’attitude ?

 

Remémore toi ta grand mère, amoureuse de Jean Gabin ou de je ne sais quel chanteur ou acteur à la gueule cassée, ces artistes avaient une attitude, c’est pour cela qu’autant de personnes étaient en transe au moindre son de leur vinyle favori, au moindre regard en noir et blanc de leur film fétiche.

 

Voilà pourquoi je décrète officiellement que les employés qui ont envie de mettre du verni bleu électrique ou des bottes de cowboy jaune poussin et pourquoi pas une plume dans le derrière (oui, pourquoi pas ! ndlr) commencent dès demain. Pas de panique, c’est friday wear. Je souhaite que ceux qui ont envie de dandiner de l’arrière train le fassent, même si la route est droite. J’ambitionne que ceux qui ont envie de changer quoi que ce soit dans leur vie le fassent, la peur au ventre certes, mais je vais t’apprendre une chose, il vaut mieux avancer la peur au ventre, au risque de se planter plutôt que de vivre une vive par procuration en regardant ceux qui l’ont fait avec la larme à l’oeil, mortifié par les regrets.

 

Je ne vais pas faire mon Bruce Lee ici, mais avoir ta propre attitude, c’est avoir avec toi la fureur du dragon, et en bonus la fureur de vivre (coucou James Dean, ndlr), avoir ta propre attitude c’est … croire en toi.

 

Être fier de croire en toi, en ce que tu es, de croire que tu peux accomplir ce que tu désires, mais pour cela, il faut arrêter le conformisme et laisser vivre ton attitude, elle ne te veut que tu bien. Alors teint toi les cheveux en mauve, met un slip bleu fluo, ou change de boulot.

 

 

 

 

Je récuse la mort du sexy.

Il est grand temps que nous nous en rendions compte pour que nous arrêtions d’annihiler ce que nous sommes au profit de la lobotomisation de masse, ou pire, de l’anti sexy. Mon dieu rien que d’y penser j’en ai le vertige.

 

Mais nom de Zeus, si tu veux être sexy, c’est pas tes biceps qu’il faut gonfler, ni ta jupe qu’il faut raccourcir, mais travailler sur ton attitude. C’est ton attitude qui te rend diablement désirable, qui fait tomber les langues en rouleaux par terre comme dans les Looney Tunes. Alors s’il était possible d’arrêter de voir des comptes de réseaux sociaux entièrement centrés sur nos petites personnes, ce serait un petit pas pour l’humanité, et un grand pas pour l’attitude et le sexy. Si on pouvait tout simplement partager notre art, nos passions, s’enrichir les uns des autres, s’élever tous ensemble sans chercher à se formater, mais plutôt à grandir de ce partage, je te garantis une décennie 80’s avec une pointe de vibe Dalaï-lama.

 

Il y a des êtres humains qui n’ont rien de beau, mais qui ont un tel sex appeal qu’elles te feraient faire n’importe quoi de tes petits sous-vêtements. Crois-moi. Travaille ton attitude, elle développera de fait ta sexytude.

 

 

 

 

 

Ton attitude peut enfin changer ta vie, puisque tu peux décider d’être ce que tu souhaites avant même de l’obtenir. Tu as un combat à remporter ? Comporte toi comme si tu l’avais déjà gagné, instrospecte calmement la chose et constate un peu la force que tu viens de mettre entre tes mains. Tu veux être un winner ? Lève les fesses de ton canap’ et décides haut et fort que tu es un Jedi (ça tombe bien, on est jeudi, pardon, ndlr). Voilà c’est tout pour aujourd’hui.

 

 

Prends soin de ton attitude, elle s’occupera d’élever ton altitude.

 

Bisous rock ‘n roll 🤘🏻

 

 

 

6B1DD0B0 1F61 48AA 897E 2383C1B56EA7 scaled - La claque.

Cette vieille porte toute rouillée à adopté une attitude très colorée. Fort sympathique. Downtown Detroit, Michigan, USA.

Comments

  1. Anthéa
    3 Janvier 2020 / 11 h 07

    Tu as raison, restons nous-mêmes sans tenir compte de ce que pourrait penser les autres. Pour la sexitude, il n’y a qu’à regarder autour de nous car tant de personnes »moches » sont devenues célèbres et aimées grâce à leur talent et à leur personnalité. Apprenons à nous aimer et à affirmer notre personnalité. Fini les clones, vive les individualités! Encore un bel article intéressant et très bien développé.

    • 3 Janvier 2020 / 15 h 40

      Fini les clones, sauf ceux qui sont remplis de glace 😁✌🏻

  2. danielle shifman
    3 Janvier 2020 / 12 h 31

    moi aussi j’aimais bien gabin, pas ses films ….
    oui il faut se demarquer …… suivre son instinct , penser  » en dehors  » de la boite comme on dit ici …….

    pas toujours facile… mais faisable …. question de survie ….

    • 3 Janvier 2020 / 15 h 41

      C’est ça, penser en dehors de la boîte, c’est faisable et tellement libérateur ! 😎🤘🏻

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.