Pour trouver le soleil, mieux vaut avoir un bon indice

 

 

« La meilleure protection solaire est celle que vous avez hâte d’appliquer. »
Paula Begoun, fondatrice de Paula’s Choice.

 

 

 

 

 

Salut à toi, jeune Padawan.

 

Tu comptes les jours, les heures et les minutes qui te séparent de tes vacances, et ne pense plus qu’à être tout nu et tout bronzé ? Pourquoi pas, mais à condition de le faire intelligemment.

 

En effet, le soleil c’est bien, mais le soleil protégé de ses dangers, c’est mieux, tu en conviendras. Ou pas, tu fais bien ce que tu veux, mais prends quand même 5 minutes pour me lire, tu vas peut-être apprendre un truc ou deux et qui sait je vais peut-être réussir à te convaincre de prendre soin de ta chère enveloppe corporelle, si j’arrive à conclure, sur un malentendu… #Jeanclaudedusseforever

 

 

 

Pourquoi se protéger du soleil ?

Parce que. Bon, ok, je développe…

 

A doses raisonnables, le soleil est bon pour la santé, le bien être, le moral, la peau, il apporte un effet anti-inflammatoire et anti-dépresseur. A l’inverse, en excès, il peut devenir dangereux (vieillissement précoce, dommages cellulaires et cancers cutanés).

 

UVA/UVB, c’est quoi qu’est-ce ?

 

Ils appartiennent tous les deux à la catégorie des rayons ultra-violets (UV. Oui, essaie de suivre un peu tout de même, ndlr). De quoi sont-ils responsables ? Il y a un moyen mnémotechnique très simple pour s’en souvenir :

 

-UVB avec un B comme « Brûlure ». Ils restent en surface et sont responsables des coups de soleils, des lésions cutanées de la peau.

 

-UVA avec A comme « Age ». Les UVA quant à eux traversent la peau en profondeur et font vieillir prématurément la peau en provoquant des lésions au niveau des cellules de la peau, déshydratation et taches pigmentaires.

 

– Ce qui est fortement déconseillé : Il est dangereux d’exposer un enfant de moins de 3 ans, de plus, 70% des cancers de la peau à l’age adulte sont dus à des expositions/coups de soleils avant l’age de 15 ans. À bon entendeur.

 

Mais vu que le soleil est quand même bon à petites doses, c’est comme tout, il est à consommer avec le copain modération. Oui, celui qui t’as posé un lapin à la fête de la bière. Tu le sais pourtant, que suis au courant de tout.

 

 

 

La Protection Solaire

– Les filtres chimiques : Ils ont besoin d’être appliqués 20 min avant l’exposition pour être actifs. Une fois la peau exposée au soleil, les filtres chimiques type octocrylène, oxybenzone, avobenzone absorbent les rayons ultraviolets (ils sont interdits dans la cosmétique bio, ndlr). Au fil de l’exposition, à force de neutraliser les rayons, ils deviennent de moins en moins efficaces et nécessitent une ré application. A la plage, sans baignade ils ont besoin d’être ré appliqués toutes les deux heures, en cas de baignade il est nécéssaire de les ré appliquer après chaque trempette/essuyage.
Dans le cadre de la ville ou vie urbaine à faible exposition (lieu de travail) il sera nécessaire d’en ré appliquer non pas toutes les deux heures mais en cas de déjeuner en terrasse (et donc 20 min avant, ndlr).

 

– Ecrans minéraux : J’ai nommé le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc. Ces filtres réfléchissent les rayons, les empêchant de pénétrer la peau. Tant qu’on ne les retire pas, tant qu’ils restent sur la peau, il vont protéger des rayons du soleil (et donc ré appliquer en cas de baignade, essuyage, etc, ndlr). Ils sont un peu mieux tolérés car moins irritants pour les peaux sensibles. En revanche, ils ont tendance à laisser un filtre blanchâtre ou un peu épais. Heureusement les formulations sont de plus en plus performantes (notamment grâce aux Coréens), et nous avons aujourd’hui des produits super simples à appliquer, à condition de faire attention à tout ce que qu’on applique avant. En effet, certains sérums ou crèmes siliconées peuvent le faire pelucher.

 

– Comment détermine-t-on l’indice de protection solaire ? En gros, le SPF (Sun Protection Factor ou Facteur de Protection Solaire en français) est l’indicateur du niveau de protection d’un produit contre les coups de soleil. Pour le déterminer, on regarde sur une personne volontaire combien de temps elle met à prendre un coup de soleil avec et sans protection. En comparant les deux durées, on obtient un ratio qui est le numéro sur ton SPF.

 

Exemple : un volontaire exposé aux rayons UV met 10 mn à rougir sans protection et 3h20 à rougir avec la crème solaire en test (200 minutes). On obtient le ratio suivant : 200/10 = 20, soit un SPF 20. Cela signifie à peu près qu’avec une crème SPF20, tu disposes de 20 fois plus de temps avant de prendre un coup de soleil VS sans protection.

 

Chaque indice solaire correspond donc à un pourcentage d’UVB bloqués, sans oublier qu’aucune protection n’arrête jamais totalement des rayons du soleil. C’est d’ailleurs pour cette raison que, même enduits de crème, nous bronzons. «Une crème d’indice 30 laisse passer 10 % des UVB et une crème d’indice 50 en laisse passer 5 %» (d’après le Pr Brigitte Dreno, chef du service de cancéro-dermatologie au CHU de Nantes, ndlr). Il est donc préférable de privilégier les indices élevés, surtout si on a la peau claire ou sensible.

 

– Quand faut-il appliquer de la crème solaire ? Il faut idéalement mettre de la crème dès lors que
l’on est en extérieur de façon prolongée, même sous les nuages ou à l’ombre. En effet, les rayons UV se reflètent sur certaines surfaces comme la neige ou le sable. Les UV nous atteignent donc même si nous sommes à l’ombre.

 

– Ce qu’il faut surveiller sur le tube : le logo UVA entouré (ou mention PA+++ pour les formulations coréennes). En effet, il est très facile de protéger contre les UVB mais plus difficile de bien formuler une crème protégeant efficacement des UVA.

 

– La quantité : il faut être très généreux. En effet, il est conseillé par les dermatos d’appliquer la longueur d’un index par zone (une zone = visage, avant bras, biceps, demi-jambe, cuisse, etc…) soit 2mg/cm2, ce qui représente 6 cuillères à café pour l’ensemble d’un corps adulte, donc la quantité de crème solaire à appliquer doit être conséquente pour être efficace.

 

– Renouveler ses produits solaires chaque année. Les filtres solaires sont des ingrédients fragiles. Les variations de température et le contact à l’air peuvent en altérer la formule.

 

– Ce qui n’est pas efficace : les indices dans les fonds de teints, crèmes de jour, BB crèmes… En effet, à moins de se tartiner la tronche avec une tonne de produit (effet plâtre ou luisant garanti) il est impossible d’avoir la dose nécessaire de produit pour obtenir la protection solaire mentionnée sur l’emballage tout en conservant un rendu naturel (je te réfère aux dosages cités plus haut, ndlr).

 

– Ce qui peut être un plus : la double application de crème solaire. C’est à dire qu’on se tartine une fois, on attend que ça pénètre et on recommence l’application. Ainsi, moins de zones seront oubliées. Les brumes ou poudres avec SPF, à ré appliquer sur les zones sensibles, histoire d’être sûrs de les avoir bien couvertes.

 

– Ce qu’il ne faut pas oublier : oreilles, nez, mains, pieds, porter un chapeau ou appliquer de la crème solaire sur le crâne si les cheveux sont clairsemés, décolleté, épaules et dos souvent négligé…

 

-Rien ne protège mieux que les vêtements, ou ce que j’appelle l’indice 100% : 100% chez soi, lol.
Sinon plus sérieusement, il existe des T shirts anti UV, des chapeaux, casquettes, parasols, ombrelles… et bien sûr : Même protégé, on ne s’expose pas entre 12h et 16h.

 

 

 

 

L’alimentation fait partie de la protection solaire

… et de la protection tout court.

 

Voilà, encore une fois, pourquoi manger de saison prend tous son sens.

 

En effet, une alimentation riche en fruits et légumes frais et de saison apportera par exemple beta carotène, ou lycopène grâce notamment aux tomates, mais aussi anti-oxydants. Tout ce petit monde va aider la peau à vivre au mieux sa saison estivale, et à avoir meilleure mine même sans bronzage..

Encore une fois, le meilleur cadeau que l’on puisse faire à son corps, c’est de le nourrir de produis frais et de saison.

 

L’hydratation. Boire beaucoup d’eau en période estivale est aussi une bonne idée pour aider au renouvellement cellulaire, au maintien d’une peau en bonne santé (non, l’alcool ne compte pas dans les liquides, pire : ça te déshydrate. Je sais, tu me détestes, je t’aime aussi, ndlr.)

 

Bien sur, tout cela ne dispense pas de protection solaire…

 

 

 

Les produits que j’utilise

 

IMG 6056 300x300 - Pour trouver le soleil, mieux vaut avoir un bon indice

 

– La crème solaire SPF 30, Oh My Cream. C’est une crème à filtre minéral, tolérance au top pour les peaux sensibles. Pour les peau mixtes, elle peut-être utilisée seule, pour les peaux qui ont besoin de plus d’hydratation, on peut appliquer avant une goute d’huile en suite des sérums, ou l’appliquer après pénétration complète de la crème de jour.

 

– Sunprise SPF 50, Etude House. Filtre minéral également, c’est mon préféré. Texture très fluide, excellente base de maquillage, ok pour les peaux grasses, mixtes, sensibles (attention aux intolérances aux parfums, ce produit est légèrement parfumé) les peaux ayant besoin de plus d’hydratation l’utiliseront en suite de leur routine quotidienne, après pénétration complète.

 

– Sun+skincare,SPF 50, Pacifica. C’est un filtre minéral en stick, parfait pour les skieurs (nageurs, cyclistes, plagistes…) on peut s’en mettre une grosse couche sur les joues et zones sensibles (oreilles, nez, front….) sans effet blanc. C’est enfin une protection qui ne détruit pas l’écosystème marin.

 

IMG 6057 300x300 - Pour trouver le soleil, mieux vaut avoir un bon indice

 

-Oil free moisturizer SPF 30, Mario Badescu. Texture légère, non grasse, facile à appliquer en quantité, non collante, parfaite pour les jours de forte chaleur. C’est un filtre chimique qu’il est donc nécéssaire de ré appliquer toutes les deux heures, et ne de pas s’exposer dans les 20 min qui suivent la première application.

 

 

– Sun shield liquid tint SPF 50, My Chelle Dermaceuticals. Cette formule est teintée et très liquide donc facile à appliquer. Elle remplace le produit de maquillage car elle unifie le teint. En revanche il faut l’étaler assez vite (mieux vaut procéder par zones) et ne pas trop frictionner sur la peau pour ne pas avoir de bouloches, peluches désagréables. La couvrance est légère, ne pas s’attendre à un fond de teint.

 

IMG 6058 300x300 - Pour trouver le soleil, mieux vaut avoir un bon indice

 

– Eco sun spray SPF 50, Seventy One Percent. Écran minéral. Pour le corps, mon choix s’arrête sur une protection solaire qui ne détruit pas l’écosytème marin. J’en applique en ville sur mes tatouages et pour me baigner donc j’ai un seul produit pour le corps. Elle existe en tube pour le visage.

 

IMG 6055 300x300 - Pour trouver le soleil, mieux vaut avoir un bon indice

 

 

 

La retouche…

 

– Invincible setting powder rechargeable SPF 45, Supergoop. Poudre libre visage à filtre minéral, à appliquer en retouche sur les zones qui ont un peu transpiré, où l’on a pu se gratter et faire disparaître le filtre minéral (typiquement la zone T, ndlr).

IMG 6060 300x300 - Pour trouver le soleil, mieux vaut avoir un bon indice

 

-Brush-on sun defense SFP 30, Mineral fusion. Même principe, poudre libre à SPF pour retouches en ville.

IMG 300x300 - Pour trouver le soleil, mieux vaut avoir un bon indice

 

 

– Sinon il existe des sprays « retouche », mais je les trouve un peu grassouillets…

 

 

 

L’after …

 

– Feel good moisturize, Seventy One Percent. C’est un lait visage et corps très léger destiné à calmer et hydrater après l’exposition, ou sport en plein air (ou visite intensive du centre ville de ton lieu de vacances). Idéal après la natation par exemple : un seul produit qui fait visage et corps.

 

IMG 6059 300x300 - Pour trouver le soleil, mieux vaut avoir un bon indice

 

Vous pouvez retrouver ces produits chez tous les bons disquaires (humour, ndlr). Non je déconne…

– Oh My Cream et Seventy One Percent se trouvent sur le site Oh My Cream FR,
– My Chelle dermaceuticals et Pacifica aux USA chez Target, Ulta, whole foods UK/USA ou sur Amazon ou sur Iherb,
– Mario Badescu aux usa chez Ulta ou chez sephora FR,
– Supergoop chez sephora USA,
– Mineral Fusion USA/UK chez Whole Foods, ou chez Amazon.
Sachant qu’il y a bien d’autres marques qui font la même chose…

 

 

C980C797 BA15 403C 91EA BA39A66E28B8 - Pour trouver le soleil, mieux vaut avoir un bon indice

L’arsenal solaire complet de ton fidèle serviteur.

 

 

Voilà, je crois qu’on a fait le tour, à toi de profiter des avantages de l’été sans ses inconvénients.

 

Et si tu as l’eau à la bouche à la vue de ce sublime smoothie façon pina colada, sans alcool et terriblement désaltérant, tu pourras retrouver la recette ici.

 

Sortez couverts,

 

Bisous ensoleillés ☀️

 

 

 

Comments

  1. Anthéa
    28 Juin 2019 / 18 h 45

    Je connais bien le copain modération qui me fait souvent faux bond mais pas avec le Soleil car j’aime les journées ensoleillées mais pas faire le lézard! J’ai la peau mate mais je fais attention et porte un vêtement quand je dois m’exposer. Je ne mets pas de produits solaires car je m’expose peu, mais d’après tes conseils il faut peut-être que j’en mette. Je vais essayer pour voir si ma peau se porte mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.