Savoir ouvrir ses yeux au bonheur.

 

 

 

 

 

« il est où le bonheur il est où ? »
Christophe Maé. (nan j’déconne)

 

 

« Le bonheur ne s’acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d’entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur»
Proverbe Africain anonyme.

 

 

 

Les imbéciles sont-ils les seuls à être heureux ?

Plutôt que de répondre à cette question, je te dirais sans aucune hésitation : Dans le doute soyons cons, ça vaut le coup ! 😉

 

Si on part de cette théorie, il y a deux raisons qui sautent au yeux :
1/ Si tu réfléchis moins, que tu te poses moins de questions sur ta vie, où va le monde, à quelle heure on mange, c’est sûr que t’as moins de problèmes donc tu dois être fondamentalement plus heureux.
2/ Un esprit plus simple doit voir la vie dans des lunettes simples, alors qu’un esprit complexe s’est vu refilé à la naissance des lunettes en technicolor.

 

Moi j’ai une autre théorie : tu peux utiliser ta matière grise mais à bon escient, être aussi heureux que le con, mais en mieux, car tu ne vis pas seulement ta vie tranquillou, tu as en plus la pleine conscience de ce bonheur quotidien.
C’est pourtant quelque chose qu’on fait naturellement pour les grands moments de vie, on les marque à tout jamais dans notre cœur. La naissance d’un enfant, un mariage, une remise de diplôme, il suffit juste d’apprendre à le faire au quotidien pour tous les moments sympas dans ta vie.
Tout est dans le choix conscient de s’auto programmer. Oui tu as bien lu, je considère mon cerveau comme un ordinateur. Programmation, auto-persuasion, en clair je fais le con pour certains trucs, et pour d’autre je laisse le bazar vaquer à ses réflexions. Et t’inquiète il n’est pas brimé le coquin, on est même plusieurs là dedans et il y a de l’espace pour tout le monde, mais quand il est question d’humeur, je mets le holà, coup de boule balayette direct.
Tout d’abord, les petits exercices dans mon billet « être positif du matin au soir », c’est un peu de la programmation de ton cerveau. Tu te programme en mode positif dès le matin, et tu te fais un petit rappel le soir pour te conditionner à un bon sommeil. Et ça marche. Tu as sans doute entendu parler de la méthode Coué, auto suggestion, auto motivation. C’est pas si éloigné.

 

 

Photo-mémorise-savoure l’instant.

Et c’est comment qu’on fait ?
Et bien pour le bonheur c’est un peu pareil. Tu vis ta journée, tranquille moumoute, et tu t’entraines à la chose suivante : lorsque tu repères dans ta journée un moment qui te procure, bonheur, bien-être, sérénité, tu te mets en mode pause et tu apprécies le moment à fond, en te le disant, à toi même, que tu vis ce moment et qu’il est ultra chouette.
Un bon café (ou un bon matcha), un sourire d’un bel inconnu, les Pistons aka ton équipe de basket favorite ont mis un panier d’une manière phénoménale et tu étais là dans le stade quelle joie !, un fou rire avec un collègue, un diner entre amis…
Marque une pause de quelques secondes dans ta tête pour bien observer les choses, bien mémoriser toute la saveur de ce merveilleux moment.

 

Souvent lors de diners entre amis où on se marre comme des baleines par exemple, si si elles se marrent les baleines, quand on finit l’apéro et qu’on va passer à table, avant que tout le monde se lève, je fais comme une photo de l’instant dans ma tête et je laisse ce moment de plénitude qu’on voudrait perpétuel m’envahir, finalement j’en capture une partie, et c’est valable pour tous les instants agréables du quotidien.

Et plus tu fais cet exercice, plus tu repères d’instants agréables dans ta vie.
Et plus tu stop et savoure le moment présent, et après avec les années, plus tu t’en souviens ! Car oui, se concentrer quelques secondes aide à se souvenir de nos instants de vie.
Et ce qui est génial avec cette petite méthode, c’est qu’avec un peu d’apprentissage, tu arrives à faire de journées bof des journées super chouettes, et que quand vient le moment de raconter ta journée le négatif ne te vient même plus à l’esprit. Tu racontes que les trucs que tu as photographié. A tel point que dès fois des collègues ou amis me remémorent : « une bonne journée tu dis ? Mais il s’est passé ça et ça ! » « ah oui, j’avais oublié, mais c’est pas grave car il s’est passé ça et ça et ça de génial ».
Et tout ça sans drogue, et tout ça à jeun. C’est pas formidable ?!

 

 

Partir au combat fort et chargé d’une vie pleine et satisfaisante est toujours plus aisé.

C’est une autre lecture du « Carpe Diem » d’Horace en somme, « cueille le jour présent sans te soucier du lendemain », dans le sens où chaque jour compte et il faut en profiter pleinement en mémorisant tous les instants qui nous font du bien, pour ne pas les oublier au profit du reste de notre quotidien, ainsi ils nous nourrissent pleinement, nous chargent les batteries de positivité, et nous apportent la force nécessaire pour affronter les moments plus délicats.

Finalement le bonheur ce n’est pas la recherche de l’inaccessible : Alerte « spoil » dans ta moelle on va se poiler car c’est le sujet pile-poil du prochain billet.

 

Le bonheur c’est savoir profiter de ce que l’on vit, à l’instant présent. Et plus tu repères ces moments, plus tu en vois de nouveaux, et plus tu te bisounoursifie, c’est un cercle vertueux, contagieux, tu vas y entrainer ta famille, amis et collègues, alors viens, peignons la vie en rose bonbon.

 

Bisous barbapapa.

 

UNADJUSTEDNONRAW thumb 8659 - Savoir ouvrir ses yeux au bonheur. se sentir bien, ouvrir les yeux, carpe diem, bonheur, blog bonheur, blog bien-être, bien-être

The Detroit Institute of Arts – D.I.A, Detroit, MI, USA.

Comments

  1. danielle shifman
    4 Février 2018 / 1 h 01

    trop chouette ceblog ….. tout a fait d’accord avec l’embellisement du quotidien et non aps seulement se concentrer sure des occasionsspeciales, c’est ce que j;ai toujours preche, mais desfois … un peu difficile ……. la vieille methode coue preconisee par mongrand pere, trop drole …..

    • 4 Février 2018 / 21 h 21

      Nos anciens avaient vu juste 😉 hi hi ! Merci pour ton commentaire 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *