Un jardin dans la ville

 

 

 

 

 

 

« Hirondelle volant haut, le temps sera beau, hirondelle volant bas, bientôt il pleuvra ».

Citation anonyme, faisant sans doute un parallèle philosophique avec Twitter…

 

 

 

 

 

 

Salut à toi, jeune Padawan

 

 

Une petite visite d’un jardin éco-solidaire dans le Michigan, plus précisément dans la jolie ville de Detroit, voilà ce que je te réserve pour aujourd’hui. Du tourisme urbain, mais vert, en somme. Viens avec moi découvrir un des merveilleux agrihood de la ville de Detroit, cela va te redonner du baume au coeur dans ce monde de brutes.

 

Bienvenue dans le vol Chillbycaro à destination de Detroit, la température extérieure est de 2 °C, le ciel est couvert, mais rassurez-vous, le pilote à une très bonne vue. Attachez votre ceinture et installez-vous confortablement, notre atterrissage est prévu au prochain paragraphe.

 

 

 

 

B7929790 9F2A 415A A9F1 C8E89E4B2BAC 1 105 c - Un jardin dans la ville

 

 

 

 

Le phœnix renaît de ses cendres

Comme tu le sais probablement, la ville de Detroit a déclaré faillite en 2013. C’est-à-dire que la ville ne pouvait plus faire face aux dépenses courantes tant elle était endettée (Coucou Mme Hidalgo, … non rien. Ndlr). Qu’à cela ne tienne, c’est heureusement dans ces instants difficiles que nos congénères humains font preuve de solidarité, de cohésion, d’entraide.

 

Ainsi, pendant un temps, plus de police, plus de ramassage d’ordures, plus de pompiers ni d’ambulances dans certains quartiers, bienvenue dans le monde d’après. Durant cette période difficile, même si beaucoup sont partis de la ville, le plus grand nombre est resté, car ils ne pouvaient se permettre d’abandonner leur maison ni de la vendre à perte, et ont donc dû trouver des astuces pour subsister et essayer de maintenir leur voisinage salubre.

 

Quelques pères de famille organisaient clandestinement des rondes armées pour dissuader les voleurs et les dealeurs de saccager leur quartier, d’autres travaillant dans le domaine de la santé laissaient leur numéro à un référent du voisinage en cas de besoin, certains voisins propriétaires de camionnettes aménageaient leurs véhicules pour transporter les citoyens jusqu’à l’hôpital en état de fonctionner le plus proche, d’autres propriétaires de trucks ou pickups s’occupaient du ramassage des ordures, etc.

 

Et puis d’autres encore, portés par l’espoir de trouver une solution à la pauvreté ambiante, la faim et celui d’un monde meilleur, ont eu l’idée de mettre en place des « urban agrihoods »…

 

 

 

 

509D1788 0824 4457 83C7 D16D0974D9AE 1 105 c - Un jardin dans la ville

Le jardin urbain à la fin octobre, un samedi après midi.

 

 

 

 

Bienvenue dans l’un des urban Agrihood de Detroit

Un urban agrihood, c’est un jardin potager urbain installé en plein centre d’un quartier, en permaculture ou culture bio, organisé par des associations bénévoles et dont les habitants du voisinage peuvent venir jardiner et récolter librement et gratuitement les fruits et légumes dont ils ont besoin pour subsister.

 

Voilà une très belle manière de rendre leur dignité à ces citoyens, tout en leur faisant créer du lien entre eux et en leur permettant d’acquérir des connaissances solides en matière de jardinage durable et respectueux de l’environnement et de leur santé.

 

Les enfants viennent jouer dans ces jardins du nouveau monde et y découvrir les insectes ou comment poussent les différents végétaux, les uns mettent les mains dans la terre, les autres apportent des graines ou du paillage, les retraités y posent leur petite chaise et s’installent pour un instant lecture au doux son des jeunes générations qui jouent, ou qui s’affairent, tout en gardant un oeil sur la marmaille.

 

C’est parti pour la visite de The Michigan Urban Farming Initiative (MUFI) situé sur Bush Street (à quelques centaines de mètres du Fisher Building, dont tu peux faire la visite ici, ndlr). On notera les jolies fleurs jaunes qui apportent du soleil au ciel hivernal et à la nature endormie.

 

 

 

 

FBC8BBC9 D2FD 4520 9306 B559A82CBDD4 1 105 c - Un jardin dans la ville

Mélange de légumes, de fruits et de fleurs, pour un équilibre de la biodiversité.

 

 

07E1EDCC 09B4 4900 ABA1 07A796F1E7CD 1 105 c - Un jardin dans la ville

 

 

8B78C3FF C7AB 42CB B57A 89464EFAC7D4 1 105 c - Un jardin dans la ville

 

 

FC34FB31 E8CD 4405 B376 8F89520CF478 1 105 c - Un jardin dans la ville

 

 

1822B294 1396 4BF0 9201 3CD0008EEE5D 1 105 c 2 - Un jardin dans la ville

 

 

5972CD0A 4E3E 4CFD 8941 071C55E828D0 1 105 c - Un jardin dans la ville

 

 

Ces bons légumes sont à la vente pour les touristes, et les habitants du voisinage peuvent récolter eux-mêmes ou se servir dans les paniers. Au menu de cette fin octobre, il y avait des betteraves, du chou plat, du chou frisé kale, des épinards, des patates, des courges et des pommes.

 

 

99410EF9 933C 46EA BD7E F0E20371B991 1 105 c - Un jardin dans la ville

 

 

 

 

 

Voilà pour aujourd’hui. J’espère que cette charmante visite d’un jardin éco-solidaire dans la jolie ville de Detroit t’aura redonné espoir sur la nature humaine, et sur la nécessité de garder le lien entre nous. Tu trouveras ici un joli documentaire où l’on parle notamment des Agrihood de Detroit, réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent, intitulé Demain, ainsi qu’une petite vidéo ici de présentation du jardin solidaire que nous avons découvert sur cet article, si tu souhaites en savoir un peu plus.

 

Tes congénères ne sont ni une menace, ni un danger. À chaque fois que nous nous sommes individualisés, contrôlés, divisés, dénoncés, nous nous sommes perdus. La fraternité, ce n’est pas se faire violence ni prendre un quelconque risque aussi infime soit-il pour le confort de l’autre ou le rassurer, mais c’est se faire du bien et que cela profite à ton voisin. Or, nulle fraternité, nulle solidarité si l’un des deux doit faire quoi que ce soit contre son gré, ou contre son intégrité.

 

Si tu as un jour un doute sur le bon sens de ton action, ou es perdu sur ce qui est juste ou pas : rappelle-toi que toujours l’humanité s’est sortie du pire et a réussi à évoluer grâce à l’entraide et le courage, mais jamais par la résignation ou la stigmatisation. Il n’y a point de salut dans le confort, point de sagesse dans la tranquillité, mais de la noblesse dans le courage et de l’amour dans l’entraide.

 

Tout comme il n’y a qu’en t’aimant toi-même que tu aimeras bien, tout comme ce n’est pas parce que c’est légal que c’est moral, parfois, le seul moyen d’être un bon citoyen est de faire un pas de côté, voire de désobéir aux règles, comme l’ont fait avant nous les habitants de Detroit pour sauver leurs quartiers.

 

 

Alors ce soir, une douce pensée dans l’univers pour que nous cultivions à nouveau l’amour, la joie, l’espoir et le renouveau.

 

 

 

Bisous fraternels 🌻

 

 

 

 

2EAC7A0E CFEA 4ADF A4E1 4B9130CCCB1D 1 105 c - Un jardin dans la ville

Comments

  1. Anthéa
    22 janvier 2022 / 9 h 31

    Avant de lire ton blog, je ne connaissais pas bien la ville de Détroit qui n’était pas mise en valeur dans les informations que je lisais. A travers tes différents articles, tu as su trouver les mots et les images pour me faire découvrir cette ville et la rendre belle à mes yeux… et bravo aux habitants pour la solidarité développée et au beau modèle de vie qu’ils nous donnent!

    Très judicieux ces jardins solidaires dans la ville. En plus de rendre la vie urbaine plus agréable, cela permet de développer la vie sociale. C’est vrai que c’est plus utile d’occuper les espaces verts avec ce type d’action.

    Le MUFI est très agréable à parcourir avec toutes ces variétés de plantes comestibles et ces fleurs décoratives… merci pour cette jolie balade dans cette campagne dans la ville!

    • 22 janvier 2022 / 19 h 02

      Avec plaisir ! Oui, c’est souvent dans les épreuves que les êtres humains donnent le meilleur d’eux-mêmes. 😁✌️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.