Un parfum d’adolescence.

 

 

 

 

 

« Je préfère être détesté pour ce que je suis, qu’être aimé pour ce que je ne suis pas ».

Kurt Cobain.

 

 

 

 

Salut à toi, jeune Padawan

 

 

Si je te dis qu’il est l’heure de se bouger les cheveux sur un air de musique grunge, t’es avec moi ? En effet, un album a fêté dignement ses trente ans il y a moins d’un mois, un de ceux qui a inspiré de nombreux artistes à se lancer dans la musique, un opus que ton fidèle serviteur écoutait en boucle dans son lecteur de cassettes sur le chemin du collège, il s’agit bien sûr de Nervermind du groupe Nirvana.

 

Comme d’habitude, il ne s’agit pas de faire une revue historique barbante ou la liste de toutes les chansons de l’album, mais plutôt de te faire découvrir quelques anecdotes qui m’ont marqué, et les chansons qui m’ont le plus parlé. Je partage, tu disposes. Allez, en voiture, Simone, en vélo, Polo, il est temps de dépoussiérer tes docs, ta chemise bucheron et cet album toujours aussi actuel, moderne, agréable à écouter, et que les très-jeunes-gens de ma génération X connaissent par coeur. C’est parti, ça va grunger dans les chaumières.

 

 

 

 

IMG 1508 scaled - Un parfum d'adolescence.

 

 

 

 

NEVERMIND, le succès surprise

30 ans.

 

Le 24 septembre 1991 sort le deuxième album studio du groupe Nirvana, composé pour cet opus de Dave Grohl (batterie et chant – Chad Channing venant de quitter le groupe, ndlr), Kurt Cobain (voix principale et guitare) et Krist Novoselic (basse et chant). Et si tu te demandais qui joue du violoncelle sur la sublime chanson « Something in the way », il s’agit de Kirk Canning. Deux détails rigolos : Nevermind est sorti le même jour que « Blood Sugar Sex Magik » des Red Hot Chili Peppers – et Nirvana était dans la maison de disques Geffen Company, tout comme les … Guns N’ Roses.

 

C’est Kurt qui a principalement écrit et composé cet album grunge aux sonorités punk rock, avec un soupçon de mélodies pop. Son succès, dès la sortie de son premier single étonna tant leur nouveau label, changé en cours de route lors de son enregistrement, que le groupe lui-même. Le 11 janvier 1992, il passa même devant l’album « Dangerous » de Michael Jackson à la première place du Billboard 200. Nevermind s’est écoulé depuis à plus de 30 millions d’exemplaires, et est devenu l’un des albums les plus vendus dans le monde.

 

 

 

Nirvana Pictures - Un parfum d'adolescence.

De gauche à droite : Dave Grohl, Kurt Cobain et Krist Novoselic – (Photocredit inconnu).

 

 

 

 

Smells like teen spirit.

C’est le premier single de l’album. Le 10 septembre 1991, une bombe explose sur le monde musical. Toutes les radios passent ce titre en boucle qui devient rapidement numéro un aux USA, en France et au Canada. Tout le monde bouge ses cheveux sur le son de « Smells Like Teen Spirit ». Tout le monde, sauf une poignée d’irréductibles : plusieurs radios de l’époque avaient refusé de diffuser cette chanson car ils ne comprenaient pas les paroles que chantait Kurt. Articause quand tu cules, Kurt. Un orthophoniste pour le blondinet, s’il vous plait (ou un sonotone pour le présentateur radio, ndlr).

 

On attribue à Kathleen Hanna (chanteuse du groupe Bikini Kill, ndlr) l’origine du nom de cette chanson, car c’est elle qui a tagué sur un mur de sa chambre la phrase « Kurt smells like Teen Spirit ». Kurt Cobain, flatté sur le moment, n’a appris qu’après la sortie du single que Teen Spirit était le nom du déodorant bon marché que portait Tobi Vail (batteuse de Bikini Kill), sa petite amie de l’époque, lol.

 

Cette chanson a sans doute atteint un record du nombre de reprises. Celle qui m’a le plus touchée a été réalisée par un petit groupe d’électro français que tu connais peut-être (humour, ndlr) : il s’agit de Shaka Ponk, et crois-moi, tu vas faire trois fois le tour de ton slip sans toucher les élastiques. Voici la version clip en mode « Halloween », lol (ça tombe bien, c’est bientôt), et la version live pour les 25 ans de Taratata. Bonne écoute.

 

 

 

 

8DD85CCB 1087 4F7A A0E0 038D9FC96CC3 scaled - Un parfum d'adolescence.

 

 

 

 

Ambiance de l’album

Comme avec notre copain Nick Drake, on part sur de la parole très sombre, on y évoque la drogue, le viol, la mort, l’héroïne, la folie, bref, c’est pas Bisounoursland, on est dans la tête à Cobain, qui je le rappelle s’est suicidé d’une balle dans la tête à l’âge de 27 ans après des problèmes de drogues récurrents et plusieurs overdoses. Mais comme le disait Kurt, c’est sa musique qui est importante, ses paroles ne sont que secondaires.

 

La chanson In Bloom, avec son refrain accrocheur et plein d’entrain nous donne envie de le fredonner gaiement, alors qu’il se moque de ses fans qui n’écoutaient pas jusqu’alors de musique underground, lol. Le cynisme étant un de mes traits d’humour favoris, j’ai forcément adoré cette chanson, lol.

 

Come As You Are est un petit bijou contenant l’un des plus longs solos de guitare de Kurt. Dans le refrain il dit « And I swear that I don’t have a gun » (Et je te jure que j’ai pas de flingue), qui fait jeu de mot avec « gun » signifiant aussi seringue en argot. Kurt explique aussi « que la chanson évoque les gens forcés d’agir de façon contradictoire à leur nature pour satisfaire à ce que l’on attend d’eux ».

 

Lithium. Du bon grunge comme on l’aime. La chanson parle d’un jeune homme déprimé et manifestement au bord de la folie, que sa petite amie vient de quitter et qui, en dernier recours, se tourne vers la religion. Une attitude devant laquelle Cobain manifeste son incompréhension. Par ailleurs, Cobain a changé les paroles de Lithium, écrite avant qu’il ne rencontre Tobi Vail, pour faire référence à elle.

 

Polly est une balade dépouillée parlant d’un sujet très difficile, le viol, enregistrée sur une guitare à cinq cordes désaccordée. Il y relate un fait-divers s’étant déroulé à Tacoma en 1987 : l’enlèvement, la torture et le viol d’une adolescente qu’il connaissait et qui finit par échapper à son bourreau en le persuadant qu’elle aimait ses sévices. Cobain y exprime, en chantant du point de vue de l’agresseur, son admiration devant le courage de la jeune fille. Il explique aux Inrockuptibles en novembre 1991 : « Polly est une chanson d’amour très personnelle sur le viol. Je devais cela à mon amie. Je devais évacuer le traumatisme. La musique existait avant le texte et elle était tellement mélodique et accessible que j’ai pensé qu’il lui fallait des mots âpres pour atténuer sa beauté. On a été accusés de promouvoir ce qui lui est arrivé alors que c’était tout le contraire »

 

Something In The Way. C’est ma chanson favorite de l’album. Une balade mélancolique, profonde, qui a été enregistrée avec la même guitare désaccordée que pour « Polly ». Elle évoque les mois de galère pendant lesquels Kurt était sans domicile fixe. Elle contient, enfin, la chanson cachée de l’album, « Endless, Nameless » que je te laisserais découvrir si toutefois ce n’était pas encore fait, lol.

 

 

 

 

 

 

Voilà, j’espère que te replonger dans cet album mythique, ou tout simplement peut-être le découvrir, t’aura mis des papillons dans le coeur et l’esprit, puisque la musique, c’est avant tout fait pour cela.

 

Et puis si tu te demandes ce qu’est devenu le petit bébé de quatre mois de la pochette, Spencer Elden, sache que c’est aujourd’hui un grand garçon de 30 piges, qui a d’ailleurs reproduit quatre fois la photo de la couverture de l’album depuis, pour les 10, 17, 20 et vingt-cinquième anniversaires de Nevermind… Et il a aussi intenté un procès cette année à l’encontre du groupe, réclamant 150.000 dollars à chacun des membres et des producteurs. Ah, l’Amérique !

 

 

 

Bisous grunge 🎸

 

 

 

 

 

Sources :

Kerrang! The stories behind every song on Nevermind

The story of Nirvana’s Nevermind

Spencer Elden dans le journal 20 minutes

Wikipédia – Groupe Nirvana

Wikipédia – Nervermind

 

 

IMG 1509 scaled - Un parfum d'adolescence.

Comments

  1. Danielle
    22 octobre 2021 / 4 h 16

    J’ai decouvert KC avec alex, oeuf corse, je lui en parlerais comme toi il me donnera tous les details, et quand au proces du petit garcon dans l’eau j’etais au courant …… oui parfum ado, celle d’alex.

    • 22 octobre 2021 / 13 h 41

      Qui de notre génération n’a pas passé son adolescence avec Kurt .. 😁✌️

  2. Anthéa
    30 octobre 2021 / 12 h 04

    Très belle la phrase de Kurt Cobain.

    Cet article me rappelle mon adolescence où j’aimais secouer mes longs cheveux sur la musique qu’on n’appelait pas encore « grunge ».

    Nirvana n’était pas de mon époque mais j’apprécie que tu me fasses découvrir leur talent, de plus, j’adore la guitare.

    Avec cet article, comme avec beaucoup d’autres, tu m’offre une cure de jouvence! Merci pour ce bel instant de plaisir.

    Post Scriptum: Honte à Spencer Elden pour la demande d’argent au groupe, sans cette photo il ne serait probablement qu’un vulgaire inconnu.

    • 30 octobre 2021 / 21 h 20

      Là où il y a de la bonne guitare, il y a souvent de la bonne musique ! 😁✌️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.