Au petit déjeuner ou à quatre heures, viens chercher bonheur avec un buddha bowl

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Salut à toi jeune Padawan,

 

 

 

Tu me demandes régulièrement en message privé sur Instagram ou Facebook comment faire pour avoir la pêche au quotidien, car tu te sens parfois comme un vieux pneu défraîchi sur le bord d’une route désaffectée. Bon, j’image un peu pour être comprise par tous, mais c’est en gros le sens de ta question…

 

Souvent quand je m’interroge sur ma santé, que je veux trouver des solutions sur telle ou telle question rencontrée, j’essaie de revenir aux bases.

“Et c’est quoi les bases ?” Bah c’est très simple mon petit padawan on en a déjà parlé sur ce blog, tu ferais mieux d’essayer de suivre ou je vais passer pour une nudiste invétérée si tu continues à me lancer sur ce sujet. Et je vais recevoir une flopée de photos de nus sur mes réseaux. Ah bravo hein !! j’ai que ça a faire (de mater) d’effacer des photos de (kikis) nus. Passons. C’est avec le plus grand dévouement (tu me connais) que je vais encore aborder ce thème plus que controversé.

 

La solution pour avoir de l’énergie réside dans les aliments non transformés, naturels, crus, bref, ce que tu mangerais naturellement si tu vivais tout nu dans la forêt. Quel programme, nous y sommes, les deux pieds dans le plat encore une fois mais c’est nécessaire. Non rassure-toi je ne t’imaginerais pas toutes voiles au vent entrain de cueillir des myrtilles et raillé par les marmottes, ce n’est pas mon style (mais non, mais non).

 

Pour en revenir à Instagram (et pas à nos moutons car je ne suis pas là pour débattre épilation), quand il est de bon conseil il faut savoir le noter. C’est tellement rare. En effet, si tu ne fais pas un tri drastique de tes abonnements, entre photos retouchées à outrance et déballage de vie parfaite on est loin d’être rendus question vie saine, équilibrée et bien être. On est plutôt en mode plus je me compare et plus je déprime. Fait donc le tri de ce qui te fait du bien mon petit, tu n’es pas obligé de t’infliger tout ça.

Mais heureusement, quand le tri est fait il y a quand même du bon. Du partage de gens normaux, avec de vraies vies, de vraies expériences et surtout de belles photos de tout partout sur la Terre, de toutes les assiettes du monde entier… et surtout, des photos de bébés chats. Hors sujet mais toi aussi tu craques, avoue !

 

Alors c’est quoi le point commun entre le nudisme Paléo-Néandertalo-Sapiens et Instagram ? Les “buddha bowl” pardi ! (oui Mamie Verveine a survécu à la canicule et vous salue bien !). Tu ne me suis pas ? Dis donc tu es bien plus fatigué que ce que j’imaginais attends c’est pourtant simple, que mangerais-tu si tu étais tout nu ? Pardon, laisse moi reformuler :

“Si tu ne vivais pas dans un monde moderne, de quoi te nourrirais-tu naturellement ?”

Celui qui répond “un mars devant Netflix” va direct au coin, la bonne réponse est “d’aliments naturels et non transformés” bien sûr ! Il y en a deux qui suivent au fond de la salle. C’est le décalage horaire ou la brésilienne au bord de la piscine en vacances qui t’as fatigué comme ça ?

 

 

 

Limiter les aliments transformés. Pourquoi ?

 

Définition du terme “aliment transformé” avant de te perdre dans les méandres du jargon alimentaire : un aliment transformé est un aliment qui ne se pousse pas sur un arbre ou dans la terre. Qui a été modifié peu ou beaucoup par la main de l’homme.

Exemples : Une patate est un aliment entier, une frite (même faite maison) est un aliment transformé. Une pomme est un aliment entier, une compote (même faite maison) est un aliment transformé (donc dépourvu de vitamines, ou quasi).

 

 

Les aliments transformés fatiguent ton organisme, créent des carences visibles ou invisibles, puis te rendent malade.

Car même si tu en as toujours mangé et que c’est intégré dans ta routine depuis tout petit comme étant “naturel” (tu as noté les guillemets j’espère) ton organisme, lui, peine dans le silence de la torture du valeureux guerrier. En effet il est important d’intégrer que notre nourriture à bien plus changé en 70 ans qu’en 3 millions d’années.

Or, ton corps lui n’a pas la possibilité d’évoluer si vite. Tu as toujours un système digestif d’Homo Sapiens Sapiens qui court tout nu dans la forêt (À noter qu’à Noël il y a de quoi avec les boules. Oh oh oh, ndlr).

 

Ajoutons à cela que nos fruits et légumes sont pour beaucoup industriels, donc en perte drastique de vitamines et minéraux par rapport aux bons fruits du verger de papi mamie et tu devrais comprendre qu’il est essentiel aujourd’hui de s’interroger sur nos apports. Laisse moi te donner un exemple plus concret : D’après toi, pour avoir les nutriments contenus dans une pomme consommée dans les années 1950, sais-tu combien il faudrait en manger aujourd’hui en 2018 ?

Une centaine.

Bon appétit. 🍎

 

Voilà pourquoi il est essentiel de se renseigner et de prendre sa santé en main mon petit, car personne ne le fera à ta place. Le monsieur en blouse blanche avec un stéthoscope ? Il s’inquiètera de toi quand tu sera malade. Le but ne serait-il pas de faire en sorte de ne jamais le voir, ou le plus tard possible ? ou juste pour une entorse à la cheville par exemple ? (oui, ça sent le vécu).

Je te remets ici mon article sur l’alimentation anti-inflammatoire, ici celui sur les intestins et ici celui sur le foie. J’ai essayé de résumer au plus court et au plus droit au but, d’autres viendront prochainement toujours dans la rubrique “Se nourrrir” puis “Alimentation et santé”.

 

 

 

 

 

C’est quoi, un Buddha Bowl ?

 

C’est une petite recette crue avec pas ou le moins d’aliments transformés possible.

En résumé tu mets tous tes trucs dans un bol. Pas comme un toutou mets son caca on n’est pas à la cantine du collège, essaie de te respecter un minimum et tu verras ça te fera plaisir de déguster un mets joliment présenté. C’est juste ça un buddha bowl. Après il y a buddha bowl et buddha bowl…

 

IMG 3661 - Au petit déjeuner ou à quatre heures, viens chercher bonheur avec un buddha bowl

 

 

 

Buddha bowl belle peau, joli teint et bien plus encore !

 

Pour une personne

 

1/2 banane de la maturité de ton choix. Attention les adolescentes sont un peu difficiles (La maturité de ton fidèle serviteur ne s’arrange pas non plus, ndlr).

Quelques gouttes de citron

1 cuillère à café de cannelle

2 pincées de vanille

Une cuillère à café de poudre de noix de coco

Une poignée de framboises

1/2 mangue mûre

1/4 de grenade

Une feuille de menthe

 

Les oléagineux (ayant déjà trempé plusieurs heures dans de l’eau et rincées pour éliminer l’acide phytique) de ton choix. Ici :

– Une poignée de noisette

– 3 ou 4 morceaux de noix de pécan (donc une noix et demi, ou deux noix entières pour la recette, mais n’oublie pas de retirer la coquille lol).

 

 

 

 

LA RECETTE

 

Dans ton plus joli bol, couper la demi banane en rondelle et l’écraser avec une fourchette pour obtenir une purée légère et quasi liquide.

 

Ajouter quelques gouttes de citron, la cannelle et la vanille

 

Couper le morceau de mangue en dés de la taille désirée.

 

Prélerver les grains du morceau de grenade en prenant garde à enlever les petits morceaux de chair blanche. Réserver.

 

IMG 3686 - Au petit déjeuner ou à quatre heures, viens chercher bonheur avec un buddha bowl

 

 

 

 

DRESSAGE

 

Disposer les cubes de mangue sur la purée de bananes pour en recouvrir un tiers. Aligner les framboises sur le tiers opposé, puis une ligne de grenade, de noisettes et de poudre de coco sur le tiers du milieu  (voir photo ci-dessous).

Ajouter les noix de pécan et la feuille de menthe pour la déco, la petite touche de frais qui ravira tes papilles de fin gourmet.

 

 

 

 

 

Bon appétit, bonne santé, bon teint, belles fesses roses, quoi te souhaiter de plus avec ce bon petit buddha bowl des familles prêt à te satisfaire au petit déjeuner ou à quatre heures. Tu peux le préparer quelques heures à l’avance si ton agenda de foufou ne te permet pas de le faire minute et le conserver bien sûr au réfrigérateur.

 

Je pense que tu l’auras compris ceci n’est qu’une recette “type” car tu mets bien les fruits et les noix que tu veux, mais je te recommande d’essayer cette recette si tu veux savoir une fois dans ta vie ce qu’est l’orgasme culinaire. Oui oui rien que ça. Et bien sûr pour tes prochaines créations n’oublie pas les épices : Cannelle, vanille, poivre de Madagascar, badiane, anis, … use et abuse des bonnes épices, elles te le rendront au centuple !

 

Je te glisse au passage (ne t’inquiètes pas ça fait pas mal) ci-dessous quelques photos d’autres buddha bowls que j’ai pu réaliser, mais si tu veux en voir plus je te recommande de me suivre sur Instagram, j’essaie de motiver les troupes avec des photos inspirantes pour te changer ton petit quotidien de padawan préssé du quotidien mais pas du citron.

 

 

Amuse-toi !

 

Bisous fruités. 🍋

 

 

 

IMG 3663 - Au petit déjeuner ou à quatre heures, viens chercher bonheur avec un buddha bowl

 

 

 

 

 

 

IMG 3690 - Au petit déjeuner ou à quatre heures, viens chercher bonheur avec un buddha bowl

Buddha bowl avec la même base “banane” et en topping : pêche, abricots, goji, amandes concassées.

 

 

IMG 3691 - Au petit déjeuner ou à quatre heures, viens chercher bonheur avec un buddha bowl

Buddha bowl avec la même base “banane” et en topping : Kiwi, poudre de coco, abricot, goji, noix de Grenoble.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.