Le jus de l’immunité.

 

 

 

 

 

 

« On dit qu’il faut prendre son mal en patience. Et si l’on prenait notre bien en urgence ? »

Ludovic Souliman.

 

 

 

 

 

Salut à toi, Jeune Padawan

 

 

 

Tu aurais pu t’attendre à discuter de Koh Lanta, mais aujourd’hui nous allons traiter d’un sujet tout aussi d’actualité, en moins rigolo. Alors avant d’attaquer l’article et surtout la recette :

 

« Qu’est-ce qu’un chameau à trois bosses ?

Un chameau qui s’est cogné ». 

 

Te voilà prêt à encaisser du lourd maintenant, lol.

Pas besoin de te faire un dessin car peu importe où tu habites dans le monde, tu as forcément connaissance du spectre que les journalistes font roder au-dessus de ta tête. La tienne, car je me tiens le plus loin possible de ce type de hobbies. Oui, les médias sont un hobby, ils ne te communiquent pas d’information. J’aime lancer des gros pâtés sans débat, et encore, tu n’as pas vu mon sourire narquois de troll sadique. Je préfère les vidéos de chat, on y trouve plus de vérité. Tu devrais essayer, ça prends moins de temps et c’est plus instructif.

 

Je te dirais que pour éviter l’impact de l’exposition aux différents germes, virus, la grippe ou la gastro – en hiver en particulier mais toute l’année en général, le plus intelligent est de soigner son hygiène et son alimentation au quotidien afin de renforcer nos défenses immunitaires, pour le cas où. Si tu es fort, peu importe l’attaque, ton corps saura lui mettre un uppercut et la faire retourner chez sa maman. Ma théorie à moi est celle de la fourmi, pas de la cigale. J’anticipe, je prévois, je me prépare. Alors soyons prêt.

 

Mais c’est comment qu’on fait ? Certainement pas en achetant des milliers de paquets de pâtes. En effet, bourrer ton organisme de produits plein de blé hyper-transformés va non seulement faire monter ta glycémie pour rien, mais en plus fragiliser ton intestin qui est, je te le rappelle, au cas où tu n’aies pas lu cet article, le centre stratégique de ton système immunitaire. Alors les pâtes, une fois de temps en temps ok, pourquoi pas, mais vider les rayons en se disant qu’on aura un stock pour le cas où : très mauvais calcul.

 

En hiver ou pour toute situation virale ou bactérienne à laquelle tu pourrais être confronté, il faut que tes intestins soient en béton armé, ton foie léger comme une plume, que ton estomac chante « love me tender » à tue-tête et que tu apportes plein de bons nutriments à tout ce petit monde pour que tes défenses immunitaires soient optimales. Ta meilleure arme est l’hygiène que tu apportes à ton corps, de manière interne et externe. « Oui mais moi je suis enceinte », « oui mais moi j’ai une maladie chronique », « oui mais, oui mai, oui mêêêêêê !!!! ». Le renforcement de l’organisme est aussi pour toi. Surtout pour toi.

 

 

 

 

LE BON SENS

On adopte une alimentation anti inflammatoire, voir mon article ici. On évite les sucres qui n’apportent rien (exemple : bonbons, gâteaux, produits industriels, c’est bof, mais fruits c’est oui), le gras qui n’apporte rien (exemple : chips, frites, beignets c’est bof, avocat, noix, huile de colza c’est oui), les produits morts sans vitamines (les plats préparés, les boites de conserves, les trucs trop cuits, c’est bof, les légumes frais ou surgelés al dente, les fruits et légumes crus c’est oui), le gluten moderne (les pâtes, le pain blanc c’est bof, les pains fait avec farines anciennes, le pain allemand type bjorg ou Montignac, …, c’est mieux). On évite les produits laitiers qui sont acidifiants et font monter l’index glycémique, le calcium se trouvant dans les légumes verts à feuilles foncées.

 

On privilégie les aliments fermentés pour faire un gros bisou à son intestin, lui montrer qu’on l’aime : Miso, kombucha, kéfir, tofu lactofermenté, choucroute crue lactofermentée, etc.

 

En clair on mange vivant, riche, beau, bon, sexy, … mais sain : oléagineux, fruits et légumes de saison, aliments fermentés, aliments non transformés …

 

On évite de picoler ou de sortir à pas d’heure tous les deux jours. Un organisme fatigué est un organisme fragile. On dort suffisamment.

 

On pratique une activité physique adaptée à ses besoins et ses capacités. Tout est bon, même la marche, le jardinage, ou le shopping actif (actif dans la recherche de la boutique qui aura le sac accordé à tes chaussures hein, pas dans la rapidité de l’utilisation de la carte bleue, lol).

 

On aère sa maison matin et soir, quelques minutes, toutes fenêtres ouvertes.

 

On soigne son hygiène : se laver régulièrement les mains au cours de la journée, certes, mais surtout en rentrant du travail le soir, on se lave les mains méticuleusement pendant au moins 2 minutes, en frottant tout partout jusqu’aux poignets et se brossant les ongles. Si on a un rhume, on éternue et tousse dans son coude si on ne peut faire autrement, on évite les contacts avec les autres qui sont peut-être fragiles. La responsabilité est avant tout sur celui qui a un virus ou un germe. C’est à lui de faire attention, car ce n’est pas noté sur la tête des gens s’ils ont une immunodéficience, un cancer, si la personne est enceinte, si ce monsieur à telle ou telle maladie génétique qui fait qu’il pourrait se retrouver à l’hôpital à cause de ce que tu juges être un petit rhume sans importance. L’intelligence et la sagesse résident dans le pouvoir d’arrêter de se regarder le nombril pour ouvrir les yeux sur les autres. Tu n’es pas tout seul ici, et si un jour la roue tourne pour toi, tu seras content de savoir que ton collègue est resté chez lui avec sa grippe ou sa gastro.

 

 

… Et si on veut aider son organisme encore un peu plus, le matin à jeun ou à quatre heures, on se fait un petit jus…

 

 

 

 

Le jus de l’immunité

Pour un jus.

Si les produits utilisés ne sont pas bio : éplucher le tout.

 

Appareil requis : un extracteur de jus ou une centrifugeuse à jus.

 

3 carottes de taille moyennes (Ou une énorme)

1 petite pomme (ou 1/2 grosse)

1 petite orange sanguine (ou une petite orange classique, ou un kiwi)

1/4 de citron

2 branches de persil

1 morceau de gingembre de ta convenance (une phalange de petit doigt pour les débutants, un gros pouce pour les foufous)

1 gros morceau de curcuma de la taille de ton pouce

Poivre noir de Madagascar

Trois pincées de cannelle

 

 

 

 

La recette

Laver les fruits, les carottes et le persil. Découper l’ensemble en petits morceaux adaptés à la taille du bec de ton appareil, de manière à ne pas avoir à forcer comme un bourrin par la suite (captain obvious, ndlr). Passer l’ensemble des fruits, légumes et racines par alternance, pour ne pas surcharger la machine.

 

Verser dans un grand verre ou Mason Jar, ajouter le poivre et la cannelle. S’asseoir dans un endroit sympa de la maison, et prendre le temps de déguster. Lentement. On ne prend plus le temps aujourd’hui, c’est quand même dommage, c’est ta santé mon petit, tu n’en as qu’une. Si ça pique c’est le copain gingembre qui se manifeste. Tu peux, si cela te dérange, rajouter une carotte pour noyer un peu le feu, ou me l’envoyer pour que je te le finisse.

 

 

 

 

Pourquoi un jus ? Parce que le jus à l’extracteur étant débarrassé de ses fibres, les vitamines, minéraux et autres nutriments vont s’intégrer à la vitesse grand V dans ton organisme. Ainsi, il ne lui faudra qu’un quart d’heure sur un estomac vide pour le digérer. Les vitamines volatiles de type vitamine C par exemple seront assimilées de manière optimale..

 

Avec ces précautions d’usage et ce jus te voilà fin prêt pour affronter les plus grands froids canadiens, les vents de bords de mer, les virus à couronnes, les belles-mères sans dent et même les déclarations d’impôts. Je t’en prie.

 

 

Bisous vitaminés. 🥝

 

 

 

IMG 6974 scaled - Le jus de l'immunité.

 

 

 

 

 

Comments

  1. Danielle Shifman
    5 mars 2020 / 22 h 09

    Ah le kombucha, j’ai essaye aussi, alex aussi, que nenni ca ne passe pas …… la recette jus est sympa…..
    moi aussi les medias ras le bol…… quelle hysterie ils ont provoque ….

  2. Anthéa
    8 mars 2020 / 13 h 47

    Les médias n’existent que parce que nous les écoutons. Imaginez l’information suivante: il fait beau, tout va bien et tout le monde est heureux… et celle-ci: une tornade à fait 300 morts, l’économie mondiale s’écroule, l’humain est un éternel déprimé… Laquelle de ces deux informations aura de l’audience? C’est chacun de nous qui créons le bon et le mauvais qui existe sur Terre… les médias en font partie!
    L’hygiène corporelle et comportementale pour ne pas refiler nos germes ou les recevoir des autres: ne pas serrer les mains , pas de bises… n’oublions la faune: pas de caresses aux dauphins ou autre animal marin, ils peuvent en mourir tout comme les indigènes qui ne sont pas immunisés contre nos germes! Que cette crise sanitaire mondiale nous serve de leçon et que nous nous rendions compte que c’est nous qui l’avons créée!
    Dans le Sud de la France, beaucoup éternuent et ont le nez qui coule mais c’est le pollen des cyprès! Mais je vais faire cette recette de jus pour le plaisir des papilles et pour que mon système immunitaire ait la patate pour filer un marron aux vilains microbes et autres intrus!
    Encore un article tip top! Comme tous les précédents qui nous invitent à nous prendre en charge et ne pas attendre tout de nos dirigeants.

    • 8 mars 2020 / 18 h 05

      J’ai encore fait ce jus ce matin, une force de titan !! 💪🏻😁 Merci pour ton avis sur les médias et les règles d’hygiène.

  3. Chriselis
    11 mars 2020 / 19 h 00

    Bonjour et un grand merci pour ces articles inspirants et très intéressants. Ça donne envie entre autres de boire des jus. Je souhaiterais savoir avec quel appareil les faire. J’ai un blender mais je pense que ce n est pas ce que vous utilisez. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.